in

“Peut-on être une femme indépendante et une bonne musulmane ?”, interroge une journaliste britannique musulmane

Passée avec aisance de l’enseignement, sa première passion, à la télévision, sa nouvelle vocation, la Britannique Mehreen Baig est une militante dans l’âme qui s’est toujours sentie solidaire des  autres femmes musulmanes, quels que soient leur parcours personnel ou cheminement intime, leurs convictions profondes ou leurs doutes naissants, qu’elles soient voilées ou non, rêvant d’une carrière professionnelle ou nourrissant d’autres aspirations.

Promise à un bel avenir sur la BBC One, la présentatrice qui monte se sent investie d’une véritable mission d’utilité publique : offrir un espace d’expression à ses coreligionnaires dont la parole est par trop confisquée, quand elle n’est pas déformée, les inciter à aborder des sujets délicats, voire à briser des tabous, et montrer à l’ensemble de ses concitoyens qui ne perçoivent l’islam qu’à travers le prisme des préjugés, qu’elles ne forment pas un bloc monolithique.

Mehreen Baig posant avec l’activiste féministe Yassmin Abdel-Magied

Avec une approche très pédagogique, Mehreen Baig, l’ex-professeure d’anglais reconvertie en journaliste, a décidé de braquer les projecteurs sur un panel représentatif de femmes musulmanes dans le cadre de son émission « Islam, Women and Me », taraudée par une question cruciale à ses yeux : peut-on être, comme elle, « une femme indépendante et une bonne musulmane » ?

A 28 ans, cette ardente défenseuse des droits des femmes en général, et de l’autonomisation des jeunes musulmanes en particulier, qui a grandi en respectant des règles de vie très strictes, sans savoir vraiment si elles relevaient plus du cultuel que du culturel, aimerait éclaircir un point fondamental : « la religion musulmane est-elle intrinsèquement féministe ou sexiste ? ».

Et c’est de la bouche des principales concernées, et seulement d’elles, qu’elle veut connaître la vérité ou à tout le moins leur part de vérité. « Certaines personnes prétendent que vous ne pouvez pas être une femme forte et autonome parce que l’islam est par nature oppressif, tandis que d’autres affirment le contraire », explique Mehreen Baig.

Mehreen Baig assiste à un Conseil de la charia statuant sur les divorces demandés par des femmes

« Il est déjà difficile de trancher entre ces deux perceptions totalement opposées, mais c’est peut-être pire encore pour la jeune génération. Les jeunes filles musulmanes d’aujourd’hui entendent tellement de choses négatives sur le fait d’être une femme musulmane et une citoyenne britannique, presque comme si les deux ne pouvaient pas aller de pair », déplore-t-elle, en indiquant qu’au cours de ses nombreuses rencontres, une femme lui a révélé, la mort dans l’âme, que sa foi avait été grandement fragilisée par le climat délétère ambiant.

« Cette conversation fut difficile, empreinte de tristesse, mais elle a soulevé des questions très pertinentes », poursuit Mehreen Baig. Eternellement en quête de réponses, elle confie ne plus  supporter qu’on lui pose la petite question récurrente, méprisante et blessante : « Comment  pouvez-vous faire partie d’une religion si sexiste ou par essence misogyne? ».

A l’approche de la diffusion de son émission dont elle attendra fébrilement la courbe d’audience, elle nourrit l’espoir qu’elle saura éveiller l’intérêt des téléspectatrices à qui elle s’adresse directement, mais aussi du grand public britannique dans la diversité de ses composantes.

 

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ces articles ne sont partagés qu’en Europe ou on ne commence à s’intéresser à l’islam qu’une fois devenu grand et c’ est en grande partie à cause des parents et aussi aux institutions scolaires.
    Je vous donne un exemple pratique
    A l’époque de l’Algérie française ou l’enseignement était appliqué en français en ce qui concernait les langues on donnait le choix à l’éléve pour l”anglais ou l”arabe et il en était de même pour la religion , il y avait la mosquée,l’église et la mosquée.

  2. La question est pertinente et précoce pour l islam,tant qu on s est pas débarrassé de l ancien pensée purement religieuse.
    L analyse du texte nécessité une étude multidisciplinaire (théologique scientifique,sociale et juridique)
    A noter simplement que toutes les religions ont mis le sujet de la femme au centre,parce que l homme a traduit à sa facon et selon l intérêt que cela lui portait.
    A mon avis on doit donner le droit à nos femmes d étudier le texte elle doivent être plus intelligente que les hommes .

  3. À la question s’il est possible d’être indépendante et une bonne musulmane, ce n’est certes, pas notre Créateur qui pourrait s’objecter à cela, mais bien certains confrères masculins, de par leur mécontentement. Encore drôle qu’elle ne se soient pas faite étiqueter d’innovatrice ou d’égarée, par certains d’entres eux.

  4. l’islam est universel monsieur et Allah ne fait aucune difference entre les droits des hommes et des femmes, de nouvelles reflexions venant de scientifiques qui mettent en doute tout ce que l’on a attribué au prophète comme mensonge. je suis chirurgienne musulmane libre en coordination harmonieuse avec . mon mari dans le respect que nous avons tous deux pour la parole divine véhiculée par le Coran qui est le seul livre sacré. depuis 14 siècles les hommes ont arrangé le texte à leur façon en introduisant une foule de hadiths mensongers. le Coran parole de Dieu le stipule dans plusieurs versets que le peuple musulman allait abandonné le coran au profits de hadiths qui ont rendu la femme esclave. chaque ame sera jugée seule et nos ames de femmes sont équivalentes de celles des hommes avec toutes les merveilleux dons que Allah nous a donné à nous autres femmes, qui a crée l’homme et l’a fait transiter sur terre dans l’utérus des femmes.

