in

Maroc : un chanteur fait l’apologie de la violence contre les femmes et suscite un immense émoi

« Celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme ». Ces mots qui claquent, telle une gifle cinglante et choquante donnée à l’intégrité de la gent féminine, ont été prononcés le 29 juin dernier par Adil El Miloudi, un chanteur marocain.

Plus de deux mois se sont écoulés depuis que l’artiste qui, semble-t-il, n’est pas à son premier dérapage sexiste, a osé franchir un palier supplémentaire dans l’abjection sur la chaîne ChadaTV, et ce, en toute décomplexion : il a fait l’apologie de la violence faite aux femmes !

Après s’être vanté de « tabasser sa femme » sur le plateau de l’émission Kotbi Night, il a révélé d’un air bravache que cela lui avait valu une garde à vue en Espagne. « Elle a dit aux flics que je ne lui avais rien fait, il m’ont relâché 24 heures après. Au Maroc, c’est normal, chacun peut faire ce qu’il veut de sa femme, la frapper, la tuer », a-t-il fanfaronné sur la petite lucarne cathodique devant des téléspectateurs atterrés.

Plus de deux mois sont passés, mais la petite musique grinçante, inaudible du machisme primaire, orgueilleux et brutal qu’a fait entendre Adil El Miloudi, continue de trotter dans la tête de ses concitoyens, dont la vive indignation n’est toujours pas retombée. Et pour cause !

Publicité

A l’heure où la parole des femmes, victimes de tyrans domestiques et de leur déchaînement de fureur, se libère progressivement, dans toutes les langues, et où la lutte contre les violences subies dans l’intimité des foyers n’est plus un sujet tabou mais pris à bras-le-corps, notamment en France, les propos d’Adil El Miloudi ont une résonance terrifiante, d’un autre âge.

Publicité

Ils lui reviennent aujourd’hui en pleine face comme un boomerang, alors que des internautes marocains, encore sous le choc, montent au créneau pour exiger qu’il soit traduit en justice, boycotté par les médias et interdit de se produire sur scène. Ils en appellent aussi aux associations défendant les droits des femmes pour qu’elles condamnent publiquement le chanteur qui, en 2019, se fait une gloriole de les bafouer allègrement.

Au Grenelle contre les violences conjugales qui s’est déroulé à Paris, cette semaine, sous l’égide de la ministre Marlène Schiappa, le cas Adil El Miloudi, s’il avait été abordé, aurait été l’illustration effrayante de la banalisation de l’abus de pouvoir au masculin et de ses graves dérives.

Publicité
Publicité

27 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Zarathoustra,

    Il me semble que vous êtes trop renseigné sur les problèmes d’un monde qui n’est pas le votre, comme vous le pensez.

    Vous êtes une fois Français, une fois berbère, vous connaissez Ibn Khaldoun, vous connaissez les premiers califes dans les détails, vous êtes romain , perse.
    Vous n’êtes jamais arabe.

    Cela s’appelle chez moi, donner le faux pour avoir le vrai.
    Vous n’êtes pas le seul d’ailleurs, comme Cémwé.

    Le seul message que vous voulez passer tous les deux : Veni vidi vici

    • Water water. Je suis français tout simplement. Le débat n’empêche pas de s’informer. Je n’aime pas qu’on dise n’importe quoi. Ce n’est pas pour faire la même chose. L’hypocrisie me fait horreur d’autant plus quand elle cherche à masquer l’iniquité et la mesquinerie.

      Pour le reste ça n’engage que vous.

      Cémwé cherche à vous faire rentrer dans le rang.

      • J”ai demandé une fois à un policier en France, pourquoi c’est dure pour moi la vie en France, il m’a répondu parce que vous ne voulez pas resté en France.
        Il avait raison.

        J’ai posé la même question à un militaire en Algérie, pourquoi tout glisse chez moi et rien ne roule.
        Il m’a répondu, c’est simple, vous refusez de rentrer dans le rang.
        II avait raison.

        Le seul rang que j’ai connu est le rang de la prière à la mosquée. Une fois la prière terminée, chacun disparaît dans la nature.

