in

Un maire FN impose un menu unique à base de porc tous les lundis, à la cantine !

2018 pointe à peine le bout de son nez que déjà un maire frontiste du Gard, en mal de notoriété, a affiché la stigmatisation des musulmans à son menu de rentrée très indigeste !

Julien Sanchez, l’édile de Beaucaire, n’est pas pour la paix des ménages et, pour inaugurer la nouvelle année en fanfare, il n’a rien trouvé de mieux à faire que de servir du réchauffé dans les cantines scolaires de son fief : raviver la polémique, aussi vaine que passionnelle, sur les menus destinés à nos chères têtes blondes…

Créée de toutes pièces par un fauteur de troubles professionnel, drapé de son écharpe tricolore, une énième polémique au goût amer s’est invitée dans les assiettes des écoliers, et notamment des 150 d’entre eux qui ne mangent pas de… porc !

Il va sans dire que cette controverse aux relents pestilentiels vise exclusivement les enfants musulmans, ces boucs émissaires tout désignés de Julien Sanchez, même si, par ailleurs, en interdisant « les repas de substitution, car jugés anti-républicains », elle fait d’autres victimes collatérales : les enfants juifs, sans parler des végétariens.

Et comme si cette interdiction n’allait pas suffisamment empoisonner le vivre-ensemble dans sa cité, le maire FN a poussé le bouchon jusqu’à décréter que le lundi, à la cantine, c’est viande de porc pour tout le monde !

Nul besoin de préciser que cette mesure radicale, éminemment provocatrice et prise sans concertation préalable est restée en travers de la gorge d’un grand nombre de ses administrés, et pas seulement de confession musulmane.

Alors que les critiques fusent du côté des parents d’élèves outrés et des rangs de l’opposition locale, Julien Sanchez, égal à lui-même, balaie d’un revers de main les accusations d’islamophobie institutionnelle, répliquant sèchement et avec le plus grand mépris face au tollé général : « La cantine est un service facultatif, ce n’est pas à la carte et ce n’est pas un restaurant quatre étoiles ».

L’édile de Beaucaire, qui flatte les plus bas instincts de ses concitoyens à des fins bassement politiciennes, aurait-il oublié qu’il n’est pas sur un trône mais sur un siège éjectable ?

En tout cas, dès lundi prochain, la grogne populaire résonnera aux marches du palais, l’hôtel de ville, dans le cadre d’un « pique-nique républicain » aux petits oignons, auquel sont conviés chaleureusement tous les écoliers du terroir, ceux qui mangent du porc et ceux qui n’en mangent pas.

 

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce matin, chez Bourdin, un député FN faisait remarquer que les enfants musulmans réclamaient des tables à part pour prendre leur repas. Sujet à réflexion…

    • et vous le croyez ! Même si c’était le cas, il n’avait qu’à imposer des tables mixtes : sans viande/ viande ce que font certaines écoles et c’est très bien

    • LES enfants musulmans ? Tous ? Sujet à réflexion pour qui ?

      Encore un qui ne sait pas finir une phrase et à qui les fanatiques d’Israel et ceux du 3ème reich font avaler des lampadaires.

  2. Il est d’origine espagnol (comme Valls) et pied noir (comme Menard)…tout s’explique ; des arabophobes visceraux et ataviques.
    Les médias et les politicards souffles sur les braises du racisme anti-musulman sans relâche pour occulter les vrais problèmes et pour tenter de masquer le fléau du sionisme qui a littéralement phagocité l’Etat en profondeur depuis des lustres. La France n’est plus que le fantôme d’elle-même, elle est possédé par un djin très puissant.

  3. non il respecte la laïcité qui ne doit pas être à géométrie variable, si les repas ne plaisent pas les parents peuvent les faire font déjeuner chez eux,ou chez quelqu’un de la même confession religieuse…

    • La Laïcité, pour votre gouverne ne doit pas proposer de repas rituel (halal, casher) puisque l’État ne s’occupe des rites des citoyens, par contre il a le droit de proposer des repas diversifiés poisson, végé pour proposer un service public adapté au plus grand nombre de citoyen (Lire l’avis du défenseur des droits). La laïcité n’est pas la chasse à la religion, c’est faire en sorte que croyants et non croyants puissent vivre ensemble.

  4. salam alikom,
    nous musulmans, notre problème, c’est qu’il nous faudrait une autre planète pour vivre tout seul
    on ne sait pas se défendre intelligemment, on cherche toujours la facilité, c’est à dire: se faire passer pour des victimes à chaque problème

    salam alikom

  5. Mon père, simple soldat de la 2ème guerre mondiale, en France, en Alsace-Lorraine. d’origine Tunisienne.
    A mes 10, 11… 17 ans me mettait plein la gueule sur la qualité des relations qu’il a avec les Français et des chrétiens, civils et militaire.
    dans cette période de guerre, le simple soldat appelé classe 39, on respectait son menu, pas de Porc.
    Ceci ce n’est pas le caprice d’un bonhomme au milieu de la foule, mais un citoyen qui a des droits et des devoirs, et c’est une religion, si ce maire ne le sait pas, elle forme une communauté d’1.6 milliards.
    Avec lesquelles, la France entretien des relations amicales et commerciales.
    Ce que fait cet élu, il crache dans la figure du gamin, comme s’il crache sur toute la communauté musulmane, il n’y a aucun qualificatif, autre qu’opportuniste, raciste. et la rivalité qu’il fait pour ” emmerder” un élève est une semence de la dislocation de la société Française, demains, La France de demain, sur ce rythme elle ne pourra être ni juste, ni fraternelle, ni Libre.
    Quand un magasin s’est spécialisé dans le “Halal” (Licite), l’état l’a obligé en temps de centre commercial, de laisser une ouverture pour ceux qui sont concerné par la consommation mais pas par la religion.
    Le gamin, pendant c’est études grandira, avec une frustration, il n’est pas Français égal aux autres et ce que ce maire raciste, dit clairement, comme si les 100g de poulet vont faire faillite à la quantine ou la Mairii en question

  6. D’un autre coté le porc n’a jamais tué personne .Les Musulmans qui respectent le Coran à la lettre sont pas si nombreux que cela; entre l’alcool et le jeux de hasards , les prostituées.Cela n’empêche que l’attitude de ce maire est stupide .

  7. Si on est un minimum humain, on devrait respecter tous les gamins, de toute origine ou confession. Pour un maire, s’il veut vraiment faire carrière, il devrait savoir que ces gamins sont les futurs électeurs. J’ai vu un reportage dans lequel on démontrait que les électeurs du FN sont bêtes. Voilà la preuve. Un maire…élu par des personnes à son image. Pourtant la politique et l’hypocrisie font bon ménage. Au moins qu’il cache ses véritables intentions, sa haîne de l’islam.

  8. Dans la ville où j’habite il y a un menu ordinaire et un menu sans viande, de la maternelle au collège, il y a des églises et une mosquée, Il y a une crèche grandeur nature qui occupe pendant plus d’un mois le parking de l’hôtel de ville à l’inauguration de laquelle assistent même les musulmans, les fêtes musulmanes sont célébrées, certes plus discrètement, mais tout le monde y est convié. Les râleurs peuvent exister comme partout et de tout bord mais globalement ça se passe plutôt bien, les quartiers sensibles le sont de moins en moins et même si les médias flashent encore les problèmes, je trouve qu’il fait plutôt bon vivre à Woippy

  9. C’est clair qu’il y a xénophobie. la solution est scientifique. Il y a des protéines moins cher encore que le porc, pour les enfants, qui ont en mange pas, on peu demander un supplément, et puis le plus important, est que médicalement, le Porc est déconseillé médicalement, et depuis la religion Juive et l’ancien testament. Et Jésus n’a jamais contredis les messages Divins qu’ils l’ont précédés. autrement il désobei à Dieu.

  10. C’est débile ! Je suis chrétienne et je déteste le porc (sauf le jambon blanc) et hormis ceux que ça dérange pour leurs convictions religieuses, ce crétin ne sait pas que nombre d’enfants sont allergiques au porc ??? Un menu avec deux plats au choix c’est trop compliqué ??? J’ai fait mes études en Lycée militaire et si nous étions majoritairement chrétiens, il y avait des musulmans qui ont toujours eu le choix ! Il y avait même des menus pour ceux qui voulaient faire régime ! Mais je vous parle d’une autre époque, de la fin des années 80, où la loi Gayssot n’existait pas encore et où le vivre ensemble existait !

    • ils ont enfermé l’alimentation de nos enfants à une histoire identitaire au lieu de ce soucier de leurs santé et bien-être. Avoir le choix c’est de ce qu’il y a de plus naturel
      et démocratique dans un pays tel que le notre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Premier bébé de l’Année subit une violente campagne islamophobe en Autriche

De la neige en Tunisie