in

Tunisie : l’interview du Mufti de la République accordée à une chaîne israélienne suscite un tollé

Alors que la synagogue de la Ghriba, la plus ancienne d’Afrique érigée sur l’île tunisienne de Djerba, voyait converger vers son enceinte sacrée, le 2 mai dernier, de longues processions de fidèles de confession juive, au cours d’un grand pèlerinage annuel d’une durée de deux jours, la visite d’une délégation de la Conférence des rabbins européens, des rabbins d’Israël et de responsables d’organisations juives, était organisée sous le sceau du secret.

Dévoilée par la chaîne israélienne Arutz Sheva, qui couvrait l’événement, la présence de ces hauts dignitaires religieux juifs sur le sol tunisien a été éclipsée par la bourrasque de la polémique qui a soufflé sur le Mufti de la République, Othamane Battikh.

En effet, devant la caméra de Arutz Sheva qui n’en a pas perdu une miette, l’ancien ministre des Affaires religieuses a accueilli à bras ouverts les rabbins en ces termes chaleureux : « Bienvenue chers visiteurs (…) bienvenue dans notre pays bien-aimé, la terre de la paix, la terre de la coexistence de toutes les religions ».

Cet accueil sur une chaîne israélienne, jugé un peu trop cordial par un grand nombre d’internautes tunisiens en colère, reprochant vertement à Othamane Battikh de contribuer à normaliser les relations avec Israël, a suscité un tollé de l’autre côté de la méditerranée, sur des réseaux sociaux en ébullition. « C’est scandaleux ! », a condamné une page Facebook suivie par près de 300 000 personnes, tandis que le Mufti de la République essuyait un feu nourri de critiques fusant de toutes parts.

Pour sa défense, il a affirmé au journal Akher Khabar avoir été dupé par le journaliste israélien qui l’a interviewé, lequel se serait fait passer pour un Palestinien, ayant travaillé comme attaché de presse auprès de Yasser Arafat.

Pour que retombe le vent violent de la controverse, l’institution tunisienne Diwan Al Iftaa, selon les dires de la chaîne Al Mayadeene, serait sur le point de publier un communiqué faisant toute la lumière sur l’affaire qui a défrayé la chronique sur la Toile, assurant que le Mufti de la République, dont la confiance aurait été abusée, « n’a pas prêté attention au logo de la chaîne israélienne ».

20 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le “génie” du mal des sionistes, c’est de retourner toujours la question comme quoi ils ne sont pas acceptés dans les pays arabes. Promo: à la création de l’État voyou, ils ont abandonné de leur propre chef ces pays d’origine pour fonder leur entité.
    Seconde: aucun pays arabe ne leur occupe 1cm2 de terre, par contre eux, ils en occupent à tous leurs voisins
    Tertio: Ceux qui viennent en Afrique du nord, et qui pleurnichent de ne pas être accueillis avec des lauriers, forment l’un des partis les plus hostiles aux arabes, en l’occurrence : shass
    S’ils ont la moindre fierté, qu’ils ne viennent pas.
    C’est tout.

  2. Le problème n’est pas la présence de juifs en Tunisie mais d’israeliens.
    Dire que le mufti a été dupé par un journaliste israelien c’est dire que la PAF tunisienne a été “dupée” aussi ou alors la douane est ouverte aux ouverte aux israeliens.
    Rappelons les assassinats commis par les israeliens sur le sol tunisien quand ils l’ont voulu et comme ils l’ont décidé.
    Qu’on ne vienne pas nous dire qu’il n’existe aucune relation arabo-israelienne!
    Par contre, un journaliste arabe se serait vu refoulé à l’entrée de la palestine.

  3. comment les adeptes d’une religion de paix, d’amour et de tolerance peuvent a ce point s’indigner d’un simple temoignage de cordialité!!!

    • Le problème c’est qu’avant d’etre Tunisien ils sont juif, regardez en Algerie il ont trahi leurs compatriotes pendant la guerre de liberation

        • La France n’a pas attendu les soi-disant musulmans terroristes pour cela. Les Français de souche sont passés maître en la matière. La seconde guerre mondiale à permis à toute une partie de ceux-ci de donner libre court à une vocation. Il suffit de consulter les archives de la police “nationale” et celle de la Gestapo en France (lettres anonymes, dénonciations, saloperie en tous genres). Vous y retrouverez, sans doute, vos ancêtres.

      • c’est pas si simple que ça, d’une part de nombreux juifs étaient pour la décolonisation et par ailleurs l’état français a très tôt joué la division juifs /muslmans en donnant la nationalité et un certain nombre d’avantages aux juifs sans faire de même avec les musulmans.
        Pour finir de nombreux arabes se sont aussi ralliés aux forces coloniales que ce soit en Algérie, en Tunisie ou au Maroc. Les guerres sont souvent compliquées et il faut éviter de jeter la pierre, notamment sur toute une partie de la communauté nationale.
        Dieu nous enseigne le Pardon. Or nous sommes souvent très rancuniers, ce qui ne facilite pas la paix entre les peuples.

  4. La Tunisie, après avoir perdu son âme, risque de perdre sa souveraineté en se donnant aux sionistes. Elle a perdu son âme en autorisant les femmes tunisiennes musulmanes à se marier avec des mécréants et en instituant l’égalité entre femmes et hommes en matière d’héritage, faisant fi des Commandements de l’Islam.
    “Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion. – Dis leur: «Certes, c’est la guidance d’Allah qui est la vraie guidance». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allah ni protecteur, ni secoureur.”  Sourate 2 verset 120

     

    • Tempête dans un verre d’eau ! Pour une fois qu’on voit un tunisien intelligent et courageux dire ce qu’il pense et de surcroît délivrant un message d’amour et de paix, des centaines de milliers d’abrutis incultes et d’antisémites lui tombent dessus en l’accusant de collaboration avec l’ennemi sioniste !!!
      Mais où va-t-on comme ça ? Vous préférez Ennahda au pouvoir ou bien une démocratie qui s’ouvre vers la liberté, la Paix, les droits de l’Homme ?
      Je suis désolé Ahmed, ce n’est pas la volonté d’ Allah de brimer et de châtier les chrétiens et les juifs; ce n’est pas la volonté d’ Allah d’empêcher nos soeurs tunisiennes de se marier avec qui elles veulent, et encore moins de les situer en position inférieure par rapport aux hommes.
      Je suis désolé Ahmed Miloud, c’est avec des raisonnements primaires à deux balles comme toi que le monde musulman régresse et périclite !!!

      • @yaki
        paroles pleines de bon sens et d’ouverture d’esprit.
        bien sur que l’Islam ne peut espérer entrer de plein pied dans le 21ème siècle, sans faire le pari de l’intelligence et de la Démocratie.
        Sortir d’une stagnation datant de plusieurs siècles, ne sera certes pas simple, mais ne pas le tenter, c’est courir le risque de se crisper autour d’un conservatisme, qui ne peut déboucher que sur des positions extrêmes et dangereuses.
        Votre commentaire témoigne implicitement de cette crainte, et son discernement mérite à mon sens d’être salué.
        cordialement

      • C’est toi qui régresse et périclite c’est parce que les hommes musulmans sont devenus des pédés qui ont peur de la mort que l’islam périclite, espèce de menteur.
        Avant on avait des vrais hommes, qui n’avaient pas peur de l’ennemi, qui se battait avec bravoure, sincère dans leur foi, c’est pour cela que l’islam a triomphé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les poids lourds européens disent “regretter la décision” de Trump contre l’Iran

Le drapeau américain brûlé à Téhéran