  2. @Nadji. L’histoire ne débute pas au XXeme. La colonisation, les massacres, l’esclavagisme ont été pratiqués par les arabo musulmans à grande échelle bien avant le XIXeme s. Les hindous, les sub sahariens et d’autres peuvent en témoigner. Ils sont sans doute aussi racistes ? Les libertés les plus grandes y compris pour les femmes se trouvent en Occident et pas en pays musulmans. Voilà pourquoi on y immigre. Les femmes occidentales s’habillent de toute sorte manière. Je ne vois donc pas pourquoi vous parlez de la mini jupe, mis à part pour les calomnier en les faisant passer pour légères. Vous n’aimez pas l’Occident. Personne ne vous demande d’y vivre. Mais ne comptez pas sur moi pour vous laisser aller à votre haine de l’Occident. Sa repentance aurait dû entraîner celle d’autres pays dont les pays arabo musulmans. En fait elle les ancre dans la haine de l’Occident et permet à certains de poursuivre leurs méfaits comme l’esclavagisme en se faisant passer pour des victimes. Combien de temps allez vous encore nier ?

  3. Zarathoustra
    Ton discours est raciste et anti musulman. T’es bien placé pour donner des leçons de morale et de comportement aux arabes. Ta civilisation n’a fait que du bien à l’humanité: le colonialisme, les génocides, les pillages de l’Afrique, de l’Asie et du Moyen-Orient… les millions d’hommes et de femmes qui sont morts pour que tes semblables s’engraissent, saluent l’occident, ce monde éclairé qui apprend tout au reste du monde. Fais le total Zarathoustra: à combien se montent les tueries commises par les arabes depuis 1900 et à combien se montent celles commises par les occidentaux? Maintenant tu peux voir dans quel camp se situe la barbarie. Il est vrai que dans cet incalculable massacre les occidentaux n’ont pas fait de différence entre hommes et femmes…En France, un mouvement contre les “féminicides” se développe, il n’y a pas de problème de femmes battues en France. En France les femmes sont heureuses parce qu’elles portent des mini jupes, c’est bien connu.
    Balais devant ta porte

  4. Il dit tout haut ce que tout les castrer d’aujourd’hui rêve de dire .Qui rêverait de baffer marine le pen,de tabasser madeleine aulbright,hillary clinton et l’autre saloperie laicarde A un moment donné il dit au public qui le siffle “ils ne sont pas marié ils ne savent pas de quoi ils parlent .
    Le femme d’aujourd’hui n’est plus la femme des années 50 .Les couples d’aujourd’hui divorce au bout de 2 ans .

  5. @water water. Je préfère être « négatif » (en fait je suis critique) que de laisser passer la misogynie. Oumma a raison de la dénoncer également. Ce n’est pas la première fois. Jugez plutôt : https://oumma.com/un-sociologue-du-qatar-apprend-aux-maris-a-battre-leur-epouse-en-douceur-tolle-general-sur-les-reseaux-sociaux/
    Comme quoi, je n’ai pas l’esprit mal placé. D’autres de vos coreligionnaires adoptent un raisonnement analogue à cette interprétation du verset dont nous parlons : pour eux, une femme doit être disciplinée, remise à sa place d’être inférieur, obéir à son mari. Les modalités varient sans doute d’un croyant à un autre : une admonestation, un petit coup, une gifle, une beigne, un tabassage. La logique reste la même.

    • Zarathoustra….merci pour votre commentaire, le seul sensé et juste, le reste étant à côté du sujet et dans le déni de la gravité des propos tenus par ce chanteur. Imaginez que dans son discours on remplace le mot “femme” par ” arabe” je suis convaincue que ceux qui soutiennent sa haine envers les femmes ne le verraient plus du même œil si cela s’adressait à un “arabe” ou à un “homme” ….ou quiconque.

  6. Vous perdez votre temps pour avoir écrit cet article sur un pseudo chanteur qui ne reconnait même pas ses enfants nés d’un autre mariage. Il ne représente que lui même et certainement pas les hommes du Maroc. C’est un article qui plait beaucoup à un certain Leroy et à un certain zaradoucht.

  7. Cet maître chanteur fait un travail préparé d’avance et il sera payé en conséquence : Féminiser la société progressivement.

    La seule leçon que j’ai gardé , coté paternel et aussi maternel.
    – Celui qui a peur des hommes frappe les femmes.
    – Une femme qui a peur, regarde son mari.
    – Un homme qui a peur, lève la tète au ciel.

      • Vous êtes un numéro Leroy.

        Le verset est clair comme le cristal, à moins que vous pensiez à une agression au bois de Bologne.

        L’occident n’a jamais entendu parlé d’un homme qui frappe sa femme avec un mouchoir. Les arabes de cette époque, oui, et pourtant, ils étaient des guerriers durs comme l’acier.

        Frapper au sens du coran n’est pas frapper au sens de la déesse république.

        Pousser peut dire frapper au sens du coran , aucun juge républicain n’accepte une plainte d’agression , alors que l’homme a éloigné sa femme.

