in

New Delhi : le terrible lynchage d’un Indien musulman par des hindous

Lors de sa récente visite officielle dans l’Inde régentée d’une main de fer par l’ultra-nationaliste Narendra Modi, Donald Trump n’a pas cillé à l’évocation des émeutes sanglantes qui agitent actuellement New Delhi. Tout juste a-t-il daigné dresser l’oreille quand une question à ce sujet lui a été posée.

Totalement indifférent au sort effroyable subi par la minorité musulmane, contre laquelle se déchaînent des hindous extrémistes en toute impunité, l’incendiaire de Washington n’a en revanche pas boudé son plaisir lorsqu’il s’est agi de sceller son entente avec son homologue indien, leader de l’extrême droite hindoue. Qui se ressemble s’assemble…

Parmi les nombreuses victimes musulmanes, sans nom et sans voix, de cette répression implacable, un visage marqué par la sauvagerie du lynchage qui lui a été infligé dans la rue, en plein jour, a fait le tour du monde, après être apparu dans une vidéo devenue virale.

Publicité
Publicité
Publicité

Mis au ban de la société indienne, comme l’ensemble de ses coreligionnaires, par le très controversé Citizen Amendment Act (CAA), la loi sur la nationalité clairement islamophobe, Mohammad Zubair a en plus, comme tant d’autres malheureusement, enduré un supplice moyenâgeux dont il a réchappé miraculeusement.

A jamais meurtri dans sa chair et son âme, il a accepté de raconter face caméra ce jour où son destin a basculé dans l’horreur, lorsqu’en rentrant chez lui après s’être recueilli dans la mosquée qu’il fréquente assidûment, une foule haineuse, munie de bâtons et de barres de fer, a surgi devant lui. Rapidement encerclé, Mohammad Zubair a été roué de coups avec une violence inouïe, puis laissé pour mort.

Emeutes de New Delhi : « Il faut tuer le Mollah »

Publicité
Publicité
Publicité

Traduction de son récit par Oumma

« A la manière dont ils hurlaient des slogans communautaires « Nous vous saluons Seigneur Ram, Il faut tuer le Mollah », je me suis dit que je n’allais pas survivre.

20 à 25 hommes ont commencé à me battre, tandis que les autres sont restés debout, impassibles, comme s’ils assistaient à un spectacle. Ils étaient des centaines derrière eux. Ils ont continué à me  frapper. Personne n’a fait un geste pour me sauver. Je gisais sur le sol inconscient, mes vêtements étaient tachés de sang.

Ils ont vu que j’étais seul. A ma casquette, ma barbe et ma tenue traditionnelle, ils m’ont identifié comme étant musulman. Ils m’ont battu en hurlant des slogans. Je ne leur avais rien dit, je ne leur avais fait aucun mal ».

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Oumma, si vous publiez mon post, merci de retenir cette version plutôt que la précédente qui contenait quelques coquilles.

    Chère Nacera,

    Que d’émotion en vous lisant ! J’ai tellement ri à propos de vos paradis. J’ai aussi beaucoup pleuré à la lecture de mon portrait. Et l’inverse aussi ! Quel talent ! Et ce sens de l’euphémisme : « conquêtes territoriales » ! C’est bien en deçà des « merveilles de l’islam » apportées à l’Inde, néanmoins. Un début de prise de conscience peut être ?

    Moi je suis moins dur que Cheyenne. Vous avez une véritable plume. J‘hésite encore sur le genre littéraire : la farce ou le fantastique ? A mon avis, vous pouvez tenter les 2. Orwell en tout cas vous aurait adoré, comme plusieurs de vos camarades ici. Vous l’auriez tellement inspiré pour ses personnages. Continuez à m’écrire, j’adore vous lire !

    Sincèrement,

    Un de vos premiers fans peut-être

    • Z. Merci pour « le compliment »; et dormez bien sur vos lauriers.Vous avez ri à propos de « nos » paradis ?Pourtant c’est votre ami cheyenne et vous- même qui en faites référence et qui fantasmez sur.Quand à mon genre littéraire il est fait sur mesure pour vous et je vois qu’il suffit à vous donnez des cauchemars.Heureuse de savoir que je suis votre cauchemar..

      • @Nacera. Bien au contraire vous êtes un rayon de soleil en cette période de pluie et de morosité. Votre maitrise de l’ironie me stupéfie et votre humour pince sans rire est au final d’une grande audace. Je me permets juste de corriger une petite faute récurrente qui ternit votre style ô combien admirable : « quant à » et non « quand à ».

        Bien à vous,

        Votre Z ébloui

  2. @ Cheyenne12
    je constate que les notions de Oumma et de monde musulman suffisent à vous donnez froid dans le dos et à vous mettre sur la défensive.Réaction tout-à -fait inappropriée qui ne traduit qu’une islamophobie pathologique et une fixation malsaine sur les adeptes d »une religion qui ne vous demandent rien et qui vous ignorent superbement.Je suppose aussi que,vu, votre intelligence supérieure et votre haute capacité d’analyse,vous saisissez sûrement la nuance entre les deux termes »islamique » et « musulman »; »islamique » convient certainement mieux au mondialisme occidental ambiant où « l’état islamique »,excroissance de l’impérialisme occidental au Moyen-Orient constitue la plaque tournante du commerce des armes,ces armes qui ne tuent que les plus vulnérables(les civils) et par lesquels vous avez l’indécence et le culot de vous enorgueillir et de vous satisfaire des conséquences macabres que causent ces armes parmi une population qui n’a de contact ni de près ni de loin avec vous.Sachez monsieur » avec cervelle » que les armes vendues au Moyen-Orient ainsi que le pétrole convoité ne vous profite pas d’un iota mais engraisse seulement les fabricants d’armes,les multinationales et les gouvernants véreux à moins que vous ne fassiez,vous-même,partie de l’une de ses catégories;si vous n’en faites pas partie,c’est que vous êtes non seulement cynique et aussi bien bête pour défendre un commerce macabre qui ,de sur-quoi, ne vous rapporte rien…

