in

Marrakech : Le palais du prince saoudien Bandar Bin Sultan visité par un étrange voleur

Y aurait-il anguille sous roche à Marrakech, derrière l’entrée par effraction dans le somptueux riyad de Bandar Bin Sultan, l’ex-patron des services de renseignement d'Arabie saoudite, et la mystérieuse somme dérobée de 10 000 dollars, qui ont quelque peu assombri des cieux marocains des plus cléments envers une personnalité saoudienne très en vue?

Il s’en passe de drôles de choses au royaume chérifien, derrière les portes cossues qui abritent les forteresses dorées des nababs de la monarchie wahhabite, en l’occurrence celle où vient régulièrement se ressourcer le fils de feu le prince Sultan Bin Abdulaziz, connu pour sa grande proximité avec le Maroc mais aussi pour sa parfaite connaissance des réseaux terroristes.

Se faisant l’écho de ce cambriolage sur lequel planent certaines zones d’ombre, aussi obscures que le royaume saoudien est obscurantiste, le quotidien marocain Al Masse, indiscrétions à l’appui, avance la thèse d’un Arsène Lupin féminin, qui aurait délesté le prince Bandar Bin Sultan de plusieurs milliers de dollars via sa carte bancaire, ce qui tenderait à prouver que la voleuse n’est pas totalement étrangère à sa victime. Mieux encore, l’éminent personnage saoudien aurait été dépouillé d’effets personnels que l’on suppose hors de prix, à moins qu’ils n’aient une valeur affective, voire fétichiste insoupçonnée…

Moralité : les palais marocains impénétrables ne sont plus ce qu’ils étaient, et d’ultra-confidentiels, les séjours d’un prince saoudien omnipotent et expert du terrorisme sont devenus, à son corps défendant, de notoriété publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Christian Gourcuff: ” Il ne faut pas assimiler musulmans et terroristes”

“Sauver une vie, c’est sauver l’humanité tout entière”, le cri du cœur des musulmans de Chicago