in ,

Quand Barack Obama parlait d’or au sujet de l’islam

Si les belles promesses de Barack Obama se sont évanouies à l’épreuve du pouvoir, dont celles de se démarquer du bellicisme Bushien et de fermer l’enfer pénitentiaire de Guantanamo, on peut cependant lui reconnaître sa réelle proximité avec les musulmans, ainsi que sa volonté politique de promouvoir le vrai visage de l’islam, celles et ceux qui l’incarnaient le mieux, et la tolérance religieuse, tout au long de ses deux mandats successifs.

Sous son ère, deux figures de proue musulmanes ont été mises à l’honneur : Ibtihaj Muhammad, l’escrimeuse multi-médaillée et première athlète américaine voilée à avoir concouru aux Jeux Olympiques (les JO de Rio en 2016), et Rumana Ahmed, la première conseillère voilée de la Maison Blanche.

 Ibtihaj Muhammad est la deuxième personne, en partant de la gauche
            Rumana Ahmed dans le Bureau ovale

A l’heure où la fièvre anti-voile monte à nouveau dans l’Hexagone, notamment dans les enceintes institutionnelles et sur les plateaux de télévision, enflammant les esprits jusqu’à la déraison d’une loi liberticide que d’aucuns appellent à étendre aux confins de l’espace public, les paroles du premier président noir des Etats-Unis, prononcées en 2016, n’ont rien perdu de leur résonance (vidéo ci-dessous).

Elles éclairaient et éclairent toujours le débat autour de l’islam et de la présence musulmane en Occident à la lueur de la sagesse, du discernement et de la Connaissance. Une lueur à ce point vacillante au pays des Lumières qu’elle pourrait finir par s’éteindre…

Publicité

 

 

 

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Invasion de voiles dans le 93 (humour)

Anouar Boukharsa, champion marocain de Taekwondo a fui le Maroc à bord d’une embarcation de fortune