Subscribe

Switch to the dark mode that's kinder on your eyes at night time.

Switch to the light mode that's kinder on your eyes at day time.

Subscribe

Switch to the dark mode that's kinder on your eyes at night time.

Switch to the light mode that's kinder on your eyes at day time.

in

Chems-Eddine Hafiz, le recteur de la Grande mosquée de Paris, dans la tourmente

Le recteur de la Grande mosquée de Paris a surpris en publiant un tweet violent adressé aux « mécréants », rapidement supprimé. Jusqu’ici, Chems Eddine-Hafiz avait donné l’image d’un homme ouvert et partisan d’un islam compatible avec la République française.

Mais quelle mouche a piqué Chems-Eddine Hafiz ? Samedi 13 août, Salman Rushdie vient d’être poignardé lors d’une conférence donnée aux États-Unis. Les regards se tournent vers l’écrivain en danger de mort, bien sûr, mais également vers les principales figures de l’islam en France pour observer leur réaction. Stupeur : le recteur de la Grande mosquée de Paris (GMP), réputé modéré, publie sur les réseaux sociaux ce qui semble être un hadith islamique au contenu violent. « Les croyants se prosterneront alors que les mécréants ne le pourront guère, leur dos restera raide et lorsque l’un d’eux souhaitera se prosterner, sa nuque partira dans le sens inverse comme faisaient les mécréants dans ce monde, contrairement aux croyants. »

Devant le tollé, le message est rapidement retiré. Hafiz observe les jours suivants un long silence, avant de dévoiler, le 15 août au soir, le contenu d’une lettre ouverte adressée à Salman Rushdie. Ce courrier se veut sans ambiguïté. Critiquant la fatwa ciblant l’écrivain, qualifiée « d’infâme message », le recteur de la GMP y appelle les musulmans à davantage d’ouverture d’esprit : « Le jour où nous comprendrons que la critique de l’islam n’affaiblit en rien notre foi, commencera alors une nouvelle étape vers un possible progrès. »

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Lire l’intégralité de l’article sur Marianne

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. J’ai quitté ce pays depuis 2 mois.

    Je ne vois franchement plus aucune issue en France. Tout ce qu’il nous reste à faire c’est de sauver ce qui peut l’être, comme transmettre les fondamentaux aux enfants, en espérant qu’ils auront un avenir meilleur.

    • Salam mon frère Mouhib, je crains que tu n’aies raison, qu’on sera en peine de sauver la moindre chose en France. Est-ce un pays particulier? Je crains que sa trajectoire ne soit particulière et déchéante voire traumatique.

      A travers cette guerre semi-intellectuelle, psychologique et mentale livrée aux Musulmans, on s’acharne contre toute cohérence et rationalité, toute pensée un peu sérieuse. A travers les Musulmans on atteint largement à la jeunesse en France qui est divisée, intimidée dans ses actions collectives. A travers et parallèlement aux Musulmans, on a innové avec la notion, enfin la chaîne de vocables Islamo-gauchiste, pendant les contraintes épidémiques, pour essayer de flinguer le seul syndhicat d’étudiant historique et encore capable de mobilisation, l’UNEF. Et à travers ce syndhicat, c’est l’ensemble des syndhicats Français qui sont atteints au moins dans leur capacité d’action collectives nationales non corporatistes, puisque celles-là en France, ne sont guère possibles sans mouvement étudiant en soutien. Le fameux Islamo-gauchisme a permis d’atteindre à toute la vie intellectuelle ou ce qui en reste, parmi les universitaires. La mise au pas générale, le réallignement ne laisse persister éventuellement que les moyens d’actions corporatistes, ou des mouvements inorganisés, incapables de grands changements. La nuisance mentale est telle qu’on trouve peu de gens rationels et encore rigoureux. Mais, est-ce spécifique à la France, est-ce que c’est une expérience en vase clos, ou y a-t-il une tendance mondiale déréalisante et délirante, d’attaque de la raison et de la pensée, et donc attaque contre la liberté?

      Je regrette tes articles, beaux morceaux de probité intellectuelle, de rationalité, de liberté. Hélas, ça devient rare, rarissime, c’est du luxe, visiblement tu en paies le prix. Normal que tu ne sois pas compris de tout le monde, alors qu’au fond, c’est basique, factuel. Hélas, je voudrais me tromper mais j’ai l’impression que nous ne sommes plus un peuple, mais nous sommes devenus un troupeau.

      Croissant de lune.

