in ,

Pour les Frères musulmans, le fric c’est chic !

Au programme de l’Esprit d’actu, un entretien avec Haoues Seniguer, maître de conférences à Sciences Po Lyon, auteur du livre “Les (néo) Frères musulmans et le nouvel esprit capitaliste” ( Ed. Le bord de l’eau). Il démontre notamment dans cet ouvrage comment les (néo) Frères musulmans  dissimulent leur motivation première, qui est la réussite matérielle et financière, derrière une rhétorique religieuse conservatrice à laquelle ils croient également. Ils deviennent ainsi les relais serviles, conscients ou inconscients, du capitalisme. Un livre à lire impérativement !

Pour les (néo) Frères Musulmans, le "fric c'est chic"

Pour les (néo) Frères Musulmans, le "fric c'est chic"Un entretien avec Haoues Seniguer, maître de conférences à Sciences Po Lyon, auteur du livre “Les (néo) Frères musulmans et le nouvel esprit capitaliste” ( Ed. Le bord de l’eau).

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 27 février 2020

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
    • @ Yaki93, Tariq Ramadan est très probablement Gülenniste, j’ai posté sur d’autres pages un article de lui après la tentative de coup d’état, il a mis beaucoup de temps et ne condamnait pas la tentative mais plaignait les rebels objets de répression. Qu’eut-il écrit en cas de réussite du poutch? Ah, il ne l’eut pas directement et immédiatement acclamé, non, mais graduellement, progressivement. Des professeurs Turcs de faculté avaient comme projet étant dans le coup d’état de commencer par s’y opposer puis graduellement d’habituer leurs étudiants au fait accompli. Oui, parce qu’un coup d’état n’est pas que militaire, il a plus qu’on croit une profondeur civile, pour prévenir la récidive il est juste et droit d’examiner de près les suspects, c’est pas comme dans le monde des bisounours genre Patrice, si on ne fait pas cette profonde écographie à la recherche de suspects et de tièdes, eh bien il y a récidive, il vaut mieux dans le monde réel savoir couper les brancvhes pourries.

      Croissant de lune.

  1. Les frères musulmans seraient donc des hypocrites alors puisque leur objectif premier c’est la réussite matérielle ici bas ? En fait c’est là un travers qui dépasse les différentes tendances, on retrouve cette préférence pour ce bas monde chez tout type de musulmans : des salafo-wahabite avec leur maîtres saoudiens et leurs petrodollars, les FM et chez le musulman lambda qui ne se revendique d’aucune sensibilité en particulier. C’est la raison principale de notre (nous musulmans) faillite collective. L’attirance pour ce bas monde serait elle plus forte chez les FM qu’ailleurs ? Je n’en suis pas convaincu. Sourate 7 – verset 169. “Puis les suivirent des successeurs qui héritèrent le Livre, mais qui préférèrent ce qu’offre la vie d’ici-bas en disant: Nous aurons le pardon”. Nous avons tous à faire un vrai travail de détachement vis à vis de ce bas monde afin de présenter aux gens le vrai visage de l’islam car souvent ils ne nous perçoivent, à juste titre, que comme des prisonniers comme eux de la société hédoniste, individuelle et matérialiste. On se sent à l’aise dans l’hyper consommation. Mais comment donc combattre le capitalisme financier mortifère, sonner le glas de la revolte et proposer une troisième voie du juste milieu si on se sent à l’aise avec ce système ? Il est urgent pour nous musulmans de renouer avec nos valeurs fondamentales (l’argent c’est dans la main pas dans le coeur), cela nous facilitera d’autant les sacrifices à faire pour y établir plus d’humanité et de justice conformément à ce que notre Seigneur attend de nous.

  2. Ah tiens un début de remise en question chez nos amis islamistes ? On commence à réfléchir ? Quand tarik fait pipi dans la bouche il n’y a pas de soucis, par contre dès qu’on touche au pognon ça écrit des articles pour dénoncer… On sent les luttes de pouvoir qui émergent. Peut être parce que la France exige que cette superstition doit s’organiser si elle veut continuer à subsister ? On a pas fini de rigoler avec vous !

