in

Que cache (mal) le débat sur les mamans voilées ?

Excellente intervention de Pascal Boniface  qui revient sur le débat médiatique et politique français du moment : la question des femmes voilées en tant qu’accompagnatrices scolaires.

Publicité
Publicité
Publicité

45 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @z comme zéro
    Quelqu’un qui a conclu un pacte avec le diable, tel que tu l’as fait honteusement et sans scrupule aucun, aliénant toute forme de dignité d’honneur, de sapience et bien d’autres valeurs morales, n’a plus grand chose à perdre .
    Honnêtement, tu es à dix mille lieues de mesurer le mépris que j’éprouve envers ta POUILLERIE MORALE, partant de là, je jette ton hostilité congénitale, à la poubelle.
    J’ai évité d’utiliser un autre terme, pour ne pas heurter la sensibilité d’autres lecteurs d’Oumma.com, qui eux méritent le respect!

  2. @z alias zara-Tourista
    @z alias zara-Tourista
    Quelqu’un t’a déjà dit à quel point, la redondance de tes stéréotypes figés, dans tes interventions creuses et lassantes, des parchemins de propos haineux racistes, au sujet du voile porté délibérément, par des croyantes pratiquantes musulmanes, sur lesquelles tu t’acharnes honteusement, est tout simplement méprisable, voire détestable?
    Les femmes musulmanes, dans leur globalité, jeunes filles soient-elles ou mères de famille sont entièrement libres, de leurs actes au quotidien, sans avoir à subir la toxicité de tes desiderata de frustré.
    D’ailleurs, ce qui est régressif, comme tu dis imbécilement, ce n’est point le port du voile, mais plutôt ton esprit mal tourné qui refuse de respecter autrui et de l’accepter avec ses différences aussi bien culturelles que cultuelles qui l’est !
    Néanmoins, la question cruciale qui s’impose à toi, en dehors de tes fréquents et âpres relents, sur le port du voile, que nous apprends-tu au juste, sur le droit inaliénable de tout un chacun, de vivre sa vie comme bon lui semble?
    Ou alors, le droit de liberté est à géométrie variable, en d’autres termes, ce que tu te permets, tu le refuses à quelqu’un d’autre?
    Cette attitude digne du moyen âge porte un nom, un aberrant despotisme.
    Tout comme ton jugement HOSTILE tranché, sur celui ou celle dont tu ignores tout, en dehors de son apparence physique est cruellement subjectif, voire un signe manifeste d’intolérance et d’antilibéralisme tout court.
    D’ailleurs pendant que tu t’occupes de questions subsidiaires, à l’instar de l’étoffe que portent les femmes musulmanes, sur leur tête, ce qui ne te concerne nullement, tu oublies de t’inquiéter des questions centrales pour un meilleur vivre de la population française, notamment, le pouvoir d’achat, les retraites, la question du chômage, celle en lien étroit avec le manque de croissance économique, qui perdure depuis la nuit de temps ou encore celle du réchauffement climatique etc …
    un homme politique français a dit :
    « Je ne crains pas le choc des cultures, mais plus le choc des incultures. »
    Il n’y a que certaines têtes de nœud, dont tu fais allègrement, partie qui pensent que le multiculturalisme est plus un inconvénient qu’un atout.
    C’est bien entendu une énième fausse idée reçue !

  3. @patrice. J’entends ce que vous dites. Je suis contre le communautarisme dans l’absolu et tel qu’on peut l’observer dans les pays anglo-saxons. Mais je ne sais pas comment on promeut les mariages inter confessionnels et si on doit même le faire. On ne peut empêcher des musulmans d’éduquer leurs filles dans l’idée qu’elles devront épouser des musulmans et leurs garçons dans l’idée qu’ils auront plus de choix, parmi les gens du Livre. On ne peut empêcher des femmes et des hommes, y compris des convertis, de souscrire à ces idées et de se marier en conséquence, voire tout simplement de souhaiter se marier avec leurs coreligionnaires pour des raisons évidentes d’affinités. On ne peut que mettre en place des moyens pour empêcher l’enfermement communautaire. Il ne s’agit pas là d’être dans l’incantatoire en parlant à longueur de journée de vivre ensemble mais d’assurer le respect par tous des règles communes comme l’apprentissage de notre culture à l’école. Il n’y a qu’à ces conditions que les communautés peuvent se côtoyer sur un même territoire et leurs membres souhaiter se mélanger, voire se marier. Et la seule chose que l’on aura alors à protéger c’est la possibilité de se marier avec qui on veut en France. Il s’agit donc toujours de la même chose : construire des français avec des croyances et des origines culturelles diverses, plutôt que des musulmans, des catholiques, des juifs ou des bouddhistes.

