in

Un film relate l’aide de la Mosquée de Paris aux juifs durant la seconde guerre mondiale

Un fait historique souvent méconnu et peu médiatisé de la seconde guerre mondiale sera évoqué dans le film d’Ismael Ferroukhi “Les hommes libres” avec l’acteur Taha Rahim. Un long métrage qui sortira le 28 septembre 2011.

“Les hommes libres” – Synopsis : 1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la Mosquée de Paris. La police soupçonne en effet les responsables de la Mosquée, dont le Recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, de délivrer de faux-papiers à des Juifs et à des résistants.

A la mosquée, Younes rencontre le chanteur d’origine algérienne Salim Halali. Touché par sa voix et sa personnalité, Younes se lie d’amitié avec lui. Il découvre rapidement que Salim est juif. Malgré les risques encourus, Younes met alors un terme à sa collaboration avec la police. Face à la barbarie qui l’entoure, Younes, l’ouvrier immigré et sans éducation politique, se métamorphose progressivement en militant de la liberté.

Interview de Tahar Rahim pour “Les hommes libres”

Voir également sur ce sujet le court-métrage “Ensemble” inspiré de l’ histoire vraie de l’imam Si Kaddour Benghabrit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La femme au niqab arrêtée par la police décide de porter plainte

Le “Grand Ramdan” ou l’exploitation festive du mois sacré