in

Quand Valeurs Actuelles a proposé à la créature de Sarkozy, Lydia Guirous, le poste de rédactrice en chef…

Lydia Guirous, la énième « caution beur » du Sarkozysme promue, grâce au légendaire coup de pouce de la droite décomplexée, porte-parole des Républicains à seule fin de prêcher la bonne parole officielle –  farouchement anti-voile dans l’espace public en général, et à l’université en particulier – dérangerait-elle en haut lieu depuis ses grosses bourdes et sérieux recadrage interne, en pleine conférence de presse, qui l’ont fait choir de son piédestal ?

Toujours est-il que le magazine de la droite dure et de l’islamophobie désinhibée « Valeurs Actuelles » aurait proposé le poste très convoité et grassement rétribué de rédactrice en chef à celle qui, récemment, se faisait taper sur les doigts par son clan pour avoir affirmé que « La France ne peut pas accueillir tout le monde, nous, nos positions sont toujours identiques. Il faut fermer les frontières, arrêter Schengen, arrêter la libre-circulation ».  

Dans la lignée des « beurettes » aux dents longues de la Sarkozie, qui ont en commun d’être plus royalistes que le roi pour assouvir leur ambition dévorante, Lydia Guirous a décliné la proposition offerte sur un plateau doré par le patron du journal Yves de Kerdrel, mais qui présentait une condition sine qua non : ne plus sévir en tant que porte-parole des Républicains…  Un joli cadeau empoisonné dont celle-ci n’a pas voulu : « J’ai immédiatement refusé. Il est hors de question de quitter Sarkozy et le porte-parolat », rétorquait-elle au Lab d’Europe 1 fin octobre.

Pas question de quitter son pupitre pour Lydia Guirous, la porte-parole controversée des Républicains, résolue à  s’accrocher à son strapontin, n’en déplaise à ses pairs et collègues qui auraient peut-être souhaité la voir déserter la tribune des points presse hebdomadaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bono sur Canal + : “Ces terroristes ont détourné l’islam, c’est une insulte à cette religion”

Penser face à l’horreur. Un monde immonde engendre des actes immondes