in

Riposte de l’Iran : les gardiens de la révolution ont attaqué deux bases militaires américaines

Cinq jours après l’élimination du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l’Iran a riposté mercredi en tirant des missiles contre des bases abritant des soldats américains.

Selon le Pentagone, une douzaine de missiles ont été lancés depuis l’Iran contre deux bases militaires en Irak.Les sites attaqués sont les bases d’Aïn al-Assad et d’Erbil. Al-Assad abrite 1 500 soldats américains et des forces de la coalition. Aucune perte n’a officiellement été annoncée.

Selon l’armée irakienne, 22 missiles ont été tirés. Aucun soldat irakien n’a été blessé. Ces raids, revendiqués par Téhéran, marquent un tournant. C’est la première fois depuis des années qu’Américains et Iraniens s’affrontent directement. De quoi redouter une escalade régionale ou un conflit ouvert, même si les responsables américains et iraniens ont rapidement semblé vouloir calmer le jeu.

Publicité
Publicité
Publicité

Dans un tweet, Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne, a affirmé que son pays avait mené et « terminé » dans la nuit des représailles « proportionnées ». « Nous ne cherchons pas l’escalade ou la guerre », a-t-il insisté.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Bruits de bottes en Libye : vers une guerre régionale ouverte ?

A ne pas manquer: « Nous, Français musulmans », le documentaire d’Arte qui sera diffusé le 14 janvier