in

Une jupe longue trop ‘islamique” pour un lycée

Après 3 mois de stage, Khadija élève du lycée Edmond-Rostand à Saint-Ouen-l’Aumône (Val d’Oise), se présente lundi au lycée vêtue d’une jupe longue. Après avoir été convoquée par la proviseur , la jeune fille a tout simplement été priée de rentrer chez elle, sa tenue étant  jugée « trop provocante ». Pour se justifier l’inspection académique assure qu’« Il n’y a pas d’exclusion », seulement des remarques  « comme pour une jeune fille qui vient à l’école le ventre à l’air. Ici, c’est plutôt une tenue qui rappellerait une croyance. », se cachant derrière des principes d’éducation.

Respectueuse de la loi, Khadidja qui retirait son voile à l’entrée de l’établissement, n’entend pas céder sur sa tenue vestimentaire.  Elle assure même vouloir « repasser le bac en candidat libre l’année prochaine ».

Tenues « ostentatoires », « trop provocantes », robe longues « trop islamiques » sous couvert de la laïcité une véritable discrimination est maintenue au sein de certains  établissements scolaires. Les chefs d’établissement repousse toujours un peu plus les limites du convenable, interprétant la loi selon leurs envies en allant toujours plus loin dans l’absurde. La jupe longue est en effet un phénomène de mode, beaucoup de jeunes femmes l’ont adoptée, mais portée par une élève musulmane, elle devient signe religieux ostentatoire, donc jugée trop islamique. Jusqu’où iront les restrictions vestimentaires dans les établissements scolaires français ? Comment définir les vêtements dit « laïcs » ? La question senble se  poser uniquement pour  ces jeunes filles de confession musulmane.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non plus deux… mais six prédicateurs musulmans indésirables en France

Où en est le Front de Gauche avec les Quartiers Populaires ?