in

Un groupe d’activistes marocains a dénoncé la tenue au Maroc d’un colloque sur l’holocauste

Un groupe d’activistes marocains, soutenu par la branche marocaine du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) a dénoncé la tenue au Maroc d’un colloque sur l’holocauste dans une lettre ouverte adressée au Recteur de l’Université “Al Ikhwane” d’Ifrane, considérant cette manifestation comme “contraire aux engagements internationaux du Royaume, en sa qualité de Président du Comité Al Qods.”

Le colloque s’est tenu les 21-22 septembre dernier en présence d’André Azoulay, conseiller du Roi, et de Serge Berduggo, président de la communauté judaïque marocaine, des délégations étudiantes des Etats-unis et de la diaspora juive.

Les exportations israéliennes à destination du Maroc ont augmenté de 40% par an. Quarante-six firmes israéliennes exportent actuellement au Maroc, principalement dans le domaine du tourisme, des télécoms, de l’armement et de l’agro-industrie. Ce colloque intervient dans la foulée de l’affaire du collier de la reine , offert par l’épouse du Roi à Mme Tzipi Livini, co-ordonnatrice de la guerre de destruction de Gaza en décembre 2007. L’affaire du collier de la reine avait suscité une vague d’indignation des marocains du fait du comportement du trône à l’égard de la question palestinienne.

Lire l’article “Al Qods Al Arabi’” en date du 3 octobre 2011 pour les lecteurs arabophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

André Azoulay : « les Marocains sont ouverts à l’idée d’un réchauffement des relations avec Israël »

Adan (appel à la prière) dans une église