in

Malek Boutih accuse son ancien mentor Julien Dray de fraude

Les anciens potes de l’anti-racisme mondain et subventionné sont entrain de s’étriper pour un prochain poste de député. Un combat de chiffonnier dans la perspective des élections législatives de 2012 entre Boutih, l’ assimilationniste du PS qui souhaite dégager de la 10e circonscription de l’Essonne, l’actuel député Dray, collectionneur de montre à 38 000 euros l’unité. Malek Boutih accuse son ancien mentor "de fraude et demande sa suspension" (…) La « liste électorale a été frauduleusement manipulée » pour permettre à « près de 60 faux électeurs » de participer à la désignation du candidat socialiste.

Avec Dray et Boutih, on est passé de la lutte pour les "potes " à celui pour les "postes". La course à la gamelle mérite bien une bonne baston entre les deux amis d’hier qui ont fait leur beurre sur le dos des beurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La banque de l’Investissement islamique verra le jour en Europe de l’Est et orientale

Prison ferme pour des incendiaires de mosquées en couche-culottes