    • @z, la question de l identité est un point centrale . comment faire pour encourager les citoyens a avoir un lien, peu importe sa forme avec sa nation et pas seulement un rapport de confort matériel ? comment encourager les citoyens a préserver le lien avec leur mémoire, que l ‘on soit d origine bretonne, bulgare ou malien une mémoire historique ou culturelle et pas seulement religieuse.
      redéfinir qu est ce que l identité car beaucoup pense qu elle se résume qu a la religion.
      quelle est notre place dans le temps et dans l espace ?
      Voila un début de réflexion qui je pense peut pallier au communautarisme.

  4. @djeser.
    Si vous parlez de la loi de 1905, elle a déjà été amendée par le passé. L’essentiel est d’en garder l’esprit, pas de la refondre. La loi de 2004 en est juste une déclinaison, liée au changement d’attitude de certains musulmans. Il s’agissait de rappeler cet esprit car les règles communes ancrées dans la laïcité étaient contestées.
    Pour le reste, je comprends ce que vous dites mais c’est un cercle vicieux. L’islam s’est mis en visibilité, de la pire manière qui soit, d’abord à travers les revendications communautaires à l’école, ensuite à travers les attentats. A présent, certains cherchent aussi à redorer son blason. D’autres poursuivent les revendications communautaires. Au global, l’islam est promu d’une manière ou d’une autre. Il se donne à voir, voire se donne en spectacle. Et cela va à rebours de l’évolution de la société qui se sécularise, dont les croyants intériorisent leur religion. En dehors des lieux de culte, on ne rencontre pas l’autre à travers sa religion qui fait plutôt barrière.
    Je ne comprends donc pas cette volonté d’afficher ses croyances et encore moins de rendre publiques ses pratiques. Et à la rigueur, même si j’ai à disposition des explications, je trouve ça pour ma part profondément impudique, voire indécent. S’il y a une seule chose que l’on peut garder secrète, c’est bien ce que l’on a dans le crâne, en son for intérieur. Pour ce qui est du corps, il finit toujours par être exposé à l’autre, dans une relation amoureuse, chez le médecin, … Quand on l’a compris, on comprend par la même occasion ce qu’est la spiritualité, une chose extrêmement intime que l’on cultive et fait croître dans son jardin secret. Le corps est une enveloppe, l’esprit lui reste un mystère.

  5. « Assise nationale sur le foulard », « sécession », blablabla. Orwell et son oeuvre!
    Au Québec, ils croyaient que les musulmans formaient 50% de la population alors que des statistiques éthniques existent (3% en réalité, pas un cas de niqab et finalement très peu de foulard). Quand j’avais lu les résultats du sondage, j’ai tout de suite compris la sécession entre le monde intellectuel et la fabrique de l’opinion. Aujourd’hui le foulard, demain autre chose avec toujours le même bouc émissaire.
    Au lieu de demander une assise nationale sur l’urgence sociale, voilà à quoi sert le foulard.

  6. Je ne suis pas d’accord. Les hommes doivent aussi porter le voile. Comme ça n’est pas écrit, c’est autorisé. C’est comme ça. Un homme voilé, c’est la liberté de l’émancipation pour exprimer sa foi en dieu. Tous ceux qui sont contre les hommes voilés sont des racistes. Mon père porte le voile depuis toujours, et mis à part la barbe de traviole et qu’il a dû arrêter de fumer, tout va bien. La france c’est rien que des racistes blancs du sionistan financés par les chinois.

  7. @djeser.
    Avez vous écouté l’interview de Nadiya Lazzouni par Rokhaya Diallo et Grace Ly, à propos du voile ? Il est disponible dans l’article de Jean-Eric Hyafil. Je vous le recommande chaudement car il est passionnant. Il y a beaucoup à dire.
    En particulier, autant je suis d’accord sur l’inanité du débat autour de l’argument de l’homogamie religieuse que véhiculerait le port du voile : on se « mélange » avec qui on veut, on se marie avec qui on veut, tout ça relève de la sphère privée, du choix personnel. Une femme mais aussi un homme peuvent ainsi refuser de prendre comme conjoint quelqu’un avec qui ils n’ont pas d’affinités religieuses. Je crois d’ailleurs peu aux chances de succès des mariages inter confessionnels. La logique communautaire me va donc. L’essentiel, c’est qu’une communauté n’empêche pas ses membres de faire le contraire en les contraignant contre leur volonté. La est le danger du communautarisme. Et plus généralement que les communautés régissent leurs membres avec leurs propres lois, voire d’autres sur des territoires où elles vivent, à l’encontre des règles communes qui régissent toute la nation. Car c’est là qu’il y a sécession.
    On peut laisser de côté la volonté réelle de certains musulmans d’islamiser la France dans le cadre d’un projet politique exprimé plus ou moins ouvertement. En revanche, dès qu’une pratique religieuse touche à la remise en question de ce qui règle nos rapports en société, lois, usages ou codes qui pour moi relèvent d’une culture, il faut se questionner et après avoir débattu, légiférer si des individus continent à transgresser. Une société ne fonctionne pas sur la base d’une liberté absolue que pourrait exercer chacun de ses membres. La liberté s’exerce dans un cadre en France, le cadre républicain et laïque. La communauté musulmane elle même, si tant est que cette expression corresponde à une réalité, fait référence à des lois, des usages, des codes issus d’une autre culture. Et justement on dit qu’ils ne priment pas sur ceux que nous avons en France. C’est là la question qui divise, non pas les musulmans et les non musulmans dans l’absolu, mais ceux qui rejettent le cadre laïque et républicain et les autres, qu’ils soient musulmans ou non musulmans. Je pense que l’on sous estime l’enjeu qui est de l’ordre d’une opposition culturelle et se juxtapose bien entendu à d’autres problématiques de nature sociale ou économique, voire qui les rejoint.
    Vous avez donc raison : on ne peut se réduire à présumer des intentions des autres pour traiter du sujet. Il faut sortir de la défiance d’entrée de jeu et poser correctement les termes du débat.

