in

Tennis Australie : la Tunisienne Ons Jabeur devient la première joueuse arabe à se hisser en quarts de finale d’un Grand Chelem

Elle démarre l’année tennistique en fanfare, au point de s’imposer comme la nouvelle terreur des courts, la joueuse Ons Jabeur est en train d’accomplir un parcours sans faute à Melbourne, et sans nul doute le plus beau et mémorable de sa carrière.

A 25 ans, alors que le premier tournoi du Grand Chelem 2020 bat son plein, l’étoile du tennis tunisien, qui pointe à la 51ème place au classement ATP, brille au firmament de son sport de prédilection.

Tombeuse, ce dimanche 26 janvier, de la Chinoise Wang Qiang, 29ème joueuse mondiale sortie gagnante de son match face à Serena Williams, Ons Jabeur est entrée dans l’histoire de sa discipline en deux sets décisifs : elle est, en effet, devenue la première joueuse de tennis arabe à se hisser en quarts de finale d’une compétition des plus prestigieuses.

Publicité
Publicité

« Je me sens vraiment fière. Je joue au tennis depuis toute petite pour encourager les femmes arabes à croire que rien n’est impossible. Je me sens ambassadrice de mon pays, mais aussi de la jeunesse et des femmes », a-t-elle confié, rayonnante de bonheur, en se remémorant avec émotion le fort impact qu’avait eu, en Tunisie, son sacre chez les juniors à Roland-Garros. « En gagnant Roland-Garros junior en 2011, le nombre de licenciés dans les clubs avait été multiplié par cinq ou dix, et quand je vois comment les enfants se jettent sur moi, c’est énorme », s’enthousiasme-t-elle encore.

Passée professionnelle en 2012, la talentueuse et très combative Ons Jabeur est aujourd’hui entrée dans la cour des grands, à l’autre bout du monde. Elle se prépare à présent à croiser le fer avec sa prochaine adversaire, l’Américaine Sofia Kenin, 40ème à l’ATP, plus que jamais déterminée à franchir avec succès la nouvelle étape qui lui ouvrirait les portes des demi-finales.

Couronnée « meilleure athlète arabe de l’année » fin novembre – une insigne distinction que n’avait jamais remportée une Tunisienne auparavant – Ons Jabeur, avec la lucidité et le bel esprit sportif qui la caractérisent, a déclaré au sujet de Sofia Kenin : « C’est une grande joueuse et une guerrière. Ce sera un grand match et comme elle m’avait battue une fois, ce sera l’occasion de prendre ma revanche ».

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Une première en Arabie saoudite : la princesse Haif Al-Mogrin représente le royaume à l’Unesco

Homme accompli ou Homme supérieur ? (4/7)