  3. IL n y a pas de confrérie dans l’islam.

    D’un point à un autre, vaut mieux tracer une ligne droite, plutôt qu’une courbe.
    La ligne droite dérange la pensée moderne.

    Il y a les extrémistes, qui, pour la plus part, on a découvert qu’ils sont des sionistes.
    Il y a les modérés, qui, pour la plus part, on a découvert qu’ils ont un prix, pour rentrer dans le rang.

    Tant mieux,, il faut bien nettoyer un résidu de plus de 4 siècle.

    • Salam Waterwater, vous écrivez, “Il n’y a pas de confrérie en Islam”. Je doute que ce soit vrai, les vonfréries sont des associations si vous voulez, aujourd’hui elles sont particulières, donc votre affirmation suppose la défense d’association entre les gens par l’Islam, chose impossible parce que partout les gens s’associent les uns aux autres, fait naturel.

      Maintenant, les “Frères Musulmans” même” en Egypte, en Jordanie, au Iémen, en Arabie, là où ils sont structurés comme tels, mettons seulement l’égypte et même plus précisément aux débuts du mouvement, eh bien ce n’était pas ce qu’on nomme généralement “confrérie”. C’est une jemaha, ou un ensemble de jemahats, ce n’est pas une confrérie au sens ordinaire du mot, comme la confrérie Tijaniya dont il fut question sur ce site il y a peu. Des confréries il y en a partout, il y en avait en égypte, en fait des associations familiales des associations groupant de nombreuses familles un peu partout, sans but politique mais purement cultuel ou autre, collecte de dons et choses semblables. En ce sens, la plus grande confrérie ou mafia au monde est celle dont l’Aga Khan tire profit, une fois j’ai soigné une ancienne secrétaire Parisienne de l’Aga Khan richissime. Mais pas Frériste, vous saisissez la différence ou pas, ou faites-vous semblant de pas saisir en fidèle salafi?

      Merci de nous apprendre que le meilleur chemin est la ligne droite, donc la voie droite. La voie droite qui rassemble, ou la ligne de séparation du groupe élu et provlamé tel par vos sheikhs?

      Croissant de lune.

      • A chaque fois, il faut que je détaille, le diable réside dans les détails.
        Je ne cache rien, la pensée moderne reste mon ennemi. L’homme n’est pas robocop.

        Pensée et cultures veut dire richesse. Défendre une pensée reste un acte correcte.

        Faire d’une pensée, aussi juste soit elle, un ensemble avec les propriétés ordre, discipline, savoir, ainsi qu’une hiérarchie, reste un travail contraire à la révélation.

        Aucune pensée ne doit être envahissante : pas de ligne de séparation.
        Aucun homme n’a le droit de faire de ses dires, des lois : l’homme n’est pas la ligne droite.

        L”essentiel n’est pas d’être pour la charia, mais de ne pas être contre la charia.
        Il faut toujours éviter le contre.

        Je n’ai pas de sheikhs, mes parents defunts restent mes seuls chiekhs.

        Salafiste vient du mot salef (ancien), on a tous l’homme ancien en nous.
        Nous somme moderne en apparence.

        Actuellement c’est une guerre entre la religion et la pensée.
        On a dépassé le stade de révolution contre un pouvoir,
        A cause des mensonges bien emballés, l’homme croit que sa liberté passe par une contre le créateur.