  3. L’hindouisme traditionnel du Mahatma Gandhi est un hindouisme non violent et universel puisé dans les valeurs et traditions profondes de l’Inde. Ghandi a d’ailleurs été assassiné par un « ultra-nationaliste radical » hindou.
    Nous assistons donc là, à l’instrumentalisation politique de l’Hindouisme à travers plusieurs mouvements ultra-radicaux d’indiens suprématistes, dont fait partie le premier ministre Narendra Modi.
    Ces massacres, ces troubles sont sous la coupe de « M » le Modi…D’ailleurs les agresseurs, assassins et tortionnaires hurlent “la police est avec nous”, comme pour arborer ce privilège de pouvoir perpétrer des violences en toute impunité…
    Ce qui nous rappelle malheureusement le gout bien amer et l’écho de bien des régimes totalitaires et suprématistes …
    Par ailleurs, il ne faut pas confondre nationalisme, patriotisme et suprématisme…
    Dans ce cas, c’est plutôt une dérive de radicalisme suprématiste. En effet, les Musulmans mais également d’autres « communautés » sont ancestralement des Hindous. D’ailleurs, physiquement il n’y a aucune différence …
    Rappelons que ce « Narendra Modi » a été accusé d’être impliqué, en tant que gouverneur de l’État du Gujarat, dans les massacres du Gujarat ayant causé la mort de 2000 musulmans en 2002… Ce « nationalisme » violent est à l’origine de plusieurs crimes islamophobes perpétrés contre les musulmans indiens. Le contexte mondial dont l’Islam est le plus souvent victime, ajoute malheureusement à ces violences…
    Pourtant, des manifestations s’organisent dans le pays pour dénoncer toutes ces violences …
    La première spirale à dénoncer est bien sûr, comme dans bien des cas, les soutiens politiques dont bénéficient ces suprématistes radicaux …
    Cette particularité de l’extrême radicalisme hindou le sacrifices humains… Ainsi, dans un village, une femme a tué le fils de trois ans de ses voisins pour accomplir un rituel qui lui promettait des richesses illimitées. Dans un autre cas, un couple qui ne pouvait avoir d’enfants a kidnappé un enfant de six ans et a mutilé l’enfant en chantant les mantras d’un rituel tantrique. La femme s’est ensuite lavée dans le sang de l’enfant. « C’est la faute à la superstition et à l’illettrisme » disent certains officiers de police. « C’est déjà arrivé et ça arrivera encore. On reçoit beaucoup de dénonciations de la part des familles ». Des prêtres sont régulièrement emprisonnés et de nombreux autres doivent fuir à la suite de cela. Enfin, je n’évoque même pas l’infanticide des petites filles et le statut peu enviables de certains dans la société …

    • Salam ma sœur Loulou1. Est-ce que la culture des castes est partie intégrante de l’Indouisme? Je l’ignore, les différentes castes à en croire la romancière connaisseuse de l’Inde, Iraine Frin, correspondraient à des populations nouvelles conquérantes et donc victorieuses qui auraient soumis les précédents, mais je tiens ça d’une romancière, en tant que romancière, j’en sais pas plus. On pourrait avoir affaire à un Synchrétisme, à une adaptation du phénomène religieux à certains faits,…

      Est-ce que le madmahat Gandi tenait contre les castes sans parvenir à influer efficacement dans ce sens? Je l’ai entendu dire il y a très longtemps sur France-Inter, genre d’émission plus ou moins historique, je ne sais plus. Mais Zarathoustra qui aime les castes défend Gandi de tout soupçon d’hostilité aux castes, je ne sais pas. Moi il me semble que pareille culture de castes va très bien avec une ambiance générale de non-violence, ou, ou, ou de résignation, la non-violence pouvant très bien s’expliquer ainsi comme résignation au fait social accompli. Donc il n’y a pas nécessairement antinomie.

      J’ignore si l’Indouisme survivra encore longtemps du moment qu’il est suspect de cette culture lamentable des castes, absolument inapropriée au temps présent et à venir, étant l’exigence humaine d’égalité citoyenne inflexible. Pas d’antinomie entre non-violence et castes, souvent on confond la non-violence et le pacifisme, c’est pas forcément la même chose, demander à Zarathoustra qui n’a pas l’air d’un non-violent ni d’un paisible mais qui en tant que suprématiste aime la résignation d’autrui et à qui ne répugne pas la culture des castes.

      Malheureusement, en effet, des Musulmans de pays voisins de l’Inde sont restés imprégnés de cette culture, j’ai connu un réfugié Pakisthanais, un étudiant, gauchiste pourtant mais qui souffrait mal mon aversion des castes qu’il revendiquait comme fondés en Islam, pourtant il semble qu’Ibnou-Rouschd ou Averroès précisait bien cette différence essentielle de culture entre la société des Musulmans et celle des Indiens qui ne sont pas égaux. Donc il serait d’abord salutaire que les Musulmans des pays voisins se débarrassent au plus tôt et contrebattent cette culture inégalitariste infondée en Islam.