    • Salam mon frère Mouhib, faut pas chercher longtemps, pour une fois, ça lui arrive pas souvent, de faire et très vaguement encore dans les limites de la doxa en France, c’est le tremblement de terre lol. Donc s’il n’y a pas de mécréants, faut admettre qu’il n’y a pas non plus de croyants. Le châtiment divin des mécréants, ben non, il faut écrire qu’ils seront récompensés. C’est il paraît, l’Islam de France, tu t’en poses des questions. Attention, Oumma censure les opinions et commentaires irrévérencieux et donc non sectaires, c’est le comble, on va voire, j’en serais pas surpris. Enfin, ils se sont un peu solidarisés avec Hassan iquioussan qui pourtant est très conformiste au point qu’on se demande ce que le gouvernement Français lui reproche. Il a fait une vidéo juste à mon avis, d’ailleurs, à propos des hommossexuels et leur présence voire leur participation aux associations cultuelles, il a cité un général ivrogne, mais là où ça ne va pas, c’est que le général Musulman ivrogne commandait la bataille de Cadésie, mais il était prisonnier. Comme quoi, quand on fait des analogies, on se prend les pieds dans son propre tapis, ça arrive.

      En fait, les gouvernements Français voudraient, il me semble moi, que les Musulmans et un peu certains autres, ne soient plus cohérents avec les sources de révélation, on devrait leur écrire les khotbas à leur place, ou bien une seule khotbas transmise par le net suffirait amplement si c’est pour véhiculer la même chose partout.

      Croissant de lune.

      • “il faut écrire qu’ils seront récompensés”, merci de m’avoir fait sourire en ces temps obscurs.

        Le prochain ministre du culte proposera aux imams de chanter sur le minbar “nous irons tous au paradis”, et en djellaba bien sûr Mdr.

        • Salam mon frère Mouhib, mais tu ne crois pas si bien dire. Ceux qui ont signé la charte s’expose à des modifications de la charte, le CFCM en est mort, enfin déclaré mort par Gerald Darmanin, sauf que la charte qu’il a rédigée, qu’on lui a dicté et qu’il a signé reste. Et les ajouts et modifications à l’envie qu’on peut y insérer. Tout ça même pas pour de l’argent, le CFCM en fait, c’était peu de chose, un employé à mi-temps et du bénévolat. Moi qui leur enjoignait de rendre les clés du CFCM aux propriétaires, ben il n’y a rien à rendre, je trouve ça fort, moi. Si au moins ils avaient coûté cher à l’état Français, même pas, vendre son dine pour la dounia passe encore, mais céder son dine pour rien du tout, ça craint. Oui, il y a une ministre qui a dit qu’il faudrait que les imans répondent que les hommossexuels peuvent se marier et que c’est pas haram et elle voulait qu’on l’ajoute à la charte, normal. Alors, pourquoi pas chanter Michel Polnaref, voici, je le chante déjà, tu n’y couperas pas mon frère. Enfin, toi tu habites en égypte, je ne sais pas si les liens youtube passent là-bas, sinon il y a des gens qui savent changer de profil avec les VPN, j’y connais rien.

          En fait, j’ai trouvé la version de 1972, peut-être la version initiale, c’était encore les trente glorieuses, la surabondance, le choc pétrolier pointait son nez. Un temps d’abondance qui commencerait juste à se terminer, apparemment, sans cette abondance, pas de démocratie, ni de valeurs ni d’humanisme débordant. En même temps c’était le temps où le bloc de l’Est était encore assez fort pour imposer la retenue et donc, la détente. On était l’ami de tout le monde, Michel Polnaref, soixante-huitard, chantait je dcirais le paradis terrestre. La France de ce temps-là n’était pas le paradis, mais tout semblait réalisable, on quittait un emploi un soir, on en trouvait le lendemain, il y avait même des ouvriers qui ne trouvant pas un chantier à leur gré ou la dégaîne du chef, se faisaient payer leur matinée, puis en se promenant, arrivés à un autre chantier, se faisaient embaucher direct. Voici donc le paradis où tout le monde se trouvait, où il se trouve largement encore, bien que la fin de l’abondance est annoncée et avec elle, je le crains, la fin de la démocratie, quoi.f Et ce paradis-là, de Michel Polnaref, selon la fatouat de Michel Polnaref, ne se méritait pas, qu’on soit bien ou mal agissant, croyant ou mécréant, Michel Polnaref rêvait et touchait presque au paradis que voici,

          https://www.youtube.com/watch?v=ZwB4iQ7IJ7E

          Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Emmanuel Macron veut réconcilier Alger et Rabat

Les regrets de Bella Hadid : « J’aurais aimé pouvoir vivre avec la culture musulmane »

Retour en haut
Partager sur

Se connecter

Ou avec le nom d'utilisateur :

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ? Créer un compte

Mot de passe oublié ?

Saisissez les données de votre compte et nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Votre lien de réinitialisation de mot de passe semble être invalide ou expiré.

Se connecter

Politique de confidentialité

Pour utiliser le Social Login, vous devez accepter le stockage et le traitement de vos données par ce site web. %privacy_policy%

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.