    • C’est un problème complexe, qui peut être perçu de manière différente. Étant musulman, il serait facile pour moi de prendre parti mais sur 70 millions d habitant (donc je tient compte ) nous ne sommes que 2 millions. une simple question, une telle proportion mériterai elle de changer une loi vieille de plus d un siècle et qui est ancré dans les mentalités ?
      Je pense aussi qu’il manque des figures/ personnalités musulmanes voilés ou non montrant une utilité public ou une action remarquable , cela je pense changerai l’image du foulard. de la même manière qu il manque des musulmans montrant une ou des actions d utilité public, qui fait la différence , cela changerai aussi l image du musulman.
      Le problème de l image de l islam c est qu ‘il n’a pas su trouver réellement sa place en occident en tentant de répondre par exemple au grands défis de notre époque (sociale, environnement , économie..).
      lorsque l on est dans l impasse comme maintenant, il faut savoir penser en dehors du cadre actuel.

    • @Z
      Les unions mixtes ont pourtant permis l’intégration des vietnamiens, qui sont pourtant bouddhistes. Je pense que cette pratique est la clé de l’intégration. Sauf que certaines communautés l’interdisent, ce qui les met au banc de la société.
      Je ne suis pas trop d’accord avec une tolérance communautariste qui aboutit à des clivages géographiques, comme dans les pays anglo-saxons. La France a intégré, parfois avec réticence, les espagnols, les italiens, les polonais immigrés, sans que ça pose problème. Les asiatiques, bien que d’aspect différent, se fondent désormais dans la population. Mais pas les « blancs » musulmans, dont l’aspect rappelle pourtant celui des français du sud, ni les juifs intégristes, impossible à caractériser en matière de race, mais qui refusent de se mélanger. Comme quoi la religion est un obstacle à la paix civile. Alors que sa genèse visait l’inverse.
      – En fait, on atteint désormais une mise en forme de la démence. Ca n’est hélas pas nouveau.

  8. Constatons que la romancière A.reye n’a pas répondu pour l’instant ou n’a pas osé répondre, un autre correspondant lui a fait remarqué à juste titre le non-sens qu’il y a dans la dénomination « terre d’Islam », surtout pour une reconvertie. C’est peut-être bon pour France-Inter ou France-Culture, mais ici, il y a des gens plus exigeants, à qui on ne la fait pas avec des lieux communs touristiques, comme « terres d’Islam », si ça passe à l’institut du Monde Arabe, ça passe pas ici. Et nous avons pourtant affaire à une romancière et une intellectuelle qui sur d’autres forums a déconstruit des idoles de l’intelligancia Français de la période contemporaine, avec assez de brillo d’ailleurs. Qu’elle déconstruise ce qu’il y a de lieux communs et de non-sens en elle-même s’agissant de l’Islam et des Musulmans, étant reconvertie plutôt intelligente, brillante même. Et nul ne l’empêche me semble-t-il de publier sur les pages de ce forum des articles ouverts à nos commentaires sans concession ni pitié. Moi je veux des articles de A.reye, par exemple, une défense, une présentation du féminisme, ou encore une redéfense de la mosquée gendériste à Paris.
    C2L

  9. Dernier point, Qamariyya. Arrêtez de faire l’amalgame voile = musulmane. Des musulmanes ne portent pas le voile. Donc non le discours n’est pas : « Ma maman (ou ma mère) ne peut pas m’accompagner parce qu’elle est musulmane » mais « parce qu’elle porte un signe religieux ostentatoire ». Il suffira qu’elle le retire pour qu’elle et son enfant se rendent compte que leur confession n’a rien à y voir. Il suffira également qu’ils regardent les autres accompagnateurs scolaires pour vérifier que toutes les religions sont concernées.