        Et c’est pour cela que je dit ,
        L’apogée de la liberté réside dans l’apogée de la servitude envers dieu.
        L’homme n’est pas une auto industrie.

        cordialement

  4. Cet islam là est en bout de course car il reste fasciné par un système, le système capitaliste, qui est entré dans sa phase terminale depuis que la baisse tendancielle des taux de profits s’est étendue à la terre entière et que la concentration de la propriété aux mains de quelques collectifs d’actionnaires a quasiment détruit le marché concurrentiel. Du coup on a un régime de plus en plus stérile, improductif, non créatif fuyant dans des guerres sans fin pour détruire, reconstruire et maintenir ainsi la machine à faire coûte que coûte du profit. L’islam conservateur qui est accroché à ce système n’ouvre aucune perspective et si l’islam doit survivre c’est en commençant par rompre avec la fascination pour le système morbide dominant et en refusant la démarché du fric chic et de la charité condescendante pour des pauvres condamnés à le rester …au nom de Dieu, …mais d’une divinité en fait centrée sur l’argent.

      • suite de la phrase:

        …pour fuir la pauvreté créée par ces mêmes pays capitalistes.

        Conclusion: les pauvres ne font que suivre les circuits des richesses qui leurs appartennaient.
        Bisou

    • Salam mon frère Baraa. La charité condescendante est en effet insuffisante, l’aumône personelle même si pas condescendante n’est qu’un pis-aller, qui n’est pas d’accord avec ça? Aussi ce n’est pas de ça qu’il s’agit dans cet article, les organismes de secour qui groupent des Musulmans sont une tentative de solidarité organisée. Encore un pis-aller, mais c’est mieux toujours que l’aumône personelle, on est dans l’aumône collective, la zakat collective, devoir de ceux qui ont, droit de ceux qui n’ont pas. Pourquoi faut-il des organismes de secour non-étatiques? N’avez-vous pas la réponse? C’est à cause de la défaillance des gouvernances capitalistes en effet qui se soucient très peu de ces choses, le mieux c’est la solidarité organisée par la gouvernance qui en assure la pérennité, la sécurité. Mais si la gouvernance tourne le dos à ses devoirs, que doivent faire les Musulmans en attendant de changer la gouvernance?

      Autre question, savez-vous vous en quoi la sensibilité Frériste est conservatrice? Parce que moi je trouve pas. On entend plutôt le contraire, on lit de Musulmans le reproche de progressisme ou de dévoiement démocratique etc, alors faudrait savoir!

      Croissant de lune.

  5. Salam ‘alikoum, et voilà qu’on nous présente en publicité, un noubeau livre pamphlet de propagande facile comme on sait en produire à la chaîne, mais pas à but lucratif, pas à but d’enrichissement personnel, comme de bien entendu, suivez mon regard,…

    Oui, le Musulman doit travailler, œuvrer pour transformer autant qu’il peut l’amer présent de la oumma, et s’il est travailleur et doué de talents, effectivement il s’élèvera dans la société. Je suppose que l’auteur du pamphlet prescrit et suggère aux Musulmans l’ignorance et la pauvreté. Et si le fric n’est pas chic, l’auteur du vil pamphlet pourrait abandonner ses droits d’auteurs qui sont chose secondaire à beaucoup de gens dans le besoin, veut-il une liste d’organisme de secours? Curieusement Oumma.com présente peu et ouvre rarement ses pages aux organismes de secours Musulmans.

    Donc entendez bien ça, pour n’être pas “Frères Musulmans” puisque je suppose que c’est mal d’être “frères” et “Musulmans”, alors efforcez-vous vers la médiocrité, ne vous occupez que de votre petit nombril, tâchez de vous laisser choir en paresseux dans la déchéance sociale la plus indigne.

