in

Mohamed Salah, le “roi égyptien” du ballon rond, a son sosie parfait en Egypte

Ressembler à Mohamed Salah, l’homme aux pieds d’or du football, doublement distingué par le titre prestigieux de joueur de l’année de Premier League et meilleur joueur d’Angleterre, est un honneur et un privilège pour l’un de ses jeunes compatriotes égyptiens qui le porte aux nues  : Ahmed Bahaa, 30 ans, ingénieur d’affaires de son état, natif de Nagrig, dans le gouvernorat de Gharbia.

Cette similitude physique troublante, qu’il cultive avec un soin particulier (taille de la barbe, coiffure et port de chemises ou t-shirts à l’identique) depuis 2016, date à laquelle il a eu le grand bonheur de croiser la route de son champion, l’a élevé au rang de sosie quasi officiel de la star du Liverpool FC au pays des pharaons.

« Mohamed Salah a été surpris quand il m’a aperçu, il n’en revenait pas », a déclaré Ahmed Bahaa, non sans une certaine fierté, en se remémorant cette rencontre inopinée riche en belles émotions au micro de SkySports. « Je me souviens précisément de ses paroles : il m’a dit qu’il avait l’impression de se trouver face à un miroir. Mais en fait, c’est lui qui me ressemble, car je suis plus âgé que lui », s’est-il exclamé avec une lueur malicieuse dans le regard.

Dans l’art de tromper son monde, Ahmed Bahaa est passé maître en la matière… Il l’a encore prouvé magistralement la semaine dernière, dans un grand café du Caire où sa présence très remarquée a fait sensation, provoquant un attroupement en une fraction de secondes. Convaincus de voir Mohamed Salah en chair et en os, à portée de main, les clients égyptiens se sont précipités sans le savoir vers son double pour immortaliser l’instant, sous les crépitements des flashes.

Publicité

Loin d’être lourde à assumer, sa ressemblance frappante avec celui qui a été surnommé le « roi égyptien » dans le royaume britannique, par ses fans inconditionnels qui lui vouent un culte et ont composé un hymne à sa gloire (voir ci-dessous), est un vrai don du ciel pour Ahmed Bahaa. « C’est la seule chose qui met en joie l’Egypte en ce moment, et cela me rend fier et heureux à la fois », a-t-il confié.

La vidéo de la rencontre entre Mohamed Salah et son sosie Ahmed Bahaa, en 2016

En guise de petite piqûre de rappel pour le plaisir, l’hymne à la gloire de Mohamed Salah entonné en chœur par les supporters en liesse de Liverpool.

“S’il est assez bon pour toi, il est assez bon pour moi.
S’il en marque quelques autres, alors je serai musulman aussi.
S’il est assez bon pour vous, il me suffit,
Il est assis dans une mosquée, c’est là où je veux être.”

Publicité

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

« Islam, la dernière chance » , le livre d’entretien entre Nour-Eddine Boukrouh et Saïd Branine

La première demande de mise en liberté de Tariq Ramadan rejetée