in

Dimanche 9 décembre: Congrès des musulmans de France à l’IMA

Organisation du congrès des musulmans de France

Organisation du congrès des musulmans de France Rencontre avec Anouar Kbibech,vice-président du Conseil français du culte musulman qui revient sur la rencontre entre le CFCM et le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Dans cet entretien, Anouar Kbibech annonce également l’organisation d'un congrès des musulmans de France qui aura lieu à l'Institut du monde arabe le dimanche 9 décembre en présence du ministre de l'Intérieur.

Publiée par Oumma.com sur Mardi 4 décembre 2018

Rencontre avec Anouar Kbibech, vice-président du Conseil français du culte musulman, qui revient sur la rencontre entre le CFCM et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Dans cet entretien, Anouar Kbibech annonce également l’organisation d’un Congrès des musulmans de France qui aura lieu à l’Institut du monde arabe, le dimanche 9 décembre, en présence du ministre de l’Intérieur.

 

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’association que le CFCM a lancé pour aider au financement du culte musulman propose de prélever une redevance sur les produits halal uniquement sur la base du VOLONTARIAT des industriels : ce n’est nullement une taxe et personne n’est forcé.

  2. Je vois mal comment, dans un état laïc, on pourrait autoriser une organisation religieuse, par ailleurs non légitime, à taxer des sociétés privées telles que les entreprises d’abattage. C’est juste anticonstitutionnel. La seule mesure envisageable serait la commercialisation d’un label (Genre: Agréé par Erdogan). Idem pour les voyagistes.
    Enfin, “on ne touche pas à la loi de 1905, mais on l’amende”, pas question. On n’y touche pas, point barre. Je n’oublie pas que cette organisation, sous l’ancien nom d’UOIF s”était portée partie civile dans le procès des caricatures. (autrement dit, un procès pour blasphème).
    A ce propos, je note le fait que l’échec judiciaire de cette démarche peu glorieuse a vite été corrigé via deux attentats, le deuxième ayant fait 12 morts. Ce monsieur aura beau dire qu’il ne faut pas amalgamer, difficile de ne pas faire le lien. Ceci dit, le double langage est congénital chez les FM. Cet interview en est un bon exemple. Beaucoup de déclarations d’intention fort louables, et beaucoup de projets bien glauques en toile de fond, évoqués du bout des lèvres.
    Enfin, petit rappel: Si des fidèles ou même des entreprises souhaitent de leur plein gré subventionner des associations, la loi qui le permet existe déja. Si des pays étrangers souhaitent doper le salafisme, c’est chiant, mais légal. On peut le dénoncer, mais pas l’interdire, sauf, une fois de plus, à déroger à la constitution. Or, ça n’est pas demain que Macron aura les voix pour un changement de constitution. Je pars juste du principe qu’un échec annoncé voue ce genre de projet aux oubliettes (comme la déchéance de nationalité).
    Concrètement: On vote une loi. Celle-ci est retoquée par le Conseil Constitutionnel. On propose alors un amendement à la constitution, qui est retoqué. C’est simple, facile à comprendre, sauf pour les gens en charge du problème.
    Que Castaner s’occupe des gilets jaunes, le pape, des cathos, et les musulmans des musulmans. Pas les “Musulmans de France”, qui ne représentent que les FM. Ni le CNCM, qui ne représente qu’Erdogan. Les vrais musulmans, qui ne sont inféodés à aucun groupe politique. Ceux là font ce qu’ils veulent, conformément à nos règles. Ils donnent du fric à qui ils veulent, et même à Tarik Ramadan, s’ils sont un peu fatigués. C’est leur droit, pas une obligation. La Dîme, c’est fini, terminé, oublié.
    Au fait, on a aussi prévu un impôt sur le Kasher? Sur le porc au profit des chrétiens? Sur le whisky au profit de l’Union Rationaliste mais alcoolique? Sur les livres d’Onfray au profit des satanistes? Sur les voyages à Pyongyang au profit de Mélenchon? Sur les œuvres de Philippe K Dick à mon profit?
    Arrêtons de réformer les religions, ou leur traitement. C’est comme la prostitution. Ca existe depuis 10 000 ans, et il faut faire avec. Laissez tomber. Le mieux est l’ennemi du bien.
    Que tout le monde se démerde tranquillement, dans son coin, et tout continuera d’aller mal. Et alors? Tout va mal.
    La planète se désagrège, la mondialisation explose, le CO2 progresse encore plus vite que prévu, les températures idem, la pollution, idem, mais on débat encore au sujet du sexe des anges, ou du voile islamique. Faut-il le rabattre? Mais c’est quoi? Une écharpe? Un hidjab?
    En fait, on s’en fout. On n’était pas fait pour devenir opulent.
    Et, comme dit le poète:
    “Vous allez tous crever,
    Avant la fin d’l’été,
    Faut pas vous paniquer,
    Vraiment, ça m’fait gerber”

    Bref.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ruffin à Zemmour: “La France que je veux construire, ce n’est pas la vôtre “

Will Smith, qui a prêté sa voix au film “Bilal”, le considère comme un héros