in

Réponse à l’article de Bruno Guigue “Impérialisme et anti-impérialisme”

J’ai de l’estime pour Bruno Guigue qui a su défendre admirablement la Palestine et les Palestiniens dans la revue jésuite Etudes. Mais, cette fois, son article fleuve sur Oumma, c’est trop !

Et pourtant, il a raison sur quantité de points : le néocolonialisme des puissances occidentales, l’injuste « guerre froide » que l’OTAN continue de mener contre une Russie en si grande infériorité militaire, l’horrible agression occidentale de l’Irak et de la Syrie, l’odieuse stratégie d’éclatements des Etats du Moyen-Orient en entités ethno-religieuses, le terrible blocus américain contre Cuba. Oui, l’Occident a trompé Gorbatchev en promettant de ne pas étendre l’OTAN aux anciennes républiques socialistes en échange de la réunification allemande. D’accord, mille fois d’accord ! Mais il y a aussi des outrances et des contorsions qui tournent à l’erreur manifeste.

Et d’abord cette défense sans restriction de la Corée du Nord. Bruno Guigue écrit que les Etats-Unis ont déchaîné « le feu céleste contre les Coréens » ; mais il oublie de dire qu’en juin 1950, c’est la Corée du Nord qui attaque la Corée du Sud au point d’atteindre sa capitale et ce n’est qu’après ce qui est bien une agression que les Etats-Unis ont déversé leurs bombes incendiaires. Certes, ensuite, et comme toujours, les Américains ne sont pas avares de bombes ! De n’avoir jamais eu une guerre à mener sur leur sol explique (mais ne justifie pas) cette « générosité » dans les bombardements. Oui, la bombe nucléaire nord-coréenne est une arme de dissuasion mais au service de qui ? D’un dictateur particulièrement odieux qui n’hésite pas à affamer son peuple. Mais Bruno Guigue n’a pas une parole de compassion pour les Nord-Coréens…

Publicité
Publicité
Publicité

Je suis obligée d’en venir maintenant à la Syrie. Je me félicite que la Russie, par une intervention adroite, soit parvenue à contenir les ambitions américaines. Mais Bruno Guigue semble aimer Bachar el-Assad parce que, comme il l’écrit, il est « un des derniers bastions du nationalisme arabe » et « le seul Etat arabe debout, refusant de plier devant la puissance occidentale ». Moi, je me désole que le nationalisme arabe ait un semblable défenseur ! Oui, il y a eu en Syrie une intrusion sanglante de l’Occident, mais aussi de la Turquie qui veut sa part du sol syrien. Oui, l’armée syrienne a payé un lourd tribut à la guerre qui a ravagé et ravage encore ce malheureux pays. Mais ce pays est malheureux parce que le gouvernement syrien est aux mains d’un dictateur qui, lui aussi, n’hésite pas devant la répression pour rester au pouvoir. Les desseins sanglants de ses adversaires, takfiristes, turques et occidentaux ne rendent pas sa dictature plus légitime. Il semble d’ailleurs que, pour maintenir plus sûrement son pouvoir, il ne souhaite pas le retour chez eux des Syriens qui s’étaient exilés pour échapper à la guerre.

J’ajoute que la politique occidentale, depuis plus d’un siècle, a semé les germes du chaos qui a explosé au Moyen-Orient avec les mandats de 1920 et la déclaration Balfour. Ce n’est pas pour rien si, aujourd’hui, l’Iran et le Hezbollah sont si honnis par l’Occident.

Encore une remarque. Comment rapprocher la Syrie et Cuba alors que leurs situations sont si dissemblables. Moi aussi, je défends Cuba asphyxié depuis près de soixante ans par les Etats-Unis mais je crains qu’à écrire un éloge aussi dithyrambique, Bruno Guigue ne s’éloigne de la réalité.

Publicité
Publicité
Publicité

Pour avoir des convictions et choisir son camp, on n’est pas obligé de décrire un monde en noir  et  blanc !

Martine Sevegrand, historienne

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Madame, je ne m’accordes pas avec vous s’agissant de la Corée du Nord. En tant qu’historienne vous savez que la monarchie ne fut pas abolie en Corée et que la souveraineté était en gisement dans le Nord. Ceci veut dire selon moi, qu’il faut dans un premier temps que la Corée du Nord, siège de la légitimité/légalité Coréenne absorbe le Sud occupé, et une fois la souveraineté du pays garantie, abolir ensuite la monarchie. Mais la monarchie n’est toujours pas abolie, ou si elle l’est, c’est sans importance puisque le Sud est occupé et n’a créé que des gouvernances illégales et illégitimes. C’est ainsi si on tient pour le droit, contre l’impérialisme.

    Maintenant, Bruno Guige m’a l’air de ressembler un peu trop à Thierry Meyssant, les causes qui lui sont les plus chères, la Russie et la Chine ne sont pas nos causes à nous, or, ce sont nos causes à nous qui prévalent sauf si on est désaxé. Je ne suis ni Russophyle ni Sinophyle, ce ne sont pour moi que des éléments qui avancent ou pas les causes du pays Musulman, lesquelles sont au-dessus de tout.

    Croissant de lune.

  2. Bravo pour votre courage Martine et Bruno, donc si comme vous dîtes l occident est responsable du fléau de la Syrie , du moyen Orient, de la division ethnique, de la précarité du monde , de l ingérence, de l analphabétisme, des dictatures, de l islamisme, donc ok peut en conclure que les
    attentats, les atrocités, la délinquance, l antisémitisme , les incivilites et les dégradations qu il y a en France et en europe n’ est qu un juste retour des choses ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Mobilisation contre le “coup de force” du président Kaïs Saïed

Londres: un jeune musulman, mort en sauvant une femme âgée, violemment agressée, salué en héros