    • Je ne fais aucun amalgame entre voile et musulmane. Je suis musulmane et je ne porte pas le voile. D’autres femmes sont musulmanes et portent le voile parce qu’il fait partie intégrante de leur foi et de leur cheminement.
      Les médias et politiques français cherchent à tout prix à présenter le voile comme un instrument politique, de soumission, de radicalisation…et j’ai même entendu de provocation!!! Paranoïa ou trouble imaginaire et volontaire?? Quoiqu’il en soit on stigmatise, on créé la peur, la haine. On divise les français. Et on provoque des situations aussi humiliantes qu’intolérables comme ce qui s’est passé au Conseil Régional.
      Le voile n’a jamais posé problème lors des sorties scolaires. Jamais de prosélytisme. Mais on cherche quand même à légiférer. Cherchez l’erreur. Prochaine étape: plus de voile dans l’espace public!!!

  10. Pourquoi le terme « maman » choque-t-il? Je le perçois comme une manière de rappeler que derrière l’interdiction que l’on veut instaurer il a y des enfants. Que diront-ils? « Ma maman ne peut pas m’accompagner car elle est musulmane???? » J’ai mal…

    • Il ne choque pas. C’est son caractère régressif et son usage répétitif, voire systématique qui agacent, parce qu’ils frisent la manipulation en faisant appel à la corde sensible.
      On peut parler de mère. Ça fonctionne tout aussi bien, avec l’avantage de nous renvoyer à notre condition d’adulte, à notre rationalité et pas à nos affects. Déjà qu’on voudrait culpabiliser ceux qui critiquent le port de signes religieux ostentatoires parce que des femmes seraient impliquées et qu’on serait censé y voir alors une lâcheté, alors que des hommes sont également concernés.
      De manière plus générale, dans une société où on prône l’égalité hommes femmes, une femme, y compris mère, n’est pas à l’abri des critiques, seulement des attaques sexistes. Dans le cas contraire, on est dans une forme de sexisme positif. C’est ainsi que des féministes ont d’ailleurs remis en question la galanterie. De même que dans une société où on lutte contre le racisme, les immigrés ou leurs descendants ne sont pas à l’abri des critiques, seulement des attaques contre leur origine, voire leur couleur de peau. On combat donc surtout des discriminations qui relèvent de l’essentialisation, d’une vision de l’être, pas des critiques qui touchent à des comportements, des attitudes, bref du savoir être.
      J’ai ainsi l’impression que la tendance actuelle est donc de faire du voile un élément de l’identité pas seulement culturelle mais individuelle, un élément de la personnalité, en réaction. Je renvoie à ce que disait dans ce sens Zineb El Rhazoui : certaines musulmanes sont « collées » à leur voile.

  11. On n’entend pas assez les musulmanes non voilées, car d’après l’institut Montaigne dans une étude récente, trente ou trente-cinq pourcents des femmes se disant musulmanes ne portent pas le voile. Elles ne pensent donc pas aller en enfer.

  12. Ce qui est inquiétant dans cet affaire c ‘est que l ‘on est en train de virer à la sécession entre la société et les musulmans. On est en plein dans les fantasmes et l’incompréhension de part et d’autres. Chez nous une absence totale de débat et de réflexion afin de se remettre en question de temps à autre ce qui ne fait pas de mal. De plus on ne sait plus « nuancer » notre appréciation, un citoyen pas très favorable à la religion est donc forcement raciste, intolérant….?
    De la même sorte, beaucoup pense que tous les foyers musulmans vivent dans une total ferveur religieuse et rêvent d islamiser le monde ?
    La fracture sociale est palpable , redevenons vite rationnel, bienveillant et ouvert sur le monde.

  13. Excellentissime Pascal Boniface, comme d’hab. !
    Analyse très fine, argumentée et claire…
    Effectivement, on veut faire « porter le chapeau » aux mamans voilées accompagnatrices scolaires (plutôt « foulardées » d’ailleurs)… Il faut être « sacrement » moralement dépravé pour y voir un méfait et ou une atteinte à la démocratie !
    C’était déjà percevable depuis un certain temps et si on peut encore avoir quelques doutes tout devient de plus en plus clair…
    What else !

  14. Avec tout ce que j’ai dit sur ce sujet,
    Je reste persuadé que ce lui qui a mi la première étincelle est le prince Emarati Ibn Zaïd qui finance avec son argent les partis extrémistes en Europe.
    Quand on parle voile, il faut parler argent du golfe.

