in

Un avocat égyptien veut poursuivre Sergio Ramos pour avoir blessé volontairement Mohamed Salah

Samedi 26 mai, les yeux rivés sur la pelouse du stade olympique de Kiev, les amoureux du ballon rond ont vibré, dès le coup d’envoi, pour la lutte finale opposant le Real Madrid au Liverpool FC, les deux équipes en lice qui ont supplanté toutes les autres dans la course au prestigieux trophée de la Ligue des Champions.

Alors qu’une certaine fièvre montait dans les tribunes, les fervents supporters des deux clubs étaient loin d’imaginer la portée historique de ce match, qui fut riche en rebondissements et, plus tristement mémorable, émaillé du très vilain geste de Sergio Ramos sur Mohamed Salah.

Bien que n’ayant valu aucune sanction à son auteur, connu pour sa férocité, qui se sera illustré par plusieurs autres mauvaises actions au cours de la rencontre, ce geste délibéré et d’autant plus vivement critiqué fut lourd de conséquences pour le « roi égyptien » du football, stoppé net dans son irrésistible ascension après avoir été couvert de lauriers tout au long d’une saison époustouflante.

Immortalisée par les caméras du monde entier, la terrible clé de bras infligée par le défenseur espagnol à l’extraordinaire buteur égyptien, à la manière d’un judoka débordant d’agressivité, a propulsé ce dernier au sol, le blessant gravement à l’épaule et le renvoyant vers les vestiaires en pleurs, au terme de la première demi-heure de jeu.

Publicité

Privé cruellement d’une finale de haut vol devant ses co-équipiers consternés, rendus orphelins de leur joueur vedette, Mohamed Salah a dû craindre que ses rêves de Mondial ne soient également anéantis par la brutalité inexcusable de Sergio Ramos, lequel s’est attiré les foudres des milliers de fans que compte la star égyptienne au Royaume-Uni et chez lui, dans une Egypte abattue et furieuse à la fois.

Parallèlement aux pétitions qui ont fleuri sur la Toile, appelant à ce que le capitaine du Real Madrid soit sévèrement puni par la FIFA – l’une d’elles a recueilli plus de 300 000 signatures – le Madrilène fait maintenant l’objet d’une poursuite en justice.

C’est à Bassem Wahba, un avocat égyptien outré par son geste les plus anti-sportifs qui soit, que Sergio Ramos doit d’être sous le coup d’une plainte pour « avoir causé volontairement un grave préjudice, physique et moral, à Mohamed Salah, ainsi qu’au peuple d’Egypte ». Interviewé par la chaîne Saba El-Badad, celui-ci a annoncé qu’il allait exiger un « dédommagement de plus d’un milliard d’euros ». « Ramos a volontairement blessé Mo Salah et doit être puni pour ses actions. J’ai déposé une plainte tout en contactant la FIFA. Je vais demander une compensation, qui pourrait dépasser un milliard d’euros, pour le préjudice physique et psychologique que Ramos a infligé à Salah et au peuple égyptien », a-t-il martelé.

Publicité

Sur les réseaux sociaux en effervescence qui condamnent unanimement Sergio Ramos, la réaction de Bassem Wahba et son action en justice ont été toutefois diversement accueillies, de nombreux internautes l’approuvant pleinement, tandis que d’autres ont fait part de leur étonnement face aux proportions prises par l’affaire. D’autres encore considèrent que l’avocat égyptien s’est laissé emporter par son patriotisme.

Stoïque dans la tempête qui s’abat sur lui, Sergio Ramos s’est lui aussi exprimé sur Twitter, y allant de son petit commentaire compatissant envers Mohamed Salah, dont certains se demandent s’il est empreint de sincérité ou d’hypocrisie… « Parfois le football te montre les bons côtés, d’autres fois les mauvais. Nous sommes avant tout des collègues. Prompt rétablissement, Salah », a-t-il écrit en guise d’excuse, sans manifester plus d’empathie envers sa victime.

Alors, ira ou ira pas au Mondial ? La question cruciale qui est sur toutes les lèvres est bien celle de la participation ou pas de la star égyptienne à la Coupe du Monde en Russie. Bien que les médias de son pays aient fait état d’une période d’indisponibilité de trois semaines pour soigner sa lésion des ligaments de l’articulation de l’épaule, Mohamed Salah, doté d’un mental d’acier, veut rester positif. « Malgré les pronostics, je suis confiant sur le fait que je serai en Russie pour vous rendre tous fiers », a-t-il déclaré.

Un optimisme que partage Hector Cuper, le sélectionneur égyptien, qui estime que l’on peut raisonnablement miser sur le « retour à temps » de son joueur d’exception.

Publicité

Après 28 ans d’absence dans la compétition, la sélection égyptienne a entamé sa préparation en Italie, en tentant de pallier le grand vide laissé par son attaquant vedette. « C’est dur de se passer de Mohamed Salah » a confié Hector Cuper, alors qu’une certaine perplexité règne parmi Les Pharaons quant à la présence de leur leader pour défendre les couleurs de l’Egypte avec le panache qui le caractérise.

Publicité
Publicité
Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Sissi doit avec son armée liberer la PALESTINE. Alors oui on pourra ensuite poursuivre en justice RAMOS
    IL EST URGENT DE CHASSER TOUS LES 4MILLIONS DE COLONS DE TOUTE LA PALESTINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

E. Geoffroy: “L’islam est un souffle spirituel”

Dire non à Dieu…