in ,

Samuel L. Jackson et Magic Johnson, pris pour des migrants en Italie, au cœur d’une polémique passionnelle

En villégiature à Forte dei Marmi, en Toscane, ayant adopté le look décontracté chic des stars profitant de leur séjour pour dévaliser des boutiques de luxe, l’égo de l’acteur Samuel L. Jackson et du basketteur de légende de la NBA, Magic Johson, a dû en prendre un sacré coup après avoir été pris pour des migrants africains sur une photo qui a déchaîné les passions.

Si les deux célébrités américaines voulaient passer incognito, elles ont réussi au-delà de leurs espérances, puisque personne ne les a reconnues sur des réseaux sociaux italiens gagnés par une effervescence malsaine et hautement délétère. De quoi rendre très humbles, une fois la stupeur des premiers instants passée !

A la vue de la photo postée par Magic Johnson, le montrant souriant, assis sur un banc de la station balnéaire en compagnie de son ami Jackson, visiblement heureux de goûter aux joies de la Dolce Vita, avec à leurs pieds le fruit de leurs emplettes hors de prix, un journaliste italien Luca Bottura n’a pu résister à la tentation de relayer le cliché en le pimentant d’une légende caustique. Un peu trop sans doute, au vu du terrible quiproquo qui s’en est suivi…

A trop vouloir user de l’ironie pour dénoncer le populisme qui contamine l’Italie, notamment sur l’épineuse question des migrants, celui-ci a contribué à embraser les esprits, à ce point aveuglés par la haine qu’ils n’ont pas saisi la subtilité de son humour corrosif et n’y ont vu que du feu.

C’est ainsi que la plupart des internautes, furieux, ont réellement pris Samuel L. Jackson et Magic Johnson pour des migrants africains en train de profiter des largesses du système d’aide italien au vu et au su de tous, les accusant de dilapider les 35 euros d’aide quotidienne versés par l’Etat dans des achats futiles. Une accusation qui prêterait à sourire, si elle n’était aussi révélatrice d’une xénophobie à son paroxysme, car les achats futiles des deux stars dépassent largement la somme modique allouée aux demandeurs d’asile…

On imagine aisément la profonde consternation ressentie par les deux vedettes américaines, habituées à être sous les feux des projecteurs mais pas d’une manière aussi détestable.

Parmi les perles de la cybersphère, dont la bêtise abyssale le dispute au racisme viscéral, on retiendra celle du mannequin croate Nina Morić, qui aurait mieux fait de mettre ses quelques neurones en vacances et son compte Facebook au vert…

« Voir dans des villes touristiques comme Forte dei Marmi et Milan des migrants qui squattent les bancs avec nos 35 euros, c’en est vraiment trop », s’est-elle indignée sur sa page Facebook en dévoilant son manque cruel de clairvoyance mais qui, hélas, est très largement partagé. Elle a ainsi donné du grain à moudre aux nombreux racistes de son espèce, lesquels ont versé dans une surenchère nationaliste et xénophobe sur des réseaux sociaux en ébullition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ibn Khaldoun – Le génie maghrébin ignoré par les siens (vidéo)

Etats-Unis : “Nous avons tellement de valeurs en commun”, dixit le responsable d’une mosquée lors de la Journée Portes Ouvertes