in

Horrible carnage à Rafah : les bombes israéliennes tuent au moins 35 civils palestiniens, dont de nombreux enfants

Toujours plus sanglante et implacable, la barbarie d’Israël que rien n’arrête, ni les sommations officielles réitérées de cesser son carnage, ni l’accusation de commettre l’un des pires génocides contemporains, vient de franchir un nouveau palier dans l’horreur : ses bombes ravageuses et meurtrières se sont abattues sur une zone humanitaire près de Rafah, sur des tentes où s’étaient réfugiées des centaines de familles palestiniennes en détresse, tuant au moins 35 personnes, dont de nombreux enfants. Un terrible bilan macabre qui risque fort de s’alourdir au fil des heures.

Et que dire de l’explication donnée par l’armée d’assassins dont Netanyahou est le criminel de guerre en chef, qui évoque une attaque « contre des cibles légitimes », à savoir contre le Hamas ? Elle est aussi révulsante que le crime de guerre et contre l’humanité qu’elle justifie est abominable.

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. L’armée sioniste avait demandé aux Palestiniens d’aller vers cette partie, jugée par cette armée, zone de sécurité

    L’armée sioniste rassemble les Palestiniens pour les tuer ensemble, cela économise les bombes, et n’oblige pas la maison blanche d’envoyer plus d’armes

    Hamas n’a pas besoin de civils comme bouclier, elle a ses tunnels pour se retirer et les bouches des tunnels pour bombarder l’armée sioniste.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La mosquée de Travnik retrouve des couleurs, 29 ans après le génocide de Srebrenica

Gaza: massacre contre des déplacés à Rafah