in

Quand Bouteflika affirmait “qu’il ne s’imposerait pas au peuple algérien”

Cet entretien de France 2 (voir vidéo ci-dessous) a été réalisé durant l’élection présidentielle d’avril 1999, après que 6 des 7 candidats eurent annoncé leur retrait, dénonçant les “fraudes” relevées dans les bureaux de vote itinérants, au profit de l’élection de Bouteflika, le seul candidat resté en lice.

“Je n’ai pas eu l’impression que ça ait été difficile. La décision des 6 est inexplicable … C’est une absence totale de maturité… Si je n’ai pas un soutien franc et massif du peuple, je ne suis pas chargé de faire son bonheur malgré lui… Je ne suis pas un chercheur de pouvoir… mon pays a besoin de quelqu’un mais je ne m’imposerai pas au peuple. Quand j’aurai tous les éléments, seul, je prendrai ma décision”, déclarait-il dans cette interview.

20 ans après, alors que les manifestations contre un 5ème mandat de Bouteflika se multiplient en Algérie et un peu  partout en Europe où se trouvent des Algériens, le président Bouteflika et tous  les décideurs du pays qui ont “proposé” à nouveau sa candidature (perçue par l’opposition comme un véritable coup de force), devraient en tirer tous les enseignements, en ne cherchant pas à imposer au peuple un candidat malade, fatigué et usé par 20 ans de pouvoir, avec de surcroît un piètre bilan à tous les niveaux.

 

Publicité

 

Publicité

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. D’ailleurs je remarques que sur la vidéo, il avait 20 ou 25 ans de moins, et donc qu’il avait été élu par la majorité des Algériens, et donc non en “s’imposant” comme le dit la vidéo.
    C’est facile de spéculer, supputer, dire l’autre à dit ceci, l’autre a dit cela…sans avoir réellement entendu l’intéressé de vive voix et lucide….OUI pour la critique de ceux qui le manipulent…NON au 5eme mandat….OUI pour dénoncer les manipulateurs en dehors du clan Bouteflika qui sont à l’affut

  2. Mais les islamistes c’est l armée qui la réduit au silence avec nezar et lamarie. Quand aux négociations c’est bien zeroual qui organise les négociations. En 1999 à l arrivée de boutef tout était réglé. Les patriot dans les villages c est zeroual.

  3. Ils vivent avec nous le peuple ils sont sur une autre planète! doivent nous foutre la paix car on connait pas leurs provenance pour occuper qu’ils soient nos chefs c’est trop on est les gens du pays depuis toujours.

  4. Oui il ne doit pas se représenter pour un 5eme mandat, cela est certain (jai voté 3fois pour lui) , mais pourquoi tant d’insultes, et juger un homme qui ne sest pas encore exprimé “réellement” sur sa “pretendue” candidature….on sait tres bien qu’il est sénile….cependant l’amour qu’il a pour le pays n’est plus à prouver, depuis qu’il est aux manoeuvres pour le bien du pays ! cela fait tant d’années ! à peux près depuis la période pré-indépendance….c’est sur je ne re-voterais pas pour lui, mais une chose est sure….il y a autant d’entraineurs que d’habitants en Algerie comme disait Halilodzic….une mentalitée à changer, pas que le pouvoir

  5. Tout était bien jusqu’à la dernière phrase “piètre bilan…”. Faut avoir un minimum d’honnêteté :
    – l’Algérie est l’un des rares pays à avoir pu négocier un échelonnement de sa dette qui a été intégralement remboursé. Au grand dam du FMI. Négocié par Bouteflika à Rome. Piètre bilan
    – Sortir d’une crise sans précédent appelé “décennie noire” et ramener la paix dans le pays n’est pas qqch d’anodin.. Piètre bilan
    – l’Algérie continue d’être l’un des seuls pays au monde à octroyer des logements gratuitement à sa population…
    – l’Algérie a entrepris un plan d’investissement sans précédent suite à son remboursement de sa dette : plus d’1 million de logements construits, rattrapage du retard d’infrastructure avec autoroute, chemin de fer, etc..
    – Gérer de manière intelligente les débuts de crises séparatistes qui ont commencé à poindre dans certaine région.
    Et j’en passe.
    Je ne suis pas d’accord avec sa candidature qui cache quelque chose car une fonction présidentielle réclame beaucoup beaucoup d’énergie. mais il faut savoir rester lucide et honnête lorsque l’on traite de sujets… Alors parler gratuitement d’un piètre bilan sans rien argumenter est une malhonnêteté aussi grave que ceux qui répandent la calomnie.

    • Même réaction pour moi: l’Algérie de 2019 n’a rien à voir avec l’Algérie exsangue et démodée de 2000 qui sortait de huit années de destructions et d’arrêt complet de son développement : après le remboursement de nos dettes et la réparation des dégâts, beaucoup d’infrastructures dont certaines majeures ont été réalisées dans tous les domaines, la politique sociale très généreuse a profité à beaucoup de monde et nombre d’usines ont surgi de terre notamment grâce à l’apport du secteur privé national.

