in

La course à l’islamophobie bientôt discipline olympique ?

Le printemps arrive, avec ses mimosas et ses primevères. On attend avec impatience l’été, pour voir si resurgit une nouvelle affaire du burkini…

Car l’accusation mensongère d’antisémitisme portée contre les Musulmans ne suffisait pas. Il fallait absolument relancer le délire identitaire contre les Musulmans. Décathlon a involontairement fourni le prétexte qui tombait au bon moment, l’offre d’un accessoire de sport pour les femmes musulmanes. La domination implique que soient désignées des ennemies de la nation, des femmes qu seraient asservies par leurs hommes salafistes, qui s’opposeraient au vivre-ensemble. De telles femmes ne pourraient avoir un avis à exprimer.

De toute façon, on ne leur en donne pas l’occasion, on continue à les traiter en éternelles mineures, en leur expliquant que c’est pour leur bien, pour les libérer de la domination masculine, pour les aider à s’intégrer qu’élus, penseurs et journalistes se sont dressés. Cette unanimité dans les discours est remarquable : rarement on s’est autant intéressé à la libération des femmes !

Et cette belle et soudaine unanimité, véritable coup de force médiatique, a amené l’entreprise Décathlon à reculer et à annoncer qu’elle « renonce à la mise en vente, en France, de hijab pour les femmes sportives de confession musulmane. »

Publicité

L’intermède prétendument antiraciste de la Manifestation contre l’antisémitisme est donc terminé. Le racisme, sous sa forme contemporaine la plus virulente, l’islamophobie, véritable racisme institutionnalisé, reprend ses droits. Les élus, ministres et propagandistes du pouvoir, relayés par plusieurs médias, reconnaissent à mi-mot que la vente de hijab pour sportives n’a rien d’illégal, que nul ne peut empêcher une femme de porter un foulard dans l’espace public – seul le RN prévoit de légiférer sur le sujet, mais est gêné aux entournures quand on lui demande si cela s’applique aux kippas et aux soutanes…

L’Union juive française pour la paix dénonce l’islamophobie et, en particulier, le ciblage raciste des Musulmanes. Elle se tiendra aux côtés des racisées qui luttent, des familles des victimes de bavures policières.

Elle appelle en particulier à participer à la Marche des solidarités du 16 mars, contre le racisme et les violences policières !

La Coordination nationale de l’UJFP,
le 5 mars 2019

Publicité

Publicité

23 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Merci à L’Union Juive Française pour la Paix et à l’ensemble des juifs qui sont pour la paix pour leur manifestation de solidarité.

    Que la paix soit sur vous et vos familles.

  2. Il ne faut pas faire l’amalgame entre le foulard porté par les musulmanes et la tenue étrange a mi chemin entre le sac poubelle et le sac a patate de la veuve djihadiste qu”on montre partout dans les médias ; cette convertie à un islam qui n’existe que dans sa tete n’ a rien à voir avec les vraies musulmanes qui portent beaucoup mieux les valeurs de la France qu’elle; mais elle on la voit partout dans les médias ;comme quoi on peut s”appeler Yasmina et etre une meilleure française que Dorothée ;je ne vois pas aussi pourquoi la laicite ” devrait s’inviter dans le sport ;les joueurs de foot font souvent le signe de croix avant un match; c’est leur droit comme on doit pouvoir courir tranquille avec un hijab;quant à la définition de Patrice concernant les musulmans elle est un peu simpliste!