    • C’est la stratégie des USA, des Russes, des Chinois et peut-être comme vous le dites des EAU-AS (cela ne m’étonnerait pas, vociférer sur l’islam en ayant besoin de leur argent n’a rien de bon), tout ceci en fonction des différents groupes d’intérêts. Leur but est d’empêcher l’Europe d’émerger voire la disloquer avec le soutien des propagandistes sionistes et autres islamophobes notoires. Zemar menace carrément la France de guerre civile soutenu par Marée Sale le pen formée aux USA par les sionistes néocons évangélistes. L’Europe de la défense indépendante? Pas question, surtout pas la France catholique et l’Europe de la shoa. USA-Sionistes ont un intérêt commun et cet intérêt rejoint Russes et Chinois voire les premiers villipendés EAU-AS (et peut-être bientôt la Turquie). C’est une situation explosive surtout que l’Europe est largement en position de faiblesse face à tout ce beau monde ayant un intérêt commun à ne pas voir une Europe puissante émerger. D’où la soumission aux USA qui ne fait que retarder l’échéance et adoucir la pente.
      Je l’ai toujours dit, si les musulmans doivent plier bagage comme les juifs l’ont fait, les plus à plaindre seront ceux qui resteront. Quand on voit le programme politique derrière les pires islamophobes, on se dit la France est finie et l’Europe avec s’ils passent au pouvoir.
      Lisez zarathoustra alias z également, rien dans le ciboulot sinon défendre sa culture (qu’il n’arrive même pas à définir) qui serait menacée par l’islamisation. Netflix et McDO ont été créés par Baghdadi pour islamiser et empoisonner les Français CQFD. Et les médias sont tenus par Sheikh News, Ayathollah Cohen et Ben Gag Lévy, tous islamistes notoires qui colonisent le sionistan. La plus grande menace, ce sont les armes de destruction massive style couteau de cuisine high tech et les drones babouches ultrasoniques dissimulés sous la jellaba et le foulard des mamans. Bientôt on apprendra qu’ils sont hyper avancés dans le transhumanisme et qu’ils sont désormais capables d’attaques aux ultrasons sous le fameux cri que tout le monde à en tête car tout le monde l’entend sans qu’il soit prononcé ou même écrit. Même les muets en sont capables et les sourds peuvent l’entendre. Vous l’avez entendu non? Moi aussi. Puréeeeeeee, ils sont trop forts mais comment ils font!
      Heureusement que les sionistes des USA et du sionistan veillent à mieux nous informer et sont prêts à nous protéger gratis. Que serait le monde sans eux. Un havre de paix paisible et tranquille, quelle horreur. Vite un bon films zombie, thriller killer, war guerre destruction machine que je me revigore al gore.

    • Vous étiez invité lors des transactions financières ? Que vous détestiez les gens du golfe, on l’avait compris, mais témoigner d’une chose dont vous n’avez aucune preuve s’appelle un mensonge. Je vous conseille de relire les hadiths sur le sujet.

  15. Je n’ai pas appris grand chose. Toujours les mêmes poncifs. Lui il ne dit même pas « maman » mais « manman ». J’aurais bien aimé connaître sa position sur la loi de 2004. À cet égard, j’ai trouvé intéressante son hésitation à accueillir une étudiante dans son cours de DESS. Et surtout le raisonnement qu’il a dû se tenir : la refuser aurait créé une rancoeur. Et donc ? On doit ménager la susceptibilité religieuse de certains pour ne pas créer de rancoeur et renoncer à nos usages pour que d’autres s’imposent. On vit donc dans un monde d’individualisme total où l’on la liberté commence là où nos nerfs risquent de lâcher, car nous sommes devenus de pauvres petites choses prises dans l’affect, incapable de lier nos émotions, de comprendre une explication ou un raisonnement. Finies les règles communes donc. Trop tyranniques sans doute. Puisqu’il a une vision pragmatique, c’était quoi le risque au final ? Elle n’allait pas virer terroriste. Et pourquoi lui, a-t-il eu une crainte ? Surtout il aurait pu l’accueillir et lui demander de retirer son voile en lui rappelant nos usages. Évidemment s’il accepte aussi des types qui portent des casquettes à son cours, il n’avait pas le choix.
    Bien sûr qu’il faut entendre ces femmes qui portent le voile, ne pas hésiter à discuter leur point de vue et leur expliquer le nôtre ! Je ne vois pas le problème. Arrêtons de les considérer comme des idiotes ou des poupées en porcelaine. C’est par là que commence le respect. Les considérer comme nos égales et débattre. A-t-on honte de nos valeurs et de nos usages ? Quelle culpabilité éprouve-t-on ? C’est aberrant d’être autant tétanisé sur des choses qui vont de soi, la plupart du temps. Par ailleurs, il faut aussi faire participer au débat les musulmanes qui ne portent pas le voile et qui sont contre ou sont pour. Il faut en définitive mettre autour de la table tous ceux qui se sentent concernés.

  16. j’aimais bien etre une « maman » accompagnatrice; le terme de maman n’est pas forcement reducteur;et les mamans voilées ne cherchent pas a convertir les enfants; et celles qui sont font les sorties scolaires ne sont pas les fondamentalistes!

