in

Prison ferme pour des incendiaires de mosquées en couche-culottes

Ils n’avaient pas encore 18 ans lorsque, en 2005 et 2006, 5 individus, tout fraîchement sortis de l’enfance, décident de lancer des coktails molotov sur les mosquées de Saint-Chamond et Saint-Etienne. Deux d’entre eux ont écopés de prison ferme.

En effet, la cour d’assises des mineurs de la Loire a prononcé à l’encontre de ces criminels des peines de 3 ans de prison (dont 6 mois ferme) pour l’un et de 2 ans de prison (dont trois mois ferme) pour l’autre. L’histoire ne nous dit pas s’ils pourront recevoir la visite des Bisounours, dans la cellule ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malek Boutih accuse son ancien mentor Julien Dray de fraude

Rached Ghannouchi nommé dans le « Top 100 » des penseurs de l’année