in

Plusieurs tombes musulmanes profanées au cimetière de Draguignan

Renversées ou brisées, la nouvelle profanation de nombreuses tombes musulmanes a offert hier, lundi 13 mai, un douloureux spectacle aux familles qui en ont été victimes au premier chef, et au-delà, à l’ensemble de leurs coreligionnaires du Var et d’ailleurs.

Cette violation de sépultures, insupportable comme l’est sa récurrence à l’échelle nationale, a porté gravement atteinte à la mémoire des êtres chers disparus qui, jusqu’ici, reposaient en paix dans le carré musulman du cimetière paysager de Draguignan.

Face à cet énième acte de vandalisme odieux qu’aucune déclaration solennelle indignée ne parvient à prévenir ou à enrayer, Abdallah Zekri, président de l’observatoire national contre l’islamophobie (ONCI), a fait part une fois encore de sa profonde consternation, en condamnant vigoureusement ce délit hautement répréhensible et ses auteurs sans foi ni loi :  « Je condamne avec force la profanation du cimetière musulman. Nous assistons en 2019 à la profanation de cimetières chrétiens, juifs, musulmans, on ne peut que condamner de tels actes. Ces individus sans scrupules qui ne respectent même pas les morts, méritent mépris et dégoût. »

Publicité

Le parquet a immédiatement ouvert une enquête qui a été confiée au commissariat de Draguignan, tandis que le maire de la ville déposait une plainte contre X. De leur côté, les services de police se sont mis en rapport avec les familles musulmanes particulièrement accablées, afin de faciliter leur dépôt de plaintes.

Le procureur de la République a rappelé, via un communiqué, que le délit de violation de sépulture est passible d’une peine de quatre ans de prison et de 30 000 euros d’amende. Ce rappel, certes utile, s’avérera-t-il suffisamment dissuasif dans le climat délétère ambiant ?

Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le mort loue sa place au cimetière pour éviter l’incinération,
    Le mort doit payer le gardiennage pour faire tampon au monde vivant.

  2. Salam,
    je compatis a la douleur des familles! si c’est pas la justice, Dieu va s’occupé de leurs punitions et elle sera a la hauteur de leurs “crimes” inchalah!

    vraiment triste de voir se que l’humain est capable de faire :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ahed Tamimi et des milliers de personnes ont manifesté pour la Palestine à Londres

Etats-Unis : l’imam Omar Suleiman, odieusement diabolisé, après avoir prononcé une prière au Congrès