  17. Les FM ne cherchent pas à prendre le contrôle du pays, mais de la seule communauté musulmane. Et ils sont en train d’y parvenir, après avoir mis la main sur les associations communautaires (MF, CNCM, CCIF). Affirmer qu’il n’y a pas de « complot des femmes voilées », ou des personnes qui font la promotion du voile, est juste une erreur.
    Notons aussi la complicité de la Turquie et du Qatar, entre autres, dans ce complot dont l’objectif est de radicaliser les musulmans français, sous les applaudissements nourris du RN et de la droite (voire de Macron, qui mange à tous les râteliers).
    A part ça, ce que dit Boniface est pertinent. Mais il ne considère que la moitié du problème. Dans tous les cas, il faut éviter de tomber dans les pièges tendus par les extrémistes de tous bords, qu’ils soient salafistes ou pétainistes. Enfin, c’est vrai que ce débat frise le détournement d’attention, voire la désignation de boucs émissaires.

    • @ Patrice, seriez-vous complottiste à vos heures? On aura tout vu. Eh bien, ces Musulmans sont bien sots de ne pas s’en apercevoir, ils n’écoutent pas ce que leur suggère Patrice, complot des femmes voilées en veux-tu en voilà, démontrez-le votre complot, n’accusez pas sans preuve, vous me démontrez aujourd’hui non seulement qu’il y a un grand complot mais démontrez aussi la sottise de nombreux Musulmans qui ne s’en aperçoivent même pas. Prendre au dépourvu pendant longtemps une population si nombreuse et diverse, c’est moins crédible que le faux-drapeau malgré tout circonscrit et plus aisé à faire de certains évènements Américains en 2001, puisque pour qu’il y ait complot, il faut pas trop de monde dedans, sinon ça s’évente et normalement ça ne marche pas. Est-ce que le port du voile a commencé avec la sensibilité Frériste? Qu’est-ce que vous racontez? Pourquoi donc le poète Al-Mutanabbi en un temps de décadence des Abbassides a-t-il loué les voiles noirs qui laissent entrevoir les regards en réaction à un temps où on en délaissait l’habitude? « Dis que le bien est dans les voiles noirs ». Il suggérait en cela que le port de voile de visage noirs se proposerait mieux aux femmes que le voile blanc de visage qui est opaque. Et là, on est dans le voile couvrant le visage, donc venez pas après raconter que la sensibilité Frériste est cause de quelque chose sur ce sujet. En avez-vous d’autres comme ça? Les complots, vous y croyez quand ça vous arrange, vous n’y croyez pas quand ça vous arrange, Monsieur est complottiste à 16 heures? Arrêtez vos divagations, les Musulmans se passeront de vous pour déjouer d’éventuels complots s’ils sont aussi grossiers que ce que vous dites. Mais ça vous vient probablement d’un Sifaoui, c’est pas ça? Puisqu’il a confirmé le signe égal entre l’islam et le nazisme, allez, soutenez ça face à la reconvertie gauchiste qui commente sur cette page, peut-être la ferez-vous revenir de sa convertion, essayez toujours. L’incontinence du vieil âge vous guette, relisez-vous avant de publier.
      Croissant de lune.

  18. Les « mamans ». Est-ce un enfant qui a écrit ce titre ?
    Ce qui est sûr, c’est qu’à force de cantonner les femmes à la maternité, on en fait des enfants (mot qui veut dire : « dépourvus de faculté de dire »), voire du bétail domestique : il n’y en a aucune qui écrive des articles ici. Et les hommes qui y écrivent ne sont pas appelés des « papas ».

    • Mis à part cette répétition enfantine de la mégère E. Badinter, avez-vous une opinion propre sur le sujet? Il s’agit des femmes accompagnatrices d’enfants en sortie scolaire, donc des mamans pour être plus précis.
      Sinon j’ai entendu un jour un musulman un peu anormal dire que le voile serait le symbole du féminisme et d’égalité homme/femme. Il serait même le symbole de l’humanisme. C’est incroyable! Il paraît que quand une femme porte le voile, par cet accoutrement, elle signifie à la société et aux hommes – surtout aux hommes dont le coeur est pervers- qu’avant d’être une femme, avant d’être perçue comme objet d’attirance, ou être charnel, ou sensuel, bref de désir; elle est avant tout un être humain, et de ce fait, doit être perçue comme tel, un être humain, au même titre que les hommes masculins dans l’espace public. Et ne doit donc en aucune manière être le prétexte de l’expression des instincts masculins les plus vils. Sans pour autant occulter sa féminité qui n’a pas à être dévaluée ou bradée dans l’espace public, mais s’exprimer dans un espace privé pour lui préserver partout ailleurs son humanité. C’est très étonnant comme signification!
      J’ai même entendu un autre musulman qui a sans doute trop lu Hegel écrire que « le voile renvoie une identité malheureuse à celles et ceux qui souffrent de vide spirituel, c’est comme si la femme voilée, sans même s’exprimer et seulement par ce fichu sur la tête, dévoilait chez l’autre les failles d’une identité matérialiste et superficielle dont il prend peu à peu conscience ». C’est incroyable, c’est fou ce que certains peuvent donner des sens phénoménologiques fort étonnants à un simple bout de tissu…
      Incroyables ces musulmans, mais où vont-ils chercher toutes ces interprétations du voile?!