    Maintenant, entre nous, je connais des gens qui ne sont pas Musulmans ou encore des gens qui se donnent pour Musulmans mais se croiraient injuriés de s’associer à d’autres Musulmans puisque c’est là que commence ce qu’on nomme “confréries”, ou “jemaha”, associations permises en Islam pour le bien général, donc des gens qui ne sont pas “Frères Musulmans” du tout, du tout, du tout, et qui gagnent de l’argent. Souvent dans les activités parasites, ceux qui vendent au lieu de produire, ceux qui ne se consacrent à rien et ne consacrent leur biens à rien sauf les choses du chic quand ils en ont directement les moyens ou quand ils ne les ont pas, et je vous assure qu’ils sont très, très capitalistes. Exemple, les émirs marchands d’Arabie ne sont pas “Frères Musulmans” du tout, pensez donc, pourtant ils ne brillent que par leur argent sans argent ils ne sont rien. Jusqu’à ce que l’émir héritier leur en confisque de grandes proportions puisque c’est de cette façon la plus simple qu’il fait payer impôt sur la fortune, il extorque ceux qui ont déjà volé, des trésors qu’il dilapide comme pour les rendre inutiles voire nuisibles aux Musulmans et à l’humanité.

    Il est prescrit aux Musulmans de réussir, oui, “Puissiez-vous réussir”, il est prescrit aux Musulmans de s’associer, tellement associés que lorsque l’un souffre, c’est tout le corps qui ressent la douleur d’un organe inflammé. La solidarité est prescrite aux Musulmans, or, je ne connais pas de solidarité possible sans travail et réussite. Le Saint Coran prescrit aux Musulmans de dépenser de leurs biens dans la voie d’Allah, donc, il faut produire des biens avant de les dépenser dans la voie d’Allah. L’auteur de ce pamphlet joue certainement sur les mots, il présente ou suggère que la réussite par le travail de gens profonds, c’est en soit le capitalisme, alors non, le capitalisme c’est acquérir des biens sans les produire, donc sans travailler, par des activités publicitaires et para-commerciales, comme la publication de pamphlets dans l’air du temps.

    Qu’est-ce que la prospérité? Je suppose que tout le monde veut la prospérité en tout pays, oui ou non? La prospérité est la richesse solidaire produite par le travail humain et partagée dans un corps social organisé, désireux d’élévation. La richesse qui ne vient pas du travail des hommes est rarement solidaire, nous connaissons l’exemple des économies pétrolières au mieux on redistribue du superflu pour acheter de l’indifférence, et pour acheter la déchéance du peuple faussement associé par assistance insultante à ces biens qui sont pourtant à lui de droit. Nous connaissons des économies pétrolières qui n’ont pas produit de prospérité, mais de l’indignité, de la déchéance. Pour qui donc l’argent est le plus chic, est-ce l’homme engagé, le patriote, qui étudie, travaille, se consacre à limiter le mal de la oumma ou le paresseux dilettante qui se fait payer sa situation d’indignité? Et que dire alors d’un faussaire faiseur de pamphlet sur commande qui bien entendu sont payés d’avance, les droits d’auteur se faisant chétifs de nos jours?

    Qui sont les “Frères Musulmans”? Ce sont ceux qui se sont levés volontaires, abandonnant le repos parmi les leurs, suspendant des études entreprises, pour s’en aller combattre l’ennemi Sioniste en 1948 faisant des choses de héros. Si le pamphlet tel qu’il est présenté n’attaquait que les seuls néo-frères, alors le titre de l’article et du livre devait être différent de ce que nous avons. Oui, il y a des néo-fréristes dénaturés, moins nombreux toutefois que les néo-salafis et on peut considérer tous ceux qui se disent salafis comme néo-salafis. Et parmi ces néo-salafis, il y en a et c’est dans leur nature qui se dessalafisent disent-ils sans pourtant sortir de ce quiettisme larvaire et défaitiste qui ne pouvait que les conduire à ce genre de posture lamentable. Les néo-frères qui sont-ils? Ceux qui croient peut-être au capitalisme mais surtout à l’Occident qu’ils nomment le Monde Libre, ceux qui essaient de s’aveugler et de croire contre l’évidence qu’il y a une loi et une justice internationale, ça c’est au premier stade. Le second stade qui en fait existait depuis des décennies, associé à tort ou à raison à la sensiblité Frériste, ce sont les Occidentalistes délibérés, exemple le mouvement Gülenniste honni, ces vils rebels dont le chef n’a pas le courage de paraître devant la justice de son pays et consommer ses peines. S’il ne s’agissait que de ceux-là, je les abandonnerais volontiers à l’ironie et la vendict de l’auteur du pamphlet, mais quelque chose me dit qu’il comprend très bien mais qu’il fait une assimilation abusive volontaire, on n’a pas l’impression qu’il soit anti-Gülenniste le moins du monde, pourtant ce sont des gens qui aiment beaucoup l’argent effectivement, ils en ont acquis par ruse et tromperie des Musulmans, ne tiennent que des commerces lucratifs sans intérêt ni nécessité, suscitant l’indignation distante de la plus saine partie des peuples et parfois la colères de gouvernants comme au Maroc où on a mis fin à leurs affaires déshonnêtes.

    Si vos contemporains vous injurient, ne tremblez pas et persévérez, c’est un signe que vous êtes justes mais que vous rencontrez l’obstruction. On pouvait avoir droit à un livre sur le nombre de gens de sensibilités Fréristes qui se meurent dans les geôles des tyrannies, au lieu de quoi nous avons la publicité honteuse d’un pamphlet écrit par un amateur d’argent incapable d'”endurer pour la liberté la moindre épreuve.

    Colère du Croissant de lune.

      • @ Spera, non, je ne suis pas FM cigle qui ne veut rien dire, mais vous vous êtes quoi? Je suis de sensibilité Frériste, si la ou les jemahats qui se nomment “Frères Musulmans” n’existaient pas, ça ne changerait rien à ma sensibilité sauf que je sais pas alors quel nom ou qualification lui donner. En fait, beaucoup de Musulmans le sachant ou ne le sachant pas sont dans cette sensibilité fédérative, on pourrait la nommer autrement si ça vous arrange, mais elle est juste naturelle, donc elle préexistait à sa dénomination actuelle et sa qualification, vous ai-je satisfait, ai-je comblé votre curiosité, alimenté votre indignation stupide? Ah mais ça se voit, vous êtes FM répète le sot Spera, sans savoir ce qu’il écrit. Parce que des gens lui ont dit et suggéré que c’est mal alors il le croit, limite suiviste borné le gars. Spera, découvrez le monde par vous-mêmes, vous serez surpris de constater qu’il n’est pas conforme à vos préjugés.

        Croissant de lune.

        • Croissant de lune : C’est drole, la maniere que vous avez de pretendre, que les gens qui ne sont pas d’accord avec vous, sont des sots, des suivistes, et tout le tralala habituel; alors quand fait, c’est vous, qui avez des oeilleres, qui ne decouvrez pas le monde , au dela de votre coran, puisque vous dites que tout est dedans, c’est vous qui refusez de voir le monde comme il est, restant coincé dans utopie moyenneageuse, c’est vous, qui reflechissez comme au temlps du prophete, alors que le monde avance . Et c’est vous, qui malgré votre ignorance, prennez tout le monde de haut, croyant posseder la science infuse . Qui sont les suivistes, qui sont les sots ?

        • @Croissant

          Arrêtez avec les sophismes. Vous êtes salafiste, ou pas? Notez au passage le fait que je n’ai rien contre les intégristes déments, car personne n’est à l’abri de la folie.
          Rassurez-vous, je suis très tolérant.

    • @Croissant

      Vous feignez de croire que les FM sont musulmans et fraternels, alors qu’il s’agit d’une organisation politique très influente qui dirige de fait des pays aussi estimables que la Turquie et le Qatar, des dictatures corrompues qui insultent les droits de l’homme. Elle est passée où la fraternité dans cette triste histoire?
      En quoi le Qatar et la Turquie s’opposent-ils aux capitalisme ultralibéral? Comment ces pays traitent-ils les pauvres gens? En quoi la fortune des dirigeants serait elle légitime et méritée?
      Mais, rappel. Ils ne sont pas FM. Car personne ne reconnait son appartenance à la Confrérie.
      Enfin, êtes vous sérieux quand vous écrivez que Gülen devrait “avoir le courage de consommer ses peines”?
      Enfin, quid des dizaines de milliers d’opposants incarcérés et torturés dans les geôles d’Erdogan? (fraternellement, bien sur).

      • Patrice, je me fous de vos sentiments, oui je suis sérieux, le plus sérieux du monde quand je blâme le vil rebel, traître à son pays, qui, tremblante femme, se protège à l’étranger au lieu de paraître en justice et consommer ses peines, qu’y a-t-il d’extraordinaire à former tel vœu d’un traître à son pays? Je ne partage pas votre pensée filandreuse, gardez pour vous votre daube et votre kitch, je ne suis pas des vôtres et vous n’êtes pas des miens. Oui le raïs glorieux Receif Tayip Erdogan a fait dans son pays et pour son peuple de grandes choses et d’importantes redistributions, depuis qu’il fut élevé à la gouvernance par ce peuple travailleur longtemps spolié des fruits de son labeur. Parce qu’un Turc ça travaille, ça produit, ça endure et ça défend son pays. Qu’avez-vous fait de votre vie sinon vous enrichir d’une activité parasitaire hein? Ce sont des jouisseurs nombrilistes comme vous qui en d’autres temps vendent leur patrie. Avez-vous fait le millième d’Erdogan? Non, vous n’avez rien fait de grand dans votre vie. Quand Erdogan fut élevé à la gouvernance de la Turquie le pays était en faillite, en cessation de paiement, ce n’est d’ailleurs que pour cette raison que l’institution militaire a validé cette expérience n’ayant pas d’autre choix sinon la banqueroute. L’expérience a fonctionné au-delà de beaucoup d’espérance, la vie du Turc en est transformée, il n’a pas envie de recommencer à vivre comme avant. Quelle est cette expérience, en quoi consiste-t-elle? A contrebattre la corruption qui était partout prédatrice, à ruiner les usuriers sangsues aux taux d’intérêts considérables, on a vu des banquiers, oui des banquiers sur la place Taqsim, là c’était le capitalisme prédateur. Des mesures qui font merveille si on a affaire à un peuple qui n’a jamais lu les diverses éloges de la paresse.

        Mais je m’étonnne un peu du malentendu, l’auteur qui est cité ici, j’ai relu l’article, le titre de son livre suggère une critique flagellante des néo-Frères, en Turqie ce seraient les Gülennistes et partout au monde, en effet ce sont des gens qui aiment l’argent et leurs aises comme Patrice. Le titre du livre est ainsi, mais le titre de l’article probablement maladroit suggère autre chose. Comment les Gülennistes ont-ils acquis autant de biens partout au monde? Par le travail honnête? Laissez-nous rire. Quoi donc, Patrice protègeriez-vous les voleurs?

        Croissant de lune.

        • Salam Croissant de lune. J’avoue que s’agissant des Gülennistes j’ai du mal à les cerner (ils ont d’ailleurs été alliés de Erdogan pendant un certain temps). J’en côtoie au quotidien depuis nombre d’années et j’avoue que je constate une pratique religieuse assidue accompagnée de convictions claires et solides, une certaine ouverture d’esprit. Ils sont très engagés sur l’éducation et l’action humanitaire. Ce sont effectivement souvent des gens plutôt très éduqués, souvent entreprenants et ils comptent un certain nombre de gens aisés. Pourquoi soutenez vous que ce sont des voleurs ? Des capitalistes sans vergognes qui exploitent les ouvriers ? N’est-ce pas plutôt qu’ils font partie de l’élite économique ? Ils ont effectivement un penchant pro-occidentale exagéré, une vision bisounours qui confine à la naïveté, ils avalent un peu trop facilement la couleuvre d’un occident pacifique qui ne désirent rien d’autre que la liberté des peuples et la démocratie. La tentative de putsh (ils le condamne vigoureusement) n’a fait qu’aggraver mon désarroi, j’ai en face de moi des gens très estimables (on juge un arbre à ses fruits) et une organisation qu’on soupçonne de subversion et de traitrise. Ou alors c’est comme beaucoup de mouvements, il y a le haut de la pyramide avec des buts inavoués et le bas avec des gens sincères et dévoués manipulés. Fraternellement

        • @Croissant

          Vous avez raison! Je n’ai pas fait le millième de ce que fait Erdogan.
          – Je n’ai pas mis 55000 opposants en prison.
          – Je n’ai pas incarcéré et torturé de journalistes.
          – Je n’ai pas piqué des fortunes dans les caisses de mon pays.
          – Je n’ai pas licencié 100 000 fonctionnaires.
          – Je n’ai jamais aidé Daech et Al Qaida.
          – Je n’ai jamais massacré le moindre kurde.

          Je vous laisse donc votre triste idole, tout en peinant quand même à comprendre l’emprise des dictateurs sur les religieux. A croire que c’est un démon que vous priez, ou une entité du même style. Mais ça vous fait au moins un point d’accord avec les juifs orthodoxes et les protestants évangéliques.

      • “Vous feignez de croire que les FM sont musulmans et fraternels, alors qu’il s’agit d’une organisation politique”, c’est exactement çà.
        Leurs motivations ne sont que politiques, la religion c’est juste pour se donner une caution.
        Contrairement au fantasme de certains, les FM n’ont aucune intention de vouloir imposer la sharia en France (ou ailleurs), ils ne se l’imposent même pas à eux-mêmes.
        Quand à leur “fraternité” avec les autres musulmans, bof ! Un membre de cette confrérie expliquait, en Egypte, à un de mes amis que pour faire partie des FM “c’est pas comme çà, on y entre pas comme on veut !”

        • @ Mohammed le Saoudiste, dites-nous qu’est-ce qui défendrait aux Musulmans d’agir en politique en citant des sources Islamiques premières, pas vos sheikhs du palais, scribes du sultan. Vous êtes a-politique, vous? Donc vous abandonnez la politique à d’autres et vous êtes indifférent à la tyrannie et ses conséquences. Oui, allez, dissertez sur le “écoutes et obéis” compris à votre façon à vous, quand bien même on prend tes biens et qu’on flagelle ton dos, allez-y, donnez-nous son sharh et son tafsire des premiers savants, pas selon l’hystrion Ghaslan.

          Et dites-nous comment vous établissez la charia puisque vous êtes très fort, donnez-nous un plan clair sur comment établir ou rétablir la charia et donc avant ça, définir ce qu’est la charia, qu’est-ce qui est dans la charia et qu’est-ce qui n’y est pas? Même l’émir héritier ne veut plus de vous, ni de vos conseils, mais c’est bien sûr, “écoutes et obéis”, votre Ghaslan c’est byzare mais il a beaucoup approuvé le coup d’état égyptien, il fut pourtant contraint de s’exiler en Turquie. Je vais écrire à Erdogan pour qu’il restreigne sa liberté de dire n’importe quoi et de faire le comédien tragédien, il m’impressionne pas votre Ghaslan. Pourquoi la gouvernance égyptienne n’en veut plus ni celle d’Arabie hein? Il a eu beau lécher les pieds des tyrans ça ne lui a servi à rien.

          Croissant de lune.

  6. Ce regard sur les FM – et la conception de l’islam qui en découle ou en est la source – me fait penser à l’interprétation de la bible par la branche calviniste du protestantisme. La réussite matérielle, même obtenue par des moyens douteux est bonne puisque Dieu l’a voulue.
    Toute l’histoire des États-Unis depuis les Pilgrim Fathers et le libéralisme économique triomphant reposent sur cette certitude.
    On connaît la devise imprimée sur chaque billet de banquet : In God we trust.
    Si c’est la volonté de Dieu que je sois riche et que mes voisins soient pauvres on aurait tort de se poser des questions existentielles. J’en suis fier et j’en profite.

    Je connais mal l’islam mais j’ai parfois eu l’impression qu’on y trouvait un peu de ce fatalisme.
    La condamnation de l’usure est saine car il s’agit en fait de nos jours de rejeter le libéralisme. Quant à l’obligation de pratiquer l’aumône, qui est en soi une bonne chose, le risque est qu’elle induise une bonne conscience devant l’injustice : je fais ce que j’ai à faire et pour le reste inch allah.

    • @Mistigris

      Cette vision, qui inclut la monarchie de droit divin, nous vient de St Paul. …Autrement dit, l’aile extrême droite du christianisme, qui est toujours majoritaire.

      • Dire que Saint Paul est l’extréme droite du christianisme revient à faire de l’ensemble du christianisme un mouvement d’extrême droite. Et si ce que vous disiez de Saint Paul était vrai des mouvements comme le calvinisme ne seraient pas apparu au 16éme siécle mais dès les début du christianisme.
        La pensée de Saint Paul est bien plus subtile que vous semblez le croire.

  7. Remarque liminaire:

    – Il est très difficile de définir les Frères Musulmans, puisque même leurs leaders, comme feu Tarik Ramadan, nient toute appartenance à la Confrérie.
    – Il en va de même s’agissant des autorités communautaristes hexagonales (MF, CNCM, CCIF).
    – Il en va de mêmes’agissant des pays inféodés à la Confrérie: Qatar, Turquie, Tunisie.
    – A part ça, l’idéologie des FM est proche de l’idéologie salafiste, qui a produit le wahhabisme, système ultra réactionnaire, anti hédoniste, et fascisant.
    – Cet anti hédonisme doit être relativisé. Le plaisir dénoncé est celui des pauvres.
    – De même que le devoir de charité s’applique aux pauvres. Mais c’est pareil chez les chrétiens. C’est tout sauf une critique, vu que j’aurais fait pareil si j’étais pape.
    – Hélas, on a pas voulu de moi.

    • Hé Patrice, vous m’avez invité à me reconnaître salafiste dans une conversation plus haut. Alors pour vous apprendre à répéter des qualifications sans savoir ce dont il s’agit, allez-y si vous êtes véridiques, définissez-nous ici comment savoir si nous sommes salafistes ou si nous ne sommes pas salafistes et en ce cas que sommes-nous? Moulin à parole qui répète des choses entendues sans rien en savoir, je vous fiches mon billet que vous ignorez ce que signifie ce salafisme, il suffit pas que Caroline Fourest en parles pour que ça ait du sens. Je n’emploie pas tellement ce vocable moi, mais allez-y, prenez-vous les pieds dans votre tapis, je ne vous soufflerai rien, vous ne trouverez pas. Oui, j’affirme que vous ne trouverez pas, alors pourquoi ne trouveriez-vous pas à votre avis? Faut à un moment donné qu’il y ait du sens derrière les mots, sinon des vocables je peux moi aussi en fabriquer à la pelle, j’aime bien quand des sots parlent pour ne rien dire. Vous êtes très tolérant mais à quoi? A vous-mêmes, à ce qui vous ressemble? Alors débattez avec vous-mêmes vous sûr comme ça d’avoir toujours raison. Je trouves que ça devrait pas être permis de dire des choses qu’on ne comprend pas soi-même, le verbalisme, la parole vide et insensée tue la démocratie. Pourquoi vous n’allez pas au secours de Julien Assange? Et allez autre question, oui comment se fait-il que des gens supposés être des FM comme vous dites ne s’en reconnaissent pas, vous avez des idées? Une piste, relisez plus haut mes développements. Votre insignifiance vous fatigue parfois, non?

      Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Coronavirus : l’Arabie saoudite, par mesure de précaution, suspend l’entrée des pèlerins

Coronavirus : des métropoles aux allures de “villes fantômes”