in

«Sein nu de Marianne» : une historienne ulcérée recadre sévèrement ce «crétin» de Valls

Suintant par tous les pores de sa peau l’islamophobie des hautes sphères jusqu’à, une fois encore, transpirer à grosses gouttes devant son auditoire, Manuel Valls aurait été bien avisé de ne pas se livrer à une métaphore inepte hier soir à Coulomiers, en banlieue de Toulouse.

« Marianne elle a le sein nu parce qu'elle nourrit le peuple, elle n'est pas voilée parce qu'elle est libre ! C'est ça la République !», a-t-il martelé en sueur, sur fond d’une polémique paroxystique autour du burkini qu’il aura largement contribué à exacerber, mouillant la chemise de manière irresponsable et peu glorieuse.

A ces mots, l’historienne Mathilde Larrere, experte des révolutions et de la citoyenneté, a promptement réagi sur Twitter pour tancer sévèrement le tribun inculte qui les a prononcés, lui lançant sans retenue « Marianne a le sein nu parce que c'est une allégorie, crétin» qui en a fait jubiler plus d’un…

Après avoir égratigné le vernis du chef du gouvernement sans craindre de s’attirer ses foudres, la maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, comme tout bon pédagogue qui se respecte, s’est voulue plus explicite.

Elle a ainsi précisé sur Twitter que le sein de Marianne est dénudé «sur le modèle des allégories antiques, sans que ça signifie quoi que ce soit… juste un code artistique», soulignant : « tout ce qui se joue là est l'image que l'on veut donner de la République, et pas du tout ce qu'on veut dire des femmes ! ».

De quoi donner des sueurs froides au Premier ministre de la France, dont la fougueuse croisade anti-voile le fait davantage ruisseler que briller sur la scène publique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les arrêtés anti-burkini favorisent la «stigmatisation» des musulmans selon l’ONU

“Pourquoi de l’arabe dans ce carnet ?” : les déboires d’une jeune Américaine à l’aéroport de Tel Aviv