  3. Des premiers éléments de l’enquête, il ressort que l’auteur de l’ignoble tuerie de Nice se moquait de la religion comme d’une guigne, ne faisait pas la prière, ne respectait pas le jeûne du ramadan, collectionnait les conquêtes masculines et féminines, menait une vie dissolue, affectionnait les sites internet violents et avait une fâcheuse tendance à régler ses différends au pistolet automatique. Il est temps, me semble-t-il, de tirer quelques enseignements d’un tel portrait, qui est désormais de l’ordre des faits, et d’analyser les dommages collatéraux qu’il ne peut manquer d’exercer quant à leur interprétation.
    A des années-lumière de la pratique islamique la plus courante, ce portrait de l’auteur de la tuerie du 14 juillet en jouisseur compulsif, irascible et sans tabou, en effet, n’est pas sans intérêt. Il couvre de ridicule, c’est le moins qu’on puisse dire, la meute des télé-experts prompts à dénicher la quête du frisson apocalyptique chez n’importe quelle petite frappe du djihad global. Pour ceux qui ne veulent voir dans le terrorisme que le stade suprême du fanatisme religieux, le démenti est catégorique et sans appel. Difficile, désormais, de soutenir la thèse de la responsabilité immémoriale de l’islam, quand on sait que le meurtrier était musulman comme les Borgia étaient catholiques et que 10 des 84 victimes du massacre de Nice, en revanche, étaient bien de confession musulmane.
    Cet examen impitoyable des faits renvoie aussi dans les cordes ces politiciens avides qui se jettent sur l’islam comme sur une proie facile au moindre événement susceptible de jeter de l’huile sur le feu. Rêvant sans doute de dépasser le FN sur sa droite en se livrant à une manœuvre audacieuse, ils ne voient pas qu’ils se couvrent de honte tout en creusant leur tombe, politiquement s’entend. Lorsque l’un d’eux réclame à cor et à cri l’interdiction du voile islamique, en France, pour lutter contre le terrorisme, on ne sait d’ailleurs s’il faut en rire ou en pleurer, tant le propos est grotesque et la tentative de manipulation si patente.
    https://www.algeriepatriotique.com/2016/07/19/une-contribution-de-bruno-guigue-nice-ni-islam-ni-folie-la-terreur-est-politique/

  4. Message à décathlon.(transfère)

    Je suis une femme sportive musulmane ET voilée. J’ai fais ce choix librement.
    Comme vous l’avez peut être deviné je me permet de vous écrire suite à la polémique sur votre précédente création vestimentaire.
    J’ai toujours aimé croire que le féminisme consistais à soutenir le choix libre d’une femme.
    A présent je dois comprendre que pour être une femme libre je dois suivre le concept du modèle de la femme comme le dicte certaines personnes sur internet ou représentants de la femme. Finalement nous n’avons pas évolué on dit encore comment la femme doit être.
    J’aimerai donc vous faire savoir à quel point je suis partagé à l’idée que vous ayez cédé face à ces gens là.

    Mon message ne fera certainement aucun bruit, puisqu’on décide encore de quelle femme peut s’exprimer ou pas.

    • ‘Finalement nous n’avons pas évolué on dit encore comment la femme doit être.”
      C’est exprimer parfaitement les diktats de l’islam.

      • Mais pauvre débile comme toute religion dit comment l’homme doit être. Que ce soit la religion juive, chrétienne ou musulmane. Le décalogue n’est-il l’expression de règles de conduite, de lois.
        Tu pensais avoir trouver la pierre philosophale? pauvre malade!

  5. J’oubliais : un grand merci à l’UJFP pour son honnêteté et son intégrité intellectuelles. Vous êtes un vrai ballon d’oxygène dans la société française.

  6. Il faut simplement rappeler que la parole des musulmans en France est mise sous tutelle quant il s’agit de s’exprimer sur des plateaux TV ou dans les médias mainstream. Au lieu de faire à appel aux intellectuels musulmans qui d’une part ont un minimum de science et d’autre part savent s’exprimer et argumenter, les médias font appel au premier passant qui baragouine un français approximatif qui leur sert alors de caution morale et ainsi affirmer qu’ils ont interviewé un musulman ou plutôt un “bon arabe” pour paraphraser Michel Collon. Ce bon arabe est avant tout docile .
    Avez-vous souvent vu des femmes voilées s’exprimer dans les médias ? Avez-vous entendu les sportives voilées ? Hélas non !
    Les médias préfèrent asséner leur vérité, à savoir celle de la femme soumise, vivant entre les mains d’un barbu intégriste au possible. Vouloir imposer une vision dite occidentale de la civilisation concourt justement à attiser le feu de la discorde. Quand comprendra-t-on que la liberté de chacun est un bien précieux à respecter ? Au pays des lumières, les Rousseau, Diderot et autre Voltaire doivent se retourner dans leur tombe. La France est devenue la risée de la communauté internationale. Au lieu de se préoccuper des maux de notre société (emploi, pouvoir d’achat, tensions diverses…), on préfère agiter le spectre de l’islamisation de la France.
    La France n’est plus que l’ombre d’elle même quant aux valeurs qu’elle est censée porter !

    • Votre postulat de départ est erroné. La France digère mal le multiculturalisme contrairement aux pays anglo-saxons. C’est comme ça.
      Je parle de Français, quel que soit leur religion, leur couleur de peau, leurs orientations sexuelles ou je ne sais quoi d’autres. Vous parlez de musulmans comme si les musulmans ne faisaient pas partie de la communauté nationale.
      S’opposer où se soumettre…

  7. L’islamophobie est le rejet d’une idéologie politico-religieuse. En aucun cas cela désigne le rejet d’un peuple ou d’une ethnie. Dans ce cas, il n’est pas raisonnable de considèrer l’islamophobie comme du racisme.

    • « Seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre l’une des infractions suivantes :
      […]
      Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une? religion déterminée,?seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. »

      • Merci pour ces précisions. Cela me permet de confirmer que rejeter l’islam n’est pas punis en France car l’islam n’est pas une personne, c’est une simple idéologie. Cette idéologie est humaniste pour certains et autoritaire et mortifère pour d’autres.
        En France, on peut très bien aimer les musulmans mais détester l’islam.

  8. Bingo!
    J’ai enfin compris la signification de “musulman”. C’est un mec qui ne mange pas de porc, et oblige sa femme à dissimuler ses cheveux. Sinon, ils vont au nenfer.
    Juste pour mémoire, les poils sont honteux pour la femme, mais glorieux pour l’homme. Respect. C’est ça la spiritualité? Vous l’avez achetée chez Leader Price? En solde?

    • Bingo !
      Le néo colonisateur qui va apprendre aux musulmans ce qu’est leur religion. C’est vrai que ces sous-hommes et femmes n’ont rien compris à leur religion. Heureusement que cet être supérieur est là pour sauver ces pauvres indigènes.

      • @ Mohammed
        Je ne veux surtout pas polémiquer, juste formuler un point de vue dont la réflexion un peu acide de Patrice m’a fait prendre conscience.
        Je crois qu’il y a un gouffre culturel entre la notion de spiritualité chez les croyants (quelle que soit la religion) et les non-croyants, ce qui est source de malentendus et d’incompréhension. Beaucoup d’athées considèrent eux aussi que l’homme est un être spirituel. Mais ayant rejeté les religions à cause de leur bilan historique jugé désastreux ils se sentent débarrassés de ce qu’ils considèrent comme un carcan de croyances, rites et obligations inutiles. Les réponses à la recherche du sens de la Vie sur Terre sont donc à découvrir individuellement, dans le cadre de l’immense communauté humaine.

        J’écris cela pour expliquer, pas par prosélytisme ! ! !

  9. Je n’ai jamais vu de sportifs courir en kippa ou en soutane. Mais si des musulmanes souhaitent courir avec un voile pour attirer l’attention, pourquoi pas ? Attention à ne pas marcher dessus.
    Quand à la fameuse islamophobie si utile pour faire taire les contradicteurs, c’est la saine critique d’une religion intolérante qui en a bien besoin. Ici, nous sommes dans un pays libre sans religion d’Etat…

    • sauf pour la religion du diner du …où tout le gratin est obligé d’aller se prosterner devant des orateurs qui se prononcent en faveur d’un gouvernement d’extrême droite …On attend pour faire l’équilibre la venue du président aux rencontres annuelles des musulmans de France… Ce jour là on pourra croire que «  la France est un pays libre sans religion d’Etat » …et surtout sans hypocrisie.

      • En tant que athée dans une république laïque je trouve choquant que le président traite une religion différemment des autres. S’il ne répond pas à des invitations similaires venant des 5 autres religions pratiquées en France c’est une faute.

    • @Leroy
      Justement comme nous sommes dans un pays encore libre, je vais en profiter: Je t’emmerde. On évitera de trébucher dans nos voiles mais on te marchera dessus avec le pied gauche ça porte bonheur.

    • « Seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre l’une des infractions suivantes :
      […]
      Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une RELIGION DETEEMINEE?, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. »

      Quand à “la France est un pays libre” ?Vous êtes sûr de ca ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Selon la «Tribune de Genève», la santé du président algérien s’est dégradée et nécessite des soins constants

Le régime algérien va-t-il bientôt s’écrouler?