in

Pour Maïtena Biraben, le “FN tient un discours de vérité”. Un dérapage contrôlé sur Canal + ?

Le « Grand Journal de Canal + » serait-il le cheval de Troie médiatique du FN, et sa  présentatrice, Maïtena Biraben, cette transfuge de l’émission « les maternelles » sur France 5,  bombardée journaliste de la politique spectacle grâce au fabuleux coup de pouce de Bolloré, le milliardaire breton proche de Sarkozy, sa nouvelle propagandiste exaltée ?

On est fondé à se le demander depuis hier soir, après l'avoir entendue répéter à deux reprises avec une sincérité dans la voix plus que troublante, face à son invité du jour, l’avocat pénaliste Eric Dupont-Moretti, que le FN « tient un discours de vérité », en proférant au passage une contre-vérité plus que suspecte, à savoir que le « FN est le premier parti de France ».

Contrairement aux divagations de celle-ci, qui véhiculent étrangement les propres mensonges éhontés de Marine Le Pen, le FN n’est pas le premier parti de France, ni sur le plan du nombre des adhérents, ni sur le plan des suffrages.

Si l’objectif recherché était de faire le buzz, aussi scandaleux soit-il, pour faire remonter son audience en chute libre depuis la rentrée, force est de constater que Maïtena Biraben a réussi à affoler les réseaux sociaux et la twittosphère, mais en faisant l’unanimité contre elle.

A moins qu’elle n’ait décidé de faire tomber le masque à l’issue de son premier mois peu concluant aux commandes de l’émission, pour se muer en Zemmour féminin. De quoi entacher sérieusement l’image de Canal + et discréditer définitivement cette pseudo journaliste, sans légitimité et sans public, qui n’a pas été épargnée par les critiques mordantes de Philippe Gildas, l’ancien présentateur historique de « Nulle part ailleurs » . 

« Une connerie comme ça, je ne l’ai jamais faite », a fustigé ce dernier sur le plateau de BFMTV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mecque: une vidéo montre le début de la bousculade de Mina

F. Bayrou a honte de voir que les migrants ne veulent pas venir en France