in

La mosquée de Flers, dans l’Orne, défigurée par des tags islamophobes

Comme un air de déjà-vu des plus affligeants, auquel personne ne peut décemment s’habituer, les murs de la mosquée franco-turque de Flers, située dans l’Orne, ont été défigurés, samedi soir dernier, par l’expression de la haine anti-musulmans la plus abjecte.

Parmi les impressionnantes inscriptions (environ sept mètres de long sur deux mètres de haut), réalisées à la peinture noire, qui ont souillé l’édifice cultuel de la noirceur de leurs auteurs, deux étaient tristement éloquentes : « Division Charlemagne » et « Islam hors d’Europe ». Tant sur la forme que sur le fond, elles ont saisi d’effroi la communauté musulmane locale.

Publicité
Publicité
Publicité

Le préfet de l’Orne et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ont immédiatement condamné cet énième acte de vandalisme à l’encontre d’une enceinte sacrée musulmane, qui porte la signature d’un nationalisme vengeur.

« Le préfet de l’Orne condamne avec la plus grande fermeté les injures à caractère anti-musulman et néo-nazi apposées sur les murs de la mosquée franco-turque de Flers dans la nuit du 19 au 20 novembre », a réagi la préfecture départementale normande sur Twitter, tandis que le maire de Flers, Yves Goasdoué, faisait part de sa plus vive indignation : « C’est choquant, inacceptable et honteux ».

Publicité
Publicité
Publicité

« Je condamne les injures à caractère anti-musulman et faisant l’apologie du nazisme apposées sur les murs de la mosquée de Flers dans la nuit du 19 au 20 novembre », a écrit Gérald Darmanin, en précisant qu’une enquête avait été diligentée. 

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Question

    Je ne sais pas que doit on creer :

    Si on est trop passé on créera Islam hors Europe ?
    Si on est trop present , temps réel, on créera Europe hors islam ?

    Moi personnellement, je ne suis ni l’un ni l’autre, je suis trop futur.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

« Pour le monde arabe, le forfait de Benzema pour la Coupe du monde est une déception »

Qatar : un célèbre journaliste de football anglais, subjugué par l’Adhan, partage un tweet fascinant