      S’agissant des femmes, oui, il y a infantisside de filles ou avortement sélectif surtout en Inde du Nord pas très peuplée de Musulmans. Il y a aussi grande indifférence aux miséreux, normal, culture des castes oblige, des milions d’enfants esclaves des rues dans le pays. Il y a aussi injonction aux femmes de se donner la mort si l’époux meurt avant elles, oui incroyable mais ça se pratique encore, en fait elles se tuent et on les met sur le bûcher funéraire. Mais si elles ne veulent pas mourir, elles sont chassés de leurs foyers, réduites à la mendicité pour vivre, c’est le contraire du contraire, au lieu de secourir les veuves on les accable, on les réduit à l’affreuse misère. Ainsi, j’ai soigné une patiente qui agissait dans une ONG consacrée aux veuves Indiennes et comme je la questionnais pourquoi particulièrement les veuves en Inde, ce fut très instructif.

      Quant aux viols collectifs, certes ils sont liés à cette stupide pénurie en femmes mais pas seulement. A en croire Iraine Frain, dans les villages de paysans, si le village est de caste supérieure, le viol collectif est la punition d’une femme qui a enfreint la règle non-écrite mais d’airain et a transgressé la loi des castes. Je crois me souvenir que j’ai trouvé ça en lisant d’Iraine Frin, chercher ortographes ressemblantes en cas, le roman « Devi », une femme chef de brigands. Et dans cette société de bandits hors-la-loi, désolé pour Zarathoustra mais, il y a des chefs Musulmans qui selon la romancière suscitent adhésion parce que plus libres de castes.

      Si nous autres Musulmans nous discutions sur le point de savoir si on peut moderniser l’Islam ou Islamiser la modernité, c’est à peu près hors sujet s’agissant de l’Indouisme. Zarathoustra nous dira peut-être ce qu’il en est de la laïcité Indienne particulière, donc une laïcité confessionaliste quoi et transigeante avec le principe d’égalité citoyenne, pourtant il n’aime pas notre madaniya, ah c’est vrai, elle est Arabo-Musulmane j’oubliais.

      Non sérieux, je pense moi que l’Indouisme est condamné à disparaître, paganisme probablement inégalitaire, inaproprié au temps présent. C’est pourquoi beaucoup d’Indoux se convertissent ou quittent l’Indouisme. C’est pourquoi il faut accompagner ce mouvement dans les pays du voisinage en luttant fermement contre l’esprit des castes jusqu’à ce que le souvenir en disparaisse. Il y a aussi j’allais oublier, des Musulmans en Inde qui malheureusement pratiquent l’avortement sélectif, ils ne pratiquaient pas l’infantisside mais ils pratiqueraient par imprégnation l’avortement sélectif conservateur des garçons, chose à contrebattre fermement par exemple dans l’état du Kérala au sud de l’Inde, d’Islamisation récente et d’une certaine prospérité agricole et harmonie sociale qu’il pourrait perdre par pénurie et assymétrie des sexes en continuant cette pratique lamentable. J’ignore si les pays de Musulmans du voisinage tolèrent cette odieuse pratique, auquel cas il faudrait la défendre et la sanctionner, par exemple, il faudrait taire le sexe du futur enfant après écographie. En France même, on essaie de dissimuler le sexe du bébé à naître de couples Asiatiques de crainte qu’à l’occasion de vaccances prochaines ceux-ci n’en profitent dans leurs pays pour procéder àces avortements. Ah mais ça, c’est pas du sé-pa-ra-tis-me et Zarathoustra n’en dira rien, il a l’âme sélective, c’est comme ça l’arrange quoi.

      Cette crise de l’Indouisme est semble-t-il le premier moteur de ce nationalisme et confessionalisme identitaire, l’Islam et autres religions sont la négation d’un Indouisme en voie de disparition pour n’avoir pas assez énergiquement aboli les castes. Donc je tolère l’Indouisme pour peu qu’il soit garanti sans castes et sans fâchismes.

      Croissant de lune.

      • En fait, l’hindouisme et le bouddhisme viennent du brahmanisme qui est un monothéisme encore de nos jours. B-Rahma (avec Miséricorde en arabe) est encore Le Dieu démiurge dans ces deux religions.

        Elle est loin la magnifique histoire que les musulmans ont apporté à l’Inde. Néanmoins, on n’efface pas 12 siècles de multiculturalisme par un Modi interposé aussi facilement que ça.

        Il ne faut pas oublier que les chrétiens et les bouddhistes sont également menacés par les séparatistes extrêmistes hindouistes. Ces derniers n’ont aucune excuse sinon l’intolérance légendaire des hindous des castes et de l’inégalitarisme.
        Nous observons un horrible visage des hindous de l’Inde et des bouddhistes de Birmanie. On voit bien que dès que l’islam laisse sa place, l’intolérance, le génocide, les pogroms et le séparatisme règnent alors que quand l’islam est de vigueur, le multiculturalisme et la paix sont la règle première.

        • Salem Croissant, Kalim,
          L’hindouisme n’est pas une religion mais un mode de vie et puisque il n’y a pas de dogme, les textes ne sont pas obligatoirement suivis par la plupart des hindous … En réalité, la particularité de la société indienne réside dans le système des castes. Ghandi avait en parti résolu cette particularité en sachant qu’il devait raisonner sur une immense échelle … Il a cherché à en finir avec ses aspects les plus inégalitaires et appelé par exemple mais pas seulement ses partisans à réaliser les mêmes tâches dégradantes réservées aux intouchables en… Dès 1920, il appelle 
le Parti du Congrès à condamner 
le péché d’intouchabilité et, en 1932, depuis sa prison, il entame un jeûne des intouchables…
          C’est dire la finesse de l’Immense Ghandi car l’Inde n’est pas un pays mais un continent …
          Alors, bien sûr que la perfide Albion n’avait pu manquer comme à son habitude de laisser derrière elle quelques germes des désaccords et qu’elle pourrait plus tard actionner à distance à loisir et surtout à profit… Bien sûr qu’un système de castes est forcement incompatible avec un régime démocratique … L’Inde des Royaumes protégeait bien mieux ses sujets … Bien sûr qu’il s’agit d’un hindouisme politique qui pousse au suprématisme d’une partie de la nation indienne sur l’autre … Bien sûr que Modi est un est pire dirigeant qu’il n’est surement pas un patriote, pas un amoureux de sa patrie mais surement un de ses pires ennemis contrairement à Ghandi … Modi est un dangereux suprématiste … Car ce sont bien ceux qui poussent à la haine derrière leurs fausses déclarations d’amour qui sont les vrais ennemis d’une Nation, voyez donc pour l’ exemple et à basse échelle aboyer ce « Zemmourhoustra » …

          • « zemmourhoustra » mdr, elle est pas mal celle là. Cette personne doit être aussi laide d’ailleurs. Je ne lui prête plus aucun attention car elle ne mérite que dédain et elle me poursuit comme une bzzzzzzzzzz Z, la mouche zemmourhoustra et ses multiples pseudos larvés.

      • Vous tolérez l’hindouisme ?! Malheureusement l’hindouisme est chez lui en Inde et les hindous galvanisés par Modi ne tolèrent visiblement plus l’islam qui n’a jamais aboli le système de castes mais l’a fait perdurer (voir mon post plus bas). Vous et certains de vos collègues vous avez exactement l’attitude que vous reprochez aux occidentaux : celle du colon qui juge une autre civilisation chez elle, affirme que sa civilisation a apporté ses lumières au mépris même de l’avis des principaux intéressés, les indigènes à majorité hindoue. Quand le déni s’accompagne d’une telle arrogance, on se dit qu’il n’y a aucune chance que les choses se résolvent en Inde grâce à vous.

    • Tenez lisez cet article d’Amnesty International vous verrez comment on en est arrivé la : https://www.amnesty.fr/discriminations/actualites/la-deuxieme-mort-de-gandhi

      Extrait choisi :
      « Cette hystérie pointe un objectif essentiel du nationalisme hindou actuel : gommer l’influence de l’islam en Inde. Pendant plusieurs siècles, des conquérants musulmans ont exercé l’autorité – d’autres diraient la domination – sur ce vaste territoire : des Perses au VIIIe siècle jusqu’aux empereurs moghols bâtisseurs de forteresses entre le XVIe et le XVIIIe.

      De Mahmoud de Ghaznî à l’empereur Babur, en passant par Tamerlan, les conquêtes successives ont laissé de profondes empreintes, formant les contours d’une civilisation plus indo-persane qu’indienne. Elles se sont imposées au prix de MASSACRES, DESTRUCTIONS D’ÉDIFICES RELIGIEUX, CONVERSIONS FORCÉES des populations indiennes indigènes, essentiellement bouddhistes et hindouistes.

      Dans sa Grammaire des civilisations, Fernand Braudel décrit la présence islamique en Inde comme une « EXPÉRIENCE COLONIALE D’UNE EXTRÊME VIOLENCE DURANT LAQUELLE LES MUSULMANS NE POUVAIENT DIRIGER CE PAYS QUE PAR L’EXERCICE D’UNE TERREUR SYSTÉMATIQUE ».

      De fait, le bouddhisme a quasiment disparu de la péninsule indienne, quant aux hindous, ils se considèrent comme des victimes trop longtemps humiliées par les conquérants musulmans. Lesquels n’ont cédé la place qu’à un énième occupant devenu plus puissant, l’Empire britannique.

      Cet héritage historique vire à l’obsession pour les hindous. Il nourrit depuis un siècle le ressentiment d’un mouvement nationaliste radical. La partition brutale et sanglante entre l’Inde et le Pakistan au moment de l’Indépendance, la guerre larvée du Cachemire que se disputent les deux pays, ou encore les attentats terroristes contre le Parlement indien en 2001 puis Bombay en 2008 ont entretenu cette paranoïa. Et envenimé les relations entre les communautés. »

      Les musulmans indiens subissent donc un effet boomerang, celui des traumatismes infligés aux hindous liés à l’impérialisme musulman pendant près de 1 000 ans avant la colonisation britannique, à la partition de l’Inde, aux guerres indo pakistanaises qui ont suivi, aux attentats jihadistes après la colonisation britannique. Mais vous pourrez le nier, dénigrer l’hindouisme pour le ravaler à moins que l’islam sur sa terre sacrée originelle (attitude typiquement supremaciste), considérer qu’Amnesty international, le monde entier ou plus simplement la vérité sont islamophobes pour continuer à nourrir l’idée que les musulmans sont des victimes d’exactions arbitraires qui n’ont rien à voir avec leur propre histoire ou les actes de leurs coreligionnaires. Ou au contraire considérer qu’il est temps que les musulmans s’y confrontent. Impérialisme, colonialisme, esclavagisme voilà ce qu’ils vont devoir eux aussi reconnaître comme les européens. Avoir honte, demander pardon. Bref se remettre fondamentalement en question. Sinon la chaîne de la haine se sera jamais rompue.

