in ,

Coronavirus : des métropoles aux allures de “villes fantômes”

Depuis l’arrivée du coronavirus en décembre, de nombreuses métropoles chinoises, dont Pékin, ont pris des allures de cités fantômes. En Corée du Sud et en Italie, gagnées par l’épidémie, de grandes villes tournent également au ralenti.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les chinois ont interné les Ouïghours.
    Coronavirus interne les chinois.

    Il y avait un directeur qui montrer la porte au employés, dehors.
    Il n’a pas pensé qu’un jour on lui dira, fermer la porte de l’autre coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Pour les Frères musulmans, le fric c’est chic !

Reconstruire l’islam au XXIème siècle