    • ould amer: “de nouvelles reflexions venant de scientifiques qui mettent en doute tout ce que l’on a attribué au prophète comme mensonge”
      “le respect que nous avons tous deux pour la parole divine véhiculée par le Coran”

      Remise en doute? Vous êtes capable de mettre en doute? Pourquoi la parole divine serait-elle uniquement en arabe? Et pourquoi pas en japonais ou en russe? Dieu ne maîtrise pas ces langues? Le fait de dire que le Coran est la parole de Dieu est un acte de foi, et aucune connaissance scientifique ne pourra le prouver. C’est typique des musulmans d’aujourd’hui, ils mélangent systématiquement la science et la foi. Ils veulent apporter des preuves soi-disant scientifiques à leur comportement.

      Le Coran est un livre spirituel et non pas un livre de juridiction. Il est par exemple parfaitement ridicule que les règles d’héritage soient écrites dans le Coran, pour rappel, ces règlent donnent deux fois plus au mâle qu’à la femelle. Et pourquoi pas le code de la route ou les règles de la non prolifération nucléaires dans le Coran? Quelle pauvreté d’esprit. Que Dieu me protège de cette ignorance.

    • Ouled amer, tu dit vraiment n’importe quoi,j’ai lus tes commentaires et il sont un goût amer d’ignorance.c sont ce qui en savent le moins qui occupent le pavé sur ce site.dieu merci vous ne représenté rien.

  5. La question ne se pose qu’en occident où le il est possible pour une femme d’être indépendante, de choisir son mari ou de rester seule, où elle peut secrètement ou publiquement aimer un homme et avoir des rapports intimes avec lui … Tout ça est strictement encadré ou interdit en terre d’Islam, et poser une telle question en occident (“Peut-on être une femme indépendante et une bonne musulmane “) est RIDICULE, car c’est dans les pays musulmans qu’il faut la poser.

    Peut-on être une femme indépendante et une bonne musulmane en Arabie Saoudite, en Algérie ou au Pakistan? Ceci est une question intéressante, et la réponse apporterait une vraie contribution au débat.
    Oui, bien sûr, une femme peut – enfin ! – conduire une voiture en terre d’Islam, Halleluja …

    La connaissance de l’homme est limitée, mais son ignorance est un trou sans fond.

    • l’islam est universel monsieur et Allah ne fait aucune difference entre les droits des hommes et des femmes, de nouvelles reflexions venant de scientifiques qui mettent en doute tout ce que l’on a attribué au prophète comme mensonge. je suis chirurgienne musulmane libre en coordination harmonieuse avec . mon mari dans le respect que nous avons tous deux pour la parole divine véhiculée par le Coran qui est le seul livre sacré. depuis 14 siècles les hommes ont arrangé le texte à leur façon en introduisant une foule de hadiths mensongers. le Coran parole de Dieu le stipule dans plusieurs versets que le peuple musulman allait abandonné le coran au profits de hadiths qui ont rendu la femme esclave. chaque ame sera jugée seule et nos ames de femmes sont équivalentes de celles des hommes avec toutes les merveilleux dons que Allah nous a donné à nous autres femmes, qui a crée l’homme et l’a fait transiter sur terre dans l’utérus des femmes.

  6. Peut on être musulmane et indépendante, veut dire que l’Islam est la dépendance, ce n’est pas une question innocente. A moins que cette femme veuille savoir comment surmonter une difficulté qui commence le jour où on veut construire une confiance.

    Le mâle est différent de la femelle.( coran, sourate Marie).
    Chaque être humain a deux statuts, un statut biologique régie par le principe de complémentarité et un statut social argent , réussite.

    Dans l’Islam il y a le minimum commun pour tous les musulmans , et que cette femme doit savoir.
    Le reste, est une décision personnelle , bonne ou mauvaise.

    Il faut choisir une confiance qui soit sur la même longueur d’onde du point de vue social.
    Le seul conseil, qu’elle évite de comparer, comparaison n’est pas raison.

    • madame le texte coranique dit le que l’homme n’est pas comme la femme et le sujet de comparaison est la femme donc notion de supériorité. relisez le texte en arabe, les traducteurs sont mysogynes et j’ai lu personnellement un verset sur le mariage ou Allah s’adresse de facon égale et directe aux hommes puis aux femmes. en lisant la version traduite j’ai été surprise que le traducteur mette un tuteur dans le verset qui s’adresse aux femmes. au lieu de dire vous n’épouserez pas ( dieu s’aderesse aux femmes) le traducteur dit vous ne donnerez pas en mariage comme si Dieu s’était adressé au tuteur de la femme. tous les traducteurs sont impregnés de leur culture mysogyne, et les traductions feminines restent malheureusement rares

      • L’homme n’est pas comme la femme, et le coran compare la relation mâle femelle à la relation nuit journée.
        Personne n’a jamais comparé la nuit à la journée, on dit toujours qu’elles se complètent pour former le jour du calendrier. C’est le principe de complémentarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mennel, la révélation de The voice rattrapée par des tweets postés en 2016

La détention provisoire confirmée pour Tariq Ramadan