      • Si vous vous imaginez que le voile évite d’être harcelée, vous êtes bien naïf ou bien aveugle. Une jeune femme avec qui je priais à la mosquée se faisait harceler à la sortie, alors qu’elle était dûment voilée et pudiquement vêtue, par des types qui venaient de prier aussi et lui proposaient le mariage temporaire. Et avec mes cheveux blancs qui devraient me tenir lieu de voile, il m’est arrivé d’être insultée aussi dans la rue.
        Dans un film égyptien, une jeune femme voilée qui en a assez des harceleurs finit par leur planter des aiguilles dans les parties. Faut-il en venir là, ou plutôt éduquer correctement les garçons afin qu’ils respectent les femmes ? J’ai quatre fils, tous adultes aujourd’hui, aucun ne se comporte comme un porc avec les femmes.
        Sinon, je repose ma question : comment se fait-il que pas un article ici ne soit écrit par des femmes ?

        • Pour répondre à votre question obsessionnelle, et là c’est mon jugement personnel, je pense qu’elles ont mieux à faire que de venir pratiquer ici la masturbation intellectuelle ou je ne sais quelle autre forme de narcissisme. C’est le cas hélas de la majorité des articles. Et bcp d’autres sites.
          C’est devenu un sport national ce nivellement par le bas qui touche par ailleurs le milieu académique aussi.
          Cela dit, ne soyez pas trop injuste non plus, quelques femmes ont bien participé à cet exercice sur le site.

        • A.Reye, qu’attendez-vous pour vous joindre aux auteures peu nombreuses pour l’instant il est vrai, qui ont publié sur ce site. Bon, quelque part, on devrait mieux dire et écrire « mères voilées » que « mamans voilées », moi non plus j’ai pas aimé cette familiarité. Si vous êtes importunée dans votre mosquée, allez donc à la mosquée féministe dont il fut question récemment, il n’y a que des féministes ou des pro-LGBT normalement, vous serez en totale sécurité au moral comme au physique. Vos enfants vous dites, ou vos petits enfants si vous en avez, ne leur faites pas lire trop tôt certains de vos romans, ce serait pas pédagogique, je n’en dirais pas plus ici, mais chacun s’il le désire les trouvera même en bibliothèque, enfin les plus anciens, puisque je suppose que votre convertion a influencé votre littérature. Ou bien, allez avec d’autres fonder quelque part un Féministhan. Puisque vous et celles qui vous aprouvent du bonnet vous avez de belles idées, fonder une cité, un pays, c’est largement dans vos cordes, rempli de valeurs que ce serait, et des valeurs et des valeurs. Mettez Caroline Fourest comme présidente, elle saura faire des discours.
          Croissant de lune.

    • « c’est qu’à force de cantonner les femmes à la maternité »
      Oui, il faut les cantonner à la GPA, c’est sûr qu’une mère ne mérité pas le qualificatif de maman et le père de papa de nos jours.
      On notera la vision et le vocabulaire humaniste : « …voire du bétail domestique… »
      Pfiou les malades. Au secours.

      • Kalim, vous est-il déjà arrivé qu’on propose à la personne qui vous accompagne de vous échanger contre du bétail ? Moi ça m’est arrivé je ne sais combien de fois, ainsi qu’à plein d’autres femmes, dans la rue en terre d’islam. C’était une plaisanterie bien sûr, demander à mon compagnon contre combien de chameaux il me cèderait, mais c’est une plaisanterie parlante.
        Beaucoup de gens qui vont à l’église, à la mosquée ou dans toute sorte de temple devraient se demander pourquoi la religion ne les rend même pas capables de maîtriser leurs pulsions, alors que des gens sans religion y arrivent, notamment en n’ayant pas de regard malsain sur les femmes. Ils verraient qu’en n’arrêtant pas de diaboliser les rapports humains entre hommes et femmes, ils se soumettent eux-mêmes aux démons. Et ils s’enfoncent, et ils enfoncent leur religion avec eux. Le voile, c’est sur leurs yeux qu’il est, leurs yeux qui ne veulent pas voir la vérité, Al Haqq.

        • Je ne sais pas à quoi vous ressemblez, et ce que vous appelez terre d’islam,
          mais j’ai 63 ans et je n’ai jamais entendu ce genre de connerie. Si vous étiez un tant soi peu musulman vous sauriez qu’un tel propos est une atteinte à l’honneur et que celui qui oserait faire une telle proposition s’exposerait à de vives represailles dans l’instant.
          Allez donc troller autre part petit sayanim. On reconnait bien là votre perversité.