        Actuellement, on est tous républicain y compris moi, par la force des armes.
        ça sert à rien de parler coran.

        • Water water ce qui est clair comme de l’eau de roche dans ce verset c’est que les femmes peuvent être éduquées comme des mineurs par les hommes (en l’occurrence leur mari) qui ont la science infuse. En Occident ça s’appelle de la misogynie.

          • Vous êtes un homme , je suppose, il faut lire le coran en arabe et le verset en entier et lire ce qu’il y a juste avant et juste après le verset. texte et context.
            Une traduction reste un travail humain.
            Les chrétiens d’orients comprennent peut être mieux le sens, ils ont la langue arabe dans le sang.

            Je ne pense pas qu’une femme occidentale, la plus débrayée, soit négative comme vous l’êtes.

  8. Ah cher Cémwé en définitive vous êtes beaucoup plus drôle quand vous ne le faites pas exprès. Pas sûr d’avoir compris votre histoire d’inuits … Les arabes existent. Ce n’est pas une race mais une identité qui passe par la culture : la langue, la religion, … C’est à peine d’ailleurs si les Imazighen ont voix au chapitre au Maghreb parce que les arabes leur expliquent en long et en large que le Maghreb est arabe. Mais moi je ne suis pas comme vous. J’argumente. Faites des recherches sur l’indice de liberté humaine (la France c’est pas brillant d’ailleurs parmi les pays développés) et sur l’inégalité hommes femmes sur le forum économique mondial. Et on verra si ce que je dis sur les arabes est faux. Mais bien entendu vous préférez lâcher l’affaire sans vous être confronté à travers là moindre argumentation mis à part me traiter de raciste. La vérité serait-elle donc raciste ?

  9. Cémwé. Quelle argumentation ! … Enfin si on considère que les insultes et l’absence de raisonnement constituent une argumentation. Vous avez même réussi à faire référence aux juifs, comme d’habitude, sans rapport avec le sujet.

    Je ne savais pas que vous étiez un fan d’Adil. Bref une réaction indignée de groupie ou alors la démonstration d’une solidarité entre arabo musulmans ? Joli en tout cas ! Et ça ne fait que confirmer mon propos. Merci ! Quant au racisme anti noir anti jaune anti blanc anti juif chez les arabes, j’aurais aussi beaucoup à dire mais c’est un autre sujet.

    • Essayez de faire quelque chose avec votre souci de comprenette, peu de gens prennent la peine d’expliquer deux fois… Le Monsieur vous parle de votre racisme à vous manifeste sous votre signature de « les untels sont ci, ou les untels sont ça ». Même si les Inuits n’étaient que quatre chats –pas un de plus- issus de la même portée, dire « les Inuits sont », est non seulement crétin mais surtout inique, gratuit et enfin raciste au plus haut niveau de toxicité. Si de surcroit le sujet parle d’un Peul et que vous sortez quand même « les Inuits sont », vous ne faites que confirmer un peu plus que ce qu’a pu faire ou dire le Peul est le cadet de vos soucis et qu’en fait malin comme un confetti vous y voyez juste l’occasion de passer un message et c’est bien ce message là et nul autre que vous vous appliquez à passer étalant ce faisant au grand jour, ce que vous êtes et ça n’est pas joli à voir.
      Et alors quand un passant qui passait vous met le nez dans votre dépôt de bilan, vous ne trouvez rien de mieux comme démenti magistral censé vous disculper que de répéter « les untels sont ci et les untels sont ça »
      J’ai un scoop pour vous, les untels coupables de ci ou de ça –enfants, vieillards, et bébés à naître inclus-, ça n’existe tout connement pas, ou alors uniquement dans l’esprit malade des théoriciens du nazisme à l’époque et dans celui des racistes aujourd’hui.
      Continuez tout seul, c’est le dernier com que j’adresserai à votre engeance.

  10. Ça ne m’étonne pas. Les arabes ont beaucoup de progrès à faire en matière de droits de l’homme et de la femme. Même en France ils ont beaucoup de mal. Cf l’affaire Amin. Par contre ils sont très forts pour faire la leçon à l’Occident.

    • Vous n’êtes pas l’occident – même pas dans vos rêves- et surtout il n’est pas arabe… En clair, votre « les arabes » signe très clairement un commentaire raciste, mais pourquoi est-ce que ça ne m’étonne pas.
      Le plus beau, c’est que vous n’avez rien, nibe, oualou qui puisse vous donner un seul instant l’illusion d’être supérieur à qui que ce soit ou alors à une amibe à la limite … je me tâte … baaah …. Ma générosité me perdra, accordé, