in

New York : l’agresseur d’une femme juive orthodoxe interpellé grâce à un jeune musulman

Du haut de ses dix-sept ans, Ahmed Khalifa est un défenseur de la veuve et de l’orphelin dans l’âme, à ce point épris de justice qu’il ignore la peur, même celle qu’aurait dû lui inspirer un dangereux énergumène croisé dans le métro, à la stature imposante et ayant le double de son âge.

Mais il en aurait fallu plus pour effrayer ce jeune américain de confession musulmane, originaire du Soudan, et le dissuader d’accomplir ce qu’il considère être son devoir civique le plus élémentaire.

Un sens du civisme en tout point extraordinaire, qui lui vaut aujourd’hui d’être érigé au rang de héros, malgré lui, par les autorités de Brooklyn, les représentants de la communauté juive, et la très reconnaissante femme juive orthodoxe qui a eu le malheur de monter à bord du même train que Rayvon Jones.

Publicité

Ahmed Khalifa venait juste de prendre place dans le wagon, mardi 24 décembre, sur le coup de 19 heures, quand il a aperçu cette passagère, la tête couverte et vêtue d’une tenue longue et modeste qui ne laissaient planer aucun doute sur sa judéité, en pleurs et totalement pétrifiée. Elle avait le visage en sang et cherchait désespérément ses lunettes qui étaient tombées par terre sous la violence des coups qui lui avaient été assénés. Les affaires que contenait son sac étaient éparpillées sur le sol, elle tremblait et répétait inlassablement, la voix étranglée par les larmes : « Pourquoi a-t-il fait ça ? ».

Très choqué par la scène à laquelle il assistait, le valeureux adolescent, voyant l’agresseur s’enfuir, a immédiatement décidé de le suivre. « Tout au long du chemin, alors qu’il ne savait pas que je marchais derrière lui, je m’encourageais en disant « je te vois, tu ne peux pas te cacher, tu es un lâche, ce que tu as fait est horrible », a relaté Ahmed Khalifa lors d’une conférence de presse donnée en son honneur, en présence des responsables de la communauté juive qui lui ont décerné une médaille récompensant son courage.

Il a continué sa filature à bord de la voiture d’un membre de la communauté juive orthodoxe, lequel, informé de l’agression, s’était également mis en chasse. Arrivé à destination, à environ cinq pâtés de maison de la station de métro où il venait de commettre un acte éminemment blâmable, vraisemblablement à caractère antisémite, Rayvon Jones s’est engouffré dans un immeuble. Ahmed Khalifa a immédiatement composé le 911, avisant la police que l’individu était localisé.

Publicité

Passé de l’ombre à la lumière en un éclair, l’adolescent n’en revient toujours pas de l’engouement qui se cristallise autour de sa personne. « Cette femme était habillée de manière traditionnelle, comme le sont les juives orthodoxes. Tout le monde est épaté, parce que je suis musulman et que j’ai voulu aider du mieux que je pouvais une femme juive. Mais pour moi, j’ai juste essayé d’aider une femme », a-t-il déclaré sobrement. « J’espère que son agresseur sera puni sévèrement, il mérite d’être derrière les barreaux », a-t-il ajouté avec gravité.

Salué en héros du jour dans l’arrondissement de Brooklyn et au-delà, le jeune Ahmed Khalifa commence à peine à réaliser la portée hautement symbolique de son acte de bravoure.

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est très cool, car ce qu’a fait Ahmed témoigne de son courage. Quant à la religion islamique, elle exhorte un musulman à aider les autres, quelle que soit sa religion, juive ou chrétienne, ou d’autres religions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

Publicité

Royaume-Uni : 1 500 jeunes musulmans nettoient les rues après les célébrations du Nouvel An

Un puissant général iranien tué par les Etats-Unis dans un bombardement