in

Non conviée à la cérémonie des vœux du Président de la République, la Grande Mosquée de Paris se retire du CFCM

C’est parce qu’elle n’a pas été conviée à la traditionnelle cérémonie des vœux du Président de la République aux autorités religieuses, à l’occasion du Nouvel An, que la Grande Mosquée de Paris a annoncé dans un communiqué (voir ci-dessous) son retrait “de toutes les instances du CFCMet sa décision “de ne plus participer à toute initiative émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman”.  Cette “mise à l’écart” a été qualifiée par la Grande Mosquée de Paris “d’injuste et inexplicable“.

La Grande Mosquée de Paris s’étonne que son Recteur n’ait pas été convié à la traditionnelle cérémonie des vœux du Président de la République aux autorités religieuses, à l’occasion du Nouvel An.

Il est surprenant que l’institution religieuse musulmane la plus emblématique de France, fruit d’une loi d’État pour manifester la reconnaissance de la Nation aux milliers de soldats musulmans morts pour la France durant la Première guerre mondiale, soit ainsi marginalisée voire ostracisée.

La Grande Mosquée de Paris, gardienne vigilante de l’islam du juste milieu depuis sa création en 1926, s’est résolument et activement engagée, malgré les hostilités et les risques encourus, pour l’intégration harmonieuse des citoyens de confession musulmane dans la République et pour leur dignité.

L’édification de l’islam de France, que l’État appelle de tous ses vœux, ne peut raisonnablement se faire sans la participation active et responsable de la Grande Mosquée de Paris qui a notamment contribué à la fondation et à la pérennisation du Conseil français du culte musulman (CFCM) en ne négligeant aucune sensibilité de l’islam en France.

Prenant acte de cette injuste et inexplicable mise à l’écart, la Grande Mosquée de Paris décide, par conséquent, de se retirer de toutes les instances du CFCM et de ne plus participer à toute initiative émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman.

Dr Dalil BOUBAKEUR
Recteur de l’Institut Musulman
de la Grande Mosquée de Paris

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Messieurs Boubakeur, Allaoui, Lasfar, Zekri, Kbibèche et toute la compagnie, vous devez lacher les rennes des institutions representatives de l’Islam de France et partir :

    L’Islam de France et les musulmans de France ont besoin de nouveaux représentants, des représentants qui soient nés en France, qui maîtrisent parfaitement la langue de Molière, sans accent, sans exotisme et sans origines lointaines afin que notre religion soit enfin perçue non plus comme une importation ou une pièce rapportée, un ajout superflu mais comme un élément légitime et fondateur de la société française moderne.
    Oui, les successeurs que j’appelle de mes voeux, ne vont pas agir comme leurs prédécesseurs, ils ne parleront pas forcément avec la même retenue, le même sagesse et le même recul qu’eux et ils vont faire des erreurs ! Mais soit ! C’est le sens de l’Histoire et tout le monde doit comprendre qu’une nouvelle génération de représentants doit prendre la place car la cause n’est certes pas plus importante que vous et moi mais certainement plus noble.
    Monsieur Boubakeur, laissez donc la place à ceux qui essaieront de représenter les musulmans de France de manière plus large et qui sauront parler en leur nom.
    Laissez l’Islam de France venir au monde après une trop longue gestation !
    Partez en Paix avant de finir de vous ridiculiser définitivement !

  2. Qui sème le vent récolte la tempête. J’espère insha’Allah que ce retrait soit définitif car en tant que musulman, j’en ai assez d’être soi-disant représenté par des zouaves auxquels je n’ai rien demandé ni jamais désigné. À quand le retrait de Slaghoymi aussi ?

  3. Bonjour,

    Que l’on apprécie ou non le travail de cette personne ne change rien, cette mise à l’écart montre juste l’état d’esprit du gouvernement envers les musulmans.

    Cordialement

  4. Personnage insignifiant qui n’a jamais représenté que lui-même.Il a sa part de responsabilité dans le mépris actuel que subit la communauté musulmane en France.Contraste total avec le père érudit et charismatique.

  5. Peut-être que ces messieurs de la “Grande Mosquée de Paris” auront enfin compris que tous leurs exercices de flagornerie et autres béni-oui-ouismes auprès du pouvoir politique ne servent à rien: il y a le CRIF et il y a les autres… Enfin, se retirer ou non du CFCM, les musulmans pratiquants s’en moquent et n’y verront nulle différence.

  6. La grande Mosquée de Paris a été construite avec, entre autres, 500000 francs donnés par le dernier calife de l’Islam le sultan Abdelhamid II C’est une fumisterie l’histoire du remerciement de la France aux musulmans qui ont servi de chair à canon.

    • La Grande Mosquée de Paris a été construite grâce au sang des ALGERIENS qui sont morts pendant la guerre de 14-18. Mon grand père y a laissé une jambe dès le premier jour de la guerre, d’autres de son village y ont laissé la vie, preuve que les engagés de vingt ans d’âge après une très courte instruction militaire étaient utilisés comme chair à canon.

  7. Du moment que le président du CFCM (et son prédécesseur) ont été conviés, il n’est pas nécessaire que Mr Boubakeur le soit. Ce Monsieur, considère qu’il est toujours incontournable, malgré le fait qu’il ne fasse pas partie du CFCM. La mosquée de Paris et d’autres mosquées distribuent des autorisation Halal aux industriels comme des pains au chocolat, sans même vérifier qu’est-ce qui se trame derrière. Ils endossent la totale responsabilité de mettre la Oumma dans le péché, en totale connivence avec ces industriels. Tout ça pour le fric, pour cette Dounia, en contradiction avec les préceptes de l’Islam qu’ils sont censés représentés. Ils ont en quelque sorte trahi les engagements qu’ils ont pris envers Allah (swt).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Iran annonce la fin de la “sédition”

Les pays arabes figurent dans le classement mondial de la consommation d’alcool