in

André Azoulay : « les Marocains sont ouverts à l’idée d’un réchauffement des relations avec Israël »

André Azoulay, le conseiller royal chargé des affaires économiques, qui en fait à part ses propres affaires s’occupe de tout sauf de l’économie au Palais, croit que « la majorité des marocains est ouverte à l’idée d’un réchauffement des relations avec Israël ». C’est un câble de l’ambassade américaine à Rabat qui le signale.

Ce câble, œuvre de Wikileaks qui le signale comme confidentiel, évoque une rencontre entre Thomas Riley, ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, et l’inamovible conseiller royal.

C’était en décembre 2005 et Azoulay rendait compte au diplomate américain de son périple en Israël un mois plus tôt et de sa visite à son « vieil ami » Mahmoud Abbas à Gaza.

Azoulay, qui est un homme avare en paroles comme le décrit le même Riley dans un autre câble, a été cette fois assez éloquent. Non seulement le conseiller de Mohamed VI s’est montré certain qu’une « majorité de marocains » est pour la normalisation avec l’Etat hébreu mais il a accusé « certains », dont les islamistes, d’être contre.

Azoulay qui a déclaré à l’ambassadeur être engagé personnellement bien avant qu’il ne soit nommé conseiller royal par Hassan II dans un processus de réconciliation entre Palestiniens et Israéliens (apparemment sans grand succès jusqu’à aujourd’hui), s’est lamenté que les Américains ne fassent plus appel à lui comme dans le passé.

Azoulay qui s’est promis de faire avancer cette « idée » de normalisation entre les deux Etats, marocain et israélien, a expliqué à son interlocuteur que son « ami » Mahmoud lui a lancé en direction des autorités marocaines « nous avons besoin de vous » et demandé que ces dernières utilisent leur « effet de levier ». C’est-à-dire que le Makhzen, allié traditionnel et discret d’Israël, utilise ses relations, secrètes et pas secrètes, avec l’Etat hébreu (à l’époque dirigé par le gentil Ariel Sharon) pour venir en aide à la Palestine.

On en apprend des choses dis donc !

A.B. Demain Online

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Syrie et Israël partagent le même intérêt

Un groupe d’activistes marocains a dénoncé la tenue au Maroc d’un colloque sur l’holocauste