      Ce n’est pas parce que nous n’exportons pas de tomates à outrance que nous ne sommes pas autosuffisants en nourriture, à part pour le blé tendre pour des raisons climatiques imparables au même titre que le maroc et l’égypte, et le lait dont l’Algérien fait une consommation double de celle de ses voisins. D’ailleurs la filière lait est saturée en ce qui concerne la fabrication des fromages, yaourts, yaourts à boire, desserts lactés et crèmes glacées. Tout comme l’électro-ménager et l’électronique.

      Voilà pourquoi je n’admets pas que l’on sorte à tout bout de champ que l’Algérie n’a rien fait depuis le départ des colons et qu’elle ne sait pas fabriquer même un clou. C’est d’un grotesque…

      Les Algériens n’ont pas du tout envie d’une révolution à 360° qui les placeraient dans le camp de BHL, pour ça il peut toujours rêver, ce qu’ils veulent c’est garder leurs acquis sociaux, c’est bien normal, mais avec une meilleure gouvernance et la fin de la kleptocratie-corruption qui empêche le pays de développer toutes ses potentialités et pousse les compétences vers l’exil. N’importe quel candidat patriote et connu pour son intégrité remportera leurs suffrages. Un Monsieur Propre aux commandes qui mette tout le monde au travail, voilà ce dont nous rêvons.

  6. La rue a parlé et son langage est Claire net et
    Précis aux 4 coin du pays et pour ceux qui doutent de la légitimité de ce peuple retournent aux bouleversements qui ont secoués ce monde !!! Sont ils venus des bureaucrates où des décideurs auto proclamés .
    Boutef a raté son passage et s est auto imposé par des subterfuges dictatoriaux .
    20 ans khlass . Reprenons à zéro !!!!

  7. Bouteflika qui n’a jamais rien fait de sérieux depuis son arrivée en 99 est revenu au pays pour se servir et non pour servir le peuple. Aujourd’hui, je pense que même lui ne sait pas qu’il est candidat.

  8. Sur vos 7 derniers articles 4 parlent de l’Algérie de bouteflika, c’est une véritable obsession de votre part.
    N’en déplaise au détracteur l’Algerie restera forte et soudée
    Quand on vois les signataires des pétitions anti bouteflika la plupart sont en France ou de communeauté installé ailleurs qu’en Algérie dénoncent une injustice sociale qui ne connaissent pas .
    Vive l’Algerie et que le peuple ne tombe pas dans la bêtise de la « démocratie « 
    Aller voir en égyptie lybie ou syrie le gouvernement de la démocratie.

    • Ceux qui sont installés en France ont permis de libérer Algérie du colonialisme et ça vous avez tendance à oublier c’est vrai que du bonheur en Algérie a vous entendre c’est le paradis c’est pour cela que tout les Algériens et Algériennes veulent le fuir et venir s’installer en Europe.

      Pour moi c’est simple j’ai décidé depuis 30 ans de ne plus voter pour une Mascarade !

      Cordialement

      Kamel

  9. Une question légitime se pose suite à cet article: Es ce que les manifestant de vendredi représente la majorité des algériens ? Si oui alors l’article dit vrais et si non alors l’article s’est engagé dans des conclusions non équitable. Il faut attendre pour voir si Bouteflika a lui aussi une majorité qui légitime sa candidature. Aprés cela on pourrait les conclusions tirées ici si les résultats sont ce que vous avez avancé ici.

    Que Dieu sauve notre Algérie de la main des chacals qui sont entrain de la guetter de prêt.

    • C’est vous le chacal. Qui voudrait d’un mort-vivant comme président, lui-même ne se voudrait pas. Et puisque vous parlez de Dieu, observez comment il l’a rendu aux yeux du monde pour démasquer les marionnettistes.
      Que Dieu guide les algériens et leur fasse vaincre leurs oppresseurs et ceux qui leur souhaitent le désordre et le chaos. L’Algérie a une possibilité historique de reprendre de la vigueur intelligemment, j’espère qu’elle la saisira avec une rapidité éclair. Que les bons gagnent et que le peuple soit soudé!

    • Dès lors que la constitution ait été piétinée après l’amendement lui ouvrant la voie à un mandat à vie, il n’est plus légitime, cat celles et ceux qui ont voté cet amendement abrogeant la limité à 2 mandats présidentiels, n’étaient pas légitimes puisque les postes de députés s’obtiennent à coup de millions!
      Les seuls légitimes pour diriger le pays sont celles et ceux qui l’aiment et qui ont la compétence pour le redresser et rétablir l’état de droit en remettant dans la constitutions les gardes fou qui interdisent toutes dérives autoritaires et en donnant un véritable poids à l’assemblée nation en permettant des élections libres après sa dissolution eten donnant le temps à l’organisation d’une véritable opposition structurée et dirigée par des femmes et des hommes “propres”!

  10. BOUTEFLIKA ET TOUTLES GENS DU FLN RND MPA AMAR SIZBELUGTA DOIVENT PASSER PAR LA JUSTIC DU PEUPLE ILONT DETRUIT CE PAYS ET PISSER SUR LA MEMOIRE DES MARTYRS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Un élève rabbin portant une kippa assure n’avoir jamais eu aucun problème

La joie de la réalisatrice Nadia Labaki, dont le film est nominé aux Oscars (vidéo)