          • Mon frère Kalim, j’aprouve, là je crois que tu lui a clouée le bec à cette féministe si pleine de bonne volonté qu’en effet, elle se situe invariablement du côté du bien. Eh oui, si les gens ôtaient le voile sur les yeux et sur le cœur pour percevoir le haqq, je voudrais une recette, comment en pratique dévoiler mes yeux et mon cœur, comment reconnaître le haqq? Formules de romancière qui dans certains livres allait très loin. Pas besoin de règles en société, voyons, ne plus rien blâmer, il est interdit d’interdire etc. Si le monde n’est pas parfait, qu’elle s’en cherche un meilleur alors.
            Croissant de lune.

        • C’était en Égypte. Je n’ai jamais eu ce genre de problème ni au Maroc (où je ne suis pas retournée depuis longtemps), ni en Algérie, ni en Turquie où je me suis promenée seule en toute tranquillité. Ça ne veut pas dire que la condition des femmes y est bonne. Les musulmanes n’ont pas à avoir honte d’être la cible du sexisme des hommes, car c’est le cas des non-musulmanes aussi. La honte est du côté des sexistes comme des racistes.

          • Oui d’accord A.reye, des gens se sont moqué de vous et votre compagnon en égypte, légèrement, mais c’est blessant, les plaisanteries anti-féminines si on veut une comparaison, ça ressemble aux plaisanteries austracistes. Oui, mais nous on peut faire quoi pour ça? Ce sont des choses qui arrivent, la vie n’est pas lisse comme du papier à musique ni des pages de roman. Si vous avez une bonne recette qui fasse plus de bien que de mal dans le sens de l’action des Musulmans pour réduire et limiter ce genre de choses, donnez-nous là, ou faites-en l’objet d’un article. Et vous avez sans doute une recette contre le racisme comme on disait, ou contre la méchanceté, contre la pauvreté, vous avez une bonne recette pour le peuple souffrant de Filastine? Et les autres peuples souffrants, contre les guerres milioniennes, tout ça ne se réduit pas au fémimisme apparemment, ni à la grande liberté de mœurs, puisque qui mène des guerres milioniennes sinon des puissances totalement acquises, enfin suffisamment acquises à cette grande liberté de faire ce qu’on veut disposant de sa personne et de son corps? Peut-être que la cause féministe n’est pas unique ni centrale comme vous le suggérer interminablement!
            Mais c’est vrai que ces plaisanteries ne sont légères qu’en apparence, en fait ce sont plutôt des gens qui certes se moquent un peu de femmes et de couples mais en plus, ils tournent en dérision et à bon droit selon moi, les clichés qu’ils croient partagés parmi les touristes, ils font semblant de valider un lieu commun pour s’en moquer, c’est plutôt de bonne guerre, non? Vous êtes gauchiste, décryptez bien les choses, il y a plusieurs sens dans ce qui vous est arrivé. Mais je n’aimerais pas moi qu’il m’arrive pareille chose avec ma femme, on est d’accord. Et aller en égypte aujourd’hui ne me fait aucune mais aucune envie depuis un certain coup d’état qui est allé de pair avec ces dérives baissières des mœurs en égypte, d’un peuple autrefois tenu pour cultivé et élevé devenu très vulgaire. A commencer par la police et la soldatesque, depuis le coup d’état les femmes ne manifestent plus qu’en prenant de grands risques pour l’honneur et la sécurité. Pourtant on nous a dit que celui qui s’est fait maréchal est moderniste, voire un peu féministe, non? Sans cette menace permanente sur l’honneur des femmes c’est en égypte que le mouvement populaire devrait être le plus massif aujourd’hui, on le voit ailleurs mais pas là, un peu comme si tout un peuple était vaincu. Là, en égypte, il y a du vrai féminisme à faire, plutôt que du féminisme dissociant que vous semblez emprunter. Féminisme, cause des femmes et de la femme, donc cause de l’homme, cause générale du peuple.
            En égypte, les choses sont peut-être plus contextuelles et conjoncturelles que ce que vous suggérez, il semble malheureusement qu’il n’y ait comme alternative que la résignation ou un autre coup d’état réparateur, les gilets jaunes y sont défendus au sens littéral du mot. Puisque vous êtes révolutionaire et partisanne du mouvement Jauniste, rapprochez-vous des égyptiens souffrants, écoutez vraiment ce qu’ils et elles ont à dire, effectivement sans clichés ni idées préconçues ni préférances idéologiques d’avance arrêtées.
            Donc vous avez raison, à moitié.
            Croissant de lune.

    • Encore une fois d’accord. On pourrait se contenter de dire « mère ». « Maman » renvoie en effet en enfance comme pour générer chez des adultes une forme d’empathie. Personnellement j’en ai un peu marre d’entendre ce terme. Voile finit par signifier musulmane et bientôt il signifiera « maman ».

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Algérie : qui avait intérêt à faire disparaître de Youtube le documentaire « Recycler pour Résister » ?

La plus jeune PDG du Royaume-Uni lance une ligne d’assistance téléphonique pour la jeunesse musulmane