      • @ Zarathoustra, non, les Musulmans n’ont pas à s’excuser des méfaits des successeurs de Tamerlan/Tibourlin, le khan Tatar qui a commencé par dévaster les pays de Musulmans. Nominalement Musulman, mais dans ses actes, il se distingue peu d’un prédécesseur nommé Gengis Khan. Si les Indoux ont un ressentiment comme tu l’allègues, c’est forcément aux plus récents donc à Tamerlan et ses successeurs. Oui, il a d’abord dévasté les pays de Musulmans, il a vaincu en bataille rangée le padishah Turc, bataille rapportée d’un chroniqueur pontifical qui se trouvait là, peut-être est-ce la première bataille milionienne de l’histoire, ou presque, on chiffre à quatre cent mille de part et d’autre le nombre respectif des guerriers. Puis le sultan vaincu, il le garda captif et selon la légende s’en servit comme marche-pied pour monter à cheval. Il élevait des tumulus de têtes humaines après les incroyables tueries, comme faisait Gengis Khan, je trouve rien en Islam qui aille en ce sens. Il fallait écouter ses oraisons extatiques sans s’indigner de son hébriété bien obligé, Ibnou-Khaldoun a réussi à lui fausser compagnie, bien lui en prit, le tyran l’aimait trop, amitié dangereuse. Mais quand il eut bien pillé, brûlé et dévasté la Perse et l’actuelle Turquie, un beau matin l’inspiration lui vint de s’en aller en Inde soulageant les gens de sa présence. Je ne connais pas le récit de sa conquête de l’Inde, certainement dévastatrice, mais l’Inde a connu les Musulmans bien avant, ce n’est pas une conquête Musulmane à proprement parler mais une invasion Tatare. Amnystie Internationale peut se tromper avec ou sans intention je ne sais pas, mais Zarathoustra n’a pas cette excuse puisque le sujet a été développé ici. Donc oui, probablement Tamerlan et ses successeurs se sont comporté comme au Moyen-Orient, c’est une conquête Tatare, barbare, et non pas plus Musulmane que ça, il n’est pas certain que les guerriers de Tamerlan aient été tous Musulmans, d’après ce que j’en ai lu, mais des Tatars païens dont l’idéologie si on peut dire comme leurs prédécesseurs au temps de Gengis Khan consistait à transformer le monde en vaste steppe où cavaliers et amazones iraient sans aucune entrave.

        Pour mieux t’enfoncer dans tes contradictions, j’ai même lu une biographie panégériste de Gengis Khan par René Grousset qui le trouvait bon conquérant pour cause qu’il a pourfendu une infinité de Musulmans, sauf qu’il paraît selon certaines sources que Gengis Khan lui-même fut converti. Gülegü qui a décimé la Mésopotamie lui, était converti, chose que René Grousset ignorait, comme quoi des historiens anti-Musulmans c’est pas d’aujourd’hui mais parfois leur ignorance les trahit.

        Mais veux-tu vraiment que les Musulmans se reconnaissent responsables d’esclavage et par exemple de traite négrière? Ou veux-tu plutôt ne plus en porter seul la croix? Qu’à cela ne tienne, je veux bien que les Musulmans s’en reconnaissent responsables autant que leur part afin d’ôter tout prétexte à des fâchos comme toit d’éluder celle de leurs ancêtres. T’es un rigolot, toi, n’imagines pas nous tromper aussi aisément.

        Croissant de lune.

        • Depuis quand on se tutoies ?! Tamerlan était musulman. Qu’il ait combattu d’autres musulmans ne change rien à l’affaire. Des pays musulmans se batte entre eux de nos jours. Tamerlan a conquis mais surtout considéré que l’on n’appliquait pas l’islam de manière assez rigoureuse avec les indigènes hindouistes et bouddhistes quand il a fait son incursion en Inde. L’Inde a bien été la victime d’une colonisation musulmane féroce.
          Ce que je veux ? Mais rien que vous montrer que les pays occidentaux n’ont pas été les seuls colonisateurs impérialistes supremacistes esclavagistes racistes. Et vous rappelee de considérer la poutre dans votre œil plutôt que la paille dans l’œil du voisin ou de ne pas juger pour ne pas être jugé. Alors quand on nous parle de la colonisation de l’Algérie durant 2 siècles on aurait aussi intérêt à regarder un peu plus loin dans l’histoire. 8 siècles de colonisation pour l’Espagne, 10 siècles pour l’Inde sans compter tous les pays colonisés qui ont accepté leur colonisation jusqu’à en oublier souvent leur histoire avant l’islam.
          Porter ma croix ? Mais avec vous très cher qui vivez en Occident et êtes marié à une occidentale. Vous avez donc une double croix à porter à présent avec votre logique absurde.
          Quant à « ce n’est pas ça l’islam » merci on connaît le refrain. Rien n’est jamais l’islam dans le monde. L’islam n’est au final pas une réalité mais une virtualité. En fait vous, vous souhaitez plus d’islam en faisant de la France un pays musulman. Ça ne vous contente pas la cinquantaine de paradis musulmans existants ? Il doit bien y en avoir pourtant pour lequel vous diriez c’est ça l’islam. J’ai l’impression que la Turquie d’Herr Dogan a vos faveurs. Voilà un pays qui devrait combler vos voeux bien plus que la France.

          • @Z. « En fait ,vous souhaitez plus d’Islam en faisant de la France un pays musulmans. Ça ne vous contente pas la cinquantaine de paradis musulmans existants? ». Etes-vous jaloux de nos paradis ? Vous ne devriez pas l’être,les musulmans,avec leur sens de l’hospitalité et la finesse de leur culture vous feront gouter volontiers aux délices de leurs paradis et vous initierons aux règles de pureté du corps,de l’esprit,du cœur et de l’âme,règles essentiels pour pouvoir pénétrer leurs paradis.Quand à la France,personne ne veut en faire un pays musulman , le temps des conquêtes étant révolu,il ne persiste que dans votre esprit malade que la haine de l’Islam pousse aux extrémismes les plus odieux.L’Islam a clôturé ses conquêtes territoriales,il y a bien longtemps;aujourd’hui il ne conquiert que les cœurs,et à la conquête des cœurs vous n’y pouvez rien car vous n’êtes pas la conscience du monde…

        • Cela me rappelle le général Lyautey qui voulait se faire passer comme ayant embrassé l’islam afin de devenir calife. C’est la méthode des colons barbares apparemment.
          De ce que j’en sais, Tamerlan se SERAIT converti, car personne n’en a vraiment la preuve. Il aurait à ce titre refusé de siéger en tant que Khan mais du continuer les traditions guerrières barbares pour ne pas retourner l’armée majoritairement bouddhiste contre lui. Babur a une histoire complexe et a du également lutter contre les massacres hindouistes des bouddhistes et des musulmans.
          Par ailleurs, cela va parfaitement avec la tentative d’administrer les territoires conquis en se faisant passer pour un musulman afin de devenir calife mais à l’évidence, il suffit d’observer le comportement de l’armée pour savoir s’il s’agit bien d’un pouvoir islamique (on ne touche ni aux femmes, ni aux enfants, ni aux vieux ni aux civils, en bref pas de massacre).
          Et comme vous le rappelez si bien, ce sont les musulmans qui en ont le plus soufferts des moghols en même temps que les croisés faisaient des ravages car c’est à peu près la même époque. Je rappelle également que les hindous étaient tout sauf des tendres et que les premières batailles étaient des batailles de défense car les musulmans se faisaient pillés et massacrés sur les routes de commerce à cause de leur croyance.

          Nous ne pouvons que constater que l’histoire bégaie et que les mêmes sont à l’oeuvre avant que la pacification ne gagne pour les 1000 ans voire jusqu’à la fin des temps cette fois-ci. inchahallah

  4. Aujourd’hui encore, les hindous des basses castes se convertissent à l’islam, au bouddhisme, au christianisme ou au communisme, version « soft » ou version guérilla maoïste, pour échapper au système des castes. Même si, avec le temps, les notables des religions anticastes ont accepté beaucoup de compromis avec la religion majoritaire, il n’en reste pas moins qu’elles se sont répandues au départ parce qu’elles apportaient un certain progrès. Gandhi de son côté commençait toujours sa journée par la lecture du Coran et il faisait partie d’une école hindouiste où l’on lisait alternativement les textes hindous et le Coran. Car dans l’hindouisme il existe un clivage entre polythéistes radicaux et souvent racistes, et partisans de l’Unicité divine derrière des apparences vues comme strictement formelles. Depuis le début de la colonisation, les Britanniques ont exploité les différences de religions et se sont appuyés sur les notables les plus rétrogrades de chaque religion pour gouverner. C’est l’héritage qu’ils ont laissé en Inde comme au Pakistan et au Bangladesh. Il faut savoir que, avant la colonisation, l’Inde, à côté de la Chine, étaient les deux pays au monde ayant le PIB le plus élevé. L’Inde était alors gouvernée par des musulmans tolérants et acceptés par les hindous. D’ailleurs, lors de l’insurrection des Cipayes hindouistes contre les Anglais, ils ont choisi le descendant de l’ancien empereur moghol, un musulman, comme nouveau chef de l’Inde indépendante qu’ils souhaitaient de leur voeux. Le RSS/BJP au pouvoir en Inde aujourd’hui de son côté est le groupe ouvertement hitlérien qui a assassiné Gandhi et dont l’actuel premier ministre Modi n’est que l’héritier direct. Vous remarquerez que le pogrom actuel auquel se sont opposés aussi les militants des partis laïcs indiens du centre et de la gauche a eu lieu le jour de la cérémonie d’accueil en Inde de Trump.

  5. Si c ‘était un juif a la place de ce musulman la moitié de l ‘inde aurait disparue de la surface de la Terre!
    Par contre le musulman c est « open bar »!
    QUAND LE MONDE ISLAMIQUE VA T IL ENFIN RÉAGIR CONCRÈTEMENT ET DE MANIÈRE DEFINITIVE DE FAÇON A CE QU’ AUCUN MUSULMAN OU MUSULMANE NE SOIT LA PROIE DES LÂCHES?????

    • Réponse : jamais. Car il n’y a pas de « monde » islamique qui serait uni. Il n’y a que des nations et des hommes, dont certains veulent prendre le pouvoir, redessiner les frontières, … Voila pourquoi vous aurez aussi des musulmans lâches qui tuent d’autres musulmans.

      Commencez à affronter la réalité et ça vous évitera de sombrer dans un tribalisme qui vous mène au clivage (musulmans versus non musulmans) sur un mode plus ou moins nocif, discriminatoire ou paranoïaque. Est-ce que vous voyez aussi un « frère » dans un musulman qui est un assassin et un potentiel ennemi dans un non musulman qui est un saint ? Mais ma question est sans doute idiote. Cela ne se peut pas car un musulman qui commet le mal est nécessairement un non musulman qui s’ignore, grâce à cette nouvelle doctrine du « ce n’est pas ca l’islam ». Désolé j’ai du mal à apprendre ma leçon. Normal, mon cerveau comme mon cœur résistent.

