in

Lofti Bouchnak, le grand chanteur tunisien, refuse 400 000 dollars pour se produire en Israël

Dans une Tunisie qui a la défense de la Palestine chevillée à l’âme, le célèbre chanteur Lofti Bouchnak ne détonne absolument pas…

A l’unisson du président Kaïs Saïed, celui que l’on appelle le « Pavarotti » tunisien vient de proclamer avec force son attachement à la cause palestinienne, en refusant de céder aux sirènes de l’apartheid israélien qui heurtent profondément ses oreilles.

Pas question pour lui d’aller se produire sur la terre où l’ultra-sionisme règne en maître et, fort de son impunité révoltante, piétine toujours plus rageusement les droits des Palestiniens et le droit international ! Et tous les dollars du monde, aussi mirifiques soient-ils ( 400 000 dollars en l’espèce), qu’Israël pourra agiter devant lui, n’y changeront rien, bien au contraire.

« Mon passé, mes opinions, mes principes ne me permettent pas d’accepter. La cause palestinienne, disons-nous dans toutes les interviews, n’est pas seulement une question palestinienne, c’est la cause de chaque noble arabe et de chaque être humain. C’est un grief historique », a déclaré au micro de la radio tunisienne Mosaïque Lofti Bouchnak, au diapason avec le discours du nouvel homme fort de Carthage.

Publicité
Publicité

Et d’enfoncer le clou sans la moindre fausse note : « Quiconque chante en Israël doit prendre ses responsabilités, je chante pour la prison et je ne chante pas pour les prisonniers ».

Ce n’est pas la première fois qu’Israël tente d’attirer dans ses filets Lofti Bouchnak, mais ce fut toujours en vain. A 68 ans, l’un des plus grands ténors du monde arabe, qui a récemment décliné la proposition d’entrer au gouvernement de son pays, au poste de ministre de la Culture, se montre plus incorruptible que jamais, et totalement inflexible sur une question chère à son coeur : la souveraineté de la Palestine.

Une telle fin de non-recevoir opposée à Israël risque fort d’en faire bondir un en France : Meyer Habib !  Le fameux député, qui confond allègrement l’Assemblée nationale avec la Knesset, exhorte actuellement au boycott de la Tunisie, mais se cabre, s’empourpre et tempête contre le boycott d’Israël !!

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
    • ce qui veut dire qu’Yves VH – s’il était chanteur entre 39 – 45 – il aurait accepté une offre des nazis pour la redistribuer aux français sous leurs bottes?
      Il y a un problème de dignité là, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Canada : l’Université de Windsor se dote de sa première aumônerie musulmane

Colonies israéliennes : l’ONU publie enfin une première liste noire des entreprises complices