in

La compagnie Emirates suspend un pilote tunisien pour avoir refusé de piloter un avion à destination d’Israël.

La compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis a suspendu un pilote tunisien pour avoir refusé de piloter un avion à destination d’Israël.

Monem Sahib al-Tabaâ, qui travaille pour la compagnie aérienne Emirates, a révélé que son activité de pilote a été suspendue en raison de son refus de participer à un voyage à Tel-Aviv. Dans un post sur sa page Facebook mardi, al-Tabaâ a écrit : « Mon activité de pilote chez Emirates Airlines a été suspendue en raison de mon refus de participer à un vol vers Tel-Aviv … Dieu est seul à prendre soin de moi … Je ne le regrette pas ».

Emirates Airlines a annoncé l’année dernière qu’elle commencera à assurer des vols directs quotidiens vers Tel-Aviv en mars 2021, suite à la normalisation des liens entre les EAU et Israël en août dernier. Dans des déclarations faites à la presse locale, Sahib al-Tabaâ a déclaré que sa suspension est en attente de sa comparution devant le comité disciplinaire.

Publicité
Publicité
Publicité

Il a également fermé son compte Facebook, a-t-il dit, après avoir subi des pressions de la part des Emirats, en raison de son dernier post. De nombreux politiciens tunisiens ont salué sa position anti-normalisation. Le leader adjoint du parti Ennahdha, Hayet Omri, a écrit sur sa page Facebook que la position de Sahib al-Taba « est une source d’honneur et de fierté ».

Mahdi Abdel-Gawad, un leader du parti Vive la Tunisie, a déclaré que la position morale du pilote est la preuve que la cause palestinienne est toujours dans le cœur de nombreux Tunisiens.

« Beaucoup se réjouiront de la démarche courageuse du capitaine tunisien », a-t-il écrit sur sa page Facebook. « Il est vrai que cette action est la preuve vivante du statut de la question palestinienne dans l’esprit des Tunisiens, mais dans la pratique, elle aura des conséquences qui pourraient lui faire perdre son emploi ».

Publicité
Publicité
Publicité

Le Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont également normalisé leurs liens avec Israël depuis lors. La Tunisie a précédemment déclaré qu’elle ne normaliserait pas ses relations avec Israël, et que sa position sur les droits légitimes des Palestiniens ne serait pas affectée par les développements internationaux.

African Manager

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Entretien avec Agnès De Féo, auteure du livre “Derrière le niqab, 10 ans d’enquête sur les femmes qui ont porté et enlevé le niqab“

La mascarade du capitole et la fiction démocratique