      • @ Z. Normal ,votre cœur et votre cerveau résistent! Il ne peut en être autrement,puisque Dieu ne guide que ceux qui désirent être guidés…quand à ceux qui ferment (qui cadenassent) leur cœur et leur cerveau …
        Votre paranoïa chronique vis à vis de l’Islam et des musulmans vous font encore une fois plonger dans les tréfonds de la pire goujaterie et dans les abîmes de l’inhumanité.Vous semblez vous délecter du sort de ce musulman indien et du traitement sauvage que lui infligent ses compatriotes païens; vous aimeriez sans doute être parmi ses bourreaux et participer à son supplice,espérant ainsi éteindre un tant soi peu le feu qui consume vos entrailles…
        « Il n »y a pas de monde islamique qui serait uni »;vous avez parfaitement raison.Il n’y a jamais eu de monde « islamique » et il n’y en aura pas. »Le monde islamique » est une invention imaginaire de l »occident contemporain.Les musulmans du monde constituent une » oumma »= monde MUSULMAN qui renaîtra forcément de ses cendres et vous devriez affronter cette réalité,ça vous évitera de sombrer dans la folie et le déni d »une VÉRITÉ nommée ISLAM.

        • Nacéra : Vous frisez le comble du ridicule, et ceci, a plusieurs tritres. D’abords, vos accusations de delectation, sont totalements fausses, et ne sont là, que pour legitimer vos insultes !
          ensuite, votre fameuse Oumma, c’est une pure utopie, inventée pour des gens sans cervelle, ce qui malheureusement semble etre votre cas, puisque votre tete, n’ est apparament pas capable d’ analyser ce que percoivent vos yeux et vos oreilles, parce que la Turquie, et la Syrie, sont bien islmaiques toutes les deux, l’ Arabie Saoudite et le yemen, sont bien islalamiques tout les deux, l’ Algerie et le Maroc, sont bien islamiques tout les deux, les chiites et les sunnites, sont bien islamiques tout les deux . Qu’ est ce que vous nous racontez, en attendant, qu’elles ne renaissent, laissont l’ islam fabriquer ses cendres, car les nations islamiques, nous montrent qu’ elles sont capables d’ en fabriquer entre elles, et elles n’ ont poas besoin de l’ occident pour ça, d’ ailleurs, ces derniers, vous remercient, de les enrichir, en achetant les armes, que vous n’ étes pas capable de fabriquer. Et pour finir, finissez de vous affronter entre vous, avant de vouloir menacer les autres !

          • Merci Cheyenne. D’autant que j’ai dénoncé avant le lynchage de ce musulman par une bande de lâches (voir mon post plus bas). Je pense en revanche que certains ici se délectent à me diaboliser.

        • @nacera. Dernier point. Oumma mis à part ce site je n’en vois pas la réalité. En revanche monde arabo musulman un peu plus. Un monde pyramidal et pas vraiment égalitaire d’ailleurs. En haut les véritables arabes, ceux de la péninsule arabique, notamment les saoudiens, ensuite les Égyptiens, enfin les maghrébins. Je me rappelle en effet avoir discuté avec un égyptien qui me demandais si je n’étais pas trop ennuyé par les « arabes » en France. J’ai découvert ainsi cette forme de condescendance et de mépris que je ne connaissais pas entre les arabes. Cheyenne a donc raison. Votre Oumma tient du fantasme qui se heurte vite à la réalité géopolitique. Le concept de nation a de beaux jours devant elle, n’en déplaise à toutes les utopies plus ou moins humanistes et universalistes.

    • Je rejoints Z pour une fois il a pas tord, un petit exemple concret je vais sur un site de rencontre pour musulmans pour trouver une « musulmane » (jusque là rien de grave) je cherche un petit peu et qu’est ce que je vois que des noms/pseudonomes tribalistes du genre rifa231 rifain machin chose supermarokina236 et-cetera etc. et ces gens là se disent soit disant musulman (la moitié de ces femmes ont plus de 40 ans et pour la plus part vivent seules…), petite parenthèse pour dire que l’homme est tribaliste c’est une réalité, il pense d’abord à sa tribu avant de penser au bien être collectif.

    • Il ne s’agit pas d’une mauvaise volonté des pays dits musulmans mais d’une complexité géopolitique et de l’empire qui les en empêche. Par exemple, les USA n’ont pas accepté la normalisation des relations entre le Soudan et la Syrie, l’Egypte et la Syrie, l’Arabie Saoudite et l’Iran, l’Arabie Saoudite et la Chine ou la Russie etc etc. C’est un jeu d’influence et d’équilibre très complexe et dangereux. Khadafi allait unir toute l’Afrique avec une monnaie commune étalon or. Voyez où il a terminé.
      L’émergence inéluctable des différentes unions prend du temps car elle fait face à de grands défis.

  6. C’est le résultat de l’influence anglo-saxonne. Alors que Ghandi et les grands muftis de l’Inde avaient voulu s’unir au sein d’un califat universel et multiculturel, les anglo-saxons ont apporté division et extrêmisme en soutenant les séparatistes pourtant très minoritaires. Le résultat fut la création du Pakistan et l’ostracisation des musulmans.
    Ghandi avait compris que seuls les musulmans pouvaient créer une Inde prospère et multiculturelle en union et dans le respect de l’Hindouisme. Maintenant que l’hindouisme des castes et l’inégalitarisme règne sans partage, nous ne pouvons que voir les dégâts et l’intolérance pulluler dans les esprits fragiles et dérangés.

      • De rien, cela permet également de comprendre d’où vient le problème et de relativiser. Les hindous ne sont pas tous fanatisés par les néo-colons heureusement et beaucoup aspirent à vivre avec les musulmans en paix.
        Néanmoins, on voit bien qu’il n’y a que l’islam qui résiste aux méfaits de l’empire. L’hindouisme est tombé dans le piège alors que si le califat avait pu être établi, ils n’en seraient pas là. Face à l’histoire, les musulmans et les hindous de bonne volonté ont été les plus nombreux, ils ne peuvent pas s’en vouloir. C’est un système maintenu artificiellement et qui dans tous les cas s’effondrera avec l’empire car contre-nature.

