in

Non plus deux… mais six prédicateurs musulmans indésirables en France

Après Youssef Qaradaoui et Mahmoud Al Masri invités par l'UOIF à l'occasion du 29e rassemblement annuel des musulmans de France qui aura lieu les 6 et 9 avril prochain, puis publiquement appelés à ne pas se rendre en France par Nicolas Sarkory, les ministères des Affaires étrangères et de l'Intérieur allongent la liste des prédicateurs persona non grata

Quatre noms viennent s'ajouter à cette liste de personnalités musulmanes non désirées sur le territoire français à savoir Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi et Abdallah Basfar.

Les raison invoquées reprennent à «bon» compte les drames de Toulouse et Montauban.

«Les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public», explique le Quai d'Orsay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mohamed Merah pourrait être enterré ce jeudi, dans la région de Toulouse

Une jupe longue trop ‘islamique” pour un lycée