in

Québec : les musulmans, entre joie et attentes fébriles, suite à l’accession au pouvoir du Parti Libéral

Le blizzard de la laïcité, agressive et sectaire, aurait-il cessé de souffler au Québec, avec la déroute cuisante du Parti souverainiste québécois aux récentes élections provinciales, qui créa les conditions pour qu’il se lève, tourbillonne, et fasse frissonner la légendaire diversité de la Belle Province ?

La communauté musulmane qui, plus que toute autre, fut transie par sa tempête glaciale, veut y croire, étonnée et soulagée à la fois par l’ampleur du désaveu qui a sanctionné les fervents promoteurs de la charte des valeurs québécoises, entraînant avec eux dans leur chute spectaculaire un projet néfaste, devenu la pomme de discorde d’une terre d’accueil mondialement réputée pour son ouverture et son hospitalité.

Grand gagnant de ce scrutin décisif pour l’avenir de la plus francophone et francophile des provinces canadiennes, le Parti Libéral, désormais au pouvoir, fait naître d’immenses espoirs au sein des musulmans québécois. Ceux-ci, profondément affectés par les sombres visées d’une charte de la stigmatisation, se tournent aujourd’hui vers leur nouveau gouvernement pour appeler à promouvoir un "Québec inclusif et accueillant pour tous les résidents", des valeurs cardinales que le vent de la crispation identitaire, soufflant depuis l’Hexagone, a failli balayer sur son passage.

"Il incombe maintenant au nouveau gouvernement de rétablir un climat d'équité et de justice pour les Québécois de toutes origines, en accord avec les protections qui leur sont offertes dans la Charte québécoise des droits et libertés", pouvait-on lire sous la plume d’Ihsan Gardee, directeur exécutif du Conseil national des musulmans canadiens (CNCM), dans un communiqué officiel. Une requête pressante qui intervenait après avoir préalablement félicité le nouvel homme fort du Québec, Philippe Couillard, pour son écrasante victoire sur l’adversité nationaliste, laquelle s’enorgueillissait de s’inspirer de l’exemple français, celui qui est rattrapé par ses vieux démons et n'est pas de nature à redorer le blason du pays des droits de l'homme…

"Nous nous félicitons de la possibilité de dialoguer avec M. Couillard et d’aborder des questions cruciales pour la communauté musulmane, à savoir l'emploi, la lutte contre la pauvreté, l'effritement des infrastructures, l'éducation et la lutte contre la xénophobie sous toutes ses formes, y compris l'islamophobie", a écrit Ihsan Gardee, tandis que les premiers mots du Premier ministre, minutieusement soupesés, furent ceux de l’apaisement : "Je serai le Premier ministre de tous les Québécois. Le temps de la division est derrière nous", a-t-il insisté lors de son discours de victoire.

Après avoir été longtemps parcourue par un frisson de peur, la satisfaction était le sentiment le mieux partagé par la communauté musulmane en ce dimanche qui a vu la déconfiture du Parti Québécois, à l’instar du Conseil canadien des femmes musulmanes qui a extériorisé sa joie, débarrassée des craintes paralysantes : "Je suis très enthousiaste. Je sais à présent que la démocratie fonctionne. Les gens ont parlé, choisi, voté et je suis vraiment heureuse que les Québécois ne soient pas racistes. J'ai repris confiance en moi", s’est exclamée Shaheen Ashraf, secrétaire de la section de Montréal, sur les ondes de Radio-Canada.

A l’heure où l’espoir renaît avec l’arrivée du printemps, la voix Sikh s’est jointe au concert de louanges qui a fêté le triomphe du Parti Libéral, à travers la World Sikh Organization du Canada qui s'est empressée de saluer le verdict des urnes : "Les Québécois sont impartiaux et ont fait la preuve qu’ils aspirent à une société inclusive, qui respecte ses citoyens de toutes confessions et origines. Les urnes ont parlé dimanche et en faveur d’un rejet massif de la politique de division", s’est réjoui Mukhbir Singh, vice-président de l'organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hillary Clinton visée par un lancer de chaussure (vidéo)

L’Observatoire Lunaire des Musulmans de France: la “solution” extrême