    • Ce n’est pas exact, la partition de l’Inde est le fruit des conflits ouverts qui ont éclaté entre communautés lors de l’indépendance en 1947, au grand dam de Gandhi. Et c’est principalement la « Ligue Musulmane » qui voulait cette partition et qui l’a finalement obtenue du Conseil National Indien.
      Ceci n’a d’ailleurs pas calmé les heurts entre communautés et les tensions entre Pakistan et Inde qui perdurent depuis 73 ans.
      Difficile d’incriminer les britanniques, 3/4 de siècle après !

        • Pourquoi persister dans cette voie ? Le gouvernement britannique et le vice-roi Mountbatten étaient contre toute partition, mais devant la position intransigeante la Ligue Musulmane et d’Ali Jinnah, Mountbatten a fini par admettre qu’aucune alternative ne serait acceptée. Il n’a pas eu d’autre choix devant l’envenimement orchestrée de la situation.
          La position de la Ligue Musulmane sur cette partition était d’ailleurs ancienne, et exprimée officiellement. C’est la 2de guerre mondiale et la promesse britannique d’accorder l’indépendance à l’Inde qui a offert l’opportunité aux séparatistes d’exiger cette partition. Ce sont les faits historiquement établis et consultables.
          Les allégations contraires ne sont pas fondées.
          Mais, encore une fois, ces faits sont vieux de 73 ans et les deux pays cultivent les tensions et les violences aux frontières ou dans les communautés égarées du mauvais côté.

        • Tout à fait, sans oublier les tonnes d’or, de diamonds etc qu’ils avaient volé. L’inde avait parmi les plus gros stocks en or et en argent (monnaie islamique) du monde avant le raquette organisé des colons. Avec les musulmans, elle était prospère, une fois les colons arrivés : pauvreté, extrêmisme et séparatisme sont désormais la règle. Au moins, les Indiens pourront comprendre d’eux-mêmes désormais et ils le comprennent déjà.

      • @didier

        C’est même totalement faux en ce qui concerne les allégations relatives au système des castes, comme ce que pond généralement ce commentateur qui ne vise qu’à propager le supremacisme arabo musulman sans la moindre subtilité.

        1) Gandhi était un hindou de haute caste, adepte de l’ahimsa (non violence) issue du jaïnisme. Il n’a pas remis en question le système de castes. On dit aussi qu’il se serait préoccupé de la condition des Dalits (intouchables) compte tenu du risque de conversion à l’islam ou au christianisme. On voit donc mal Gandhi s’associer à des musulmans pour fonder un « califat multiculturel » ! La laïcité il la voyait comme un moyen d’éviter l’affrontement religieux. Mais plus c’est gros plus ça passe. Audiard se réjouirait de lire ce genre d’âneries.

        2) L’islam qui s’est implanté en Inde non seulement n’a jamais remis en question le système de castes, mais surtout la plupart des oulémas l’ont internalisé et l’ont justifié à partir du Coran. Et cela dure encore aujourd’hui. Un jeune doctorant musulman indien dénonce ainsi le double discours (ou la publicité mensongère au choix) de la plupart des mouvements musulmans indiens : égalité sociale de l’islam mais persévération dans les faits du système de castes dans leurs propres rangs. Et voilà encore un cliché de plus pourfendu, celui de certains musulmans sévissant ici afin de dénigrer l’hindouisme (entre autres), en faveur d’un islam qui serait unifié, libérateur et civilisateur nécessairement. Pour ceux qui lisent l’anglais, une interview édifiante de ce jeune doctorant qui met les pieds dans le plat sur une question taboue (tartufferie oblige) : https://dalitmuslims.wordpress.com/2008/08/10/caste-and-social-hierarchy-among-indian-muslims-m-a-falahi-interview/

        3) Les seules religions d’importance qui ont été réellement anti castes en Inde étaient le bouddhisme et le sikhisme.

        4) Au final, c’est le colonialisme britannique qui a permis aux Dalits de souffler et de reprendre espoir, même si le système de castes n’a pas disparu car profondément enraciné.

        5) L’hindoutva est l’une des formes de réaction au mondialisme (sachant que les hindous sont une minorité dans le monde sauf en Inde qui est non seulement leur nation mais aussi leur terre sacrée, contrairement aux chrétiens et aux musulmans dont les lieux saints sont ailleurs). Elle puise sa violence contre les musulmans dans l’histoire médiévale (conquêtes musulmanes), contemporaine (guerres indo-pakistanaises) et l’actualité avec la propagation d’un islam agressif en provenance de l’étranger. Bref, on observe le même phénomène partout : montée du nationalisme pour contrer le mondialisme avec des influences étrangères dont des pays musulmans pour tirer partie de la situation.

        6) Ça n’excuse pas pour autant le lynchage d’un être humain par une bande de lâches. Mais si la majorité des musulmans (je l’espère) ne s’oppose pas clairement aux discours comme aux actes qui font la promotion de l’islam au détriment des cultures fondatrices des pays où ils résident, j’ai bien peur qu’ils ne récoltent la tempête dans un monde devenu profondément identitariste.

    • les castes ont toujours existé en Inde. Pas l’islam… Mais bon de la part d’un historien musulman de ton acabit plus rien ne nous surprend… ah au fait à quand un post sur les extra terrestres musulmans ? Ou un post sur les arbres musulmans ? Les dindons musulmans ?
      Sinon les hindous ont encore de la marge, les premiers génocidaires des musulmans sont les musulmans.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Reconstruire l’islam au XXIème siècle

Syrie : nouveaux affrontements meurtriers entre le régime syrien et les forces turques