in ,

Marseille, Bordeaux, Lyon, Nantes… des mairies plongées dans le noir pour Gaza

On désespérait de voir se produire un geste fort républicain, susceptible de redonner un peu de son lustre au mythe passablement écorné de la France, pays des droits de l’Homme, après l’innommable carnage (un de plus) commis par Israël à Rafah.

Si l’on désespère toujours de voir la Tour Eiffel s’illuminer aux couleurs de la Palestine si atrocement et cruellement meurtrie, comme Anne Hidalgo, la maire de la Ville Lumière, est si prompte à le faire pour soutenir Israël ou l’Ukraine, en faisant montre d’un excès de zèle très partisan, on peut au moins se réjouir de la décision prise par la mairie de Marseille. Une initiative louable, qui en a inspiré d’autres mercredi soir, sur le coup de 22 heures.

Publicité
Publicité
Publicité

Emboîtant le pas à la cité phocéenne, les façades des hôtels de ville de Lyon, Nantes, Bordeaux, Lille, Grenoble ou encore Montpellier ont été plongées dans le noir en solidarité avec Gaza, et en hommage aux 45 martyrs palestiniens, dont de nombreux enfants, crucifiés, massacrés, exterminés dans une zone humanitaire, sous les tentes de fortune où ils avaient trouvé refuge.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

De Villepin à Alger : Courage et Lucidité sur les convulsions du monde  

Le chef des espions israéliens a « menacé » le procureur de la CPI au sujet de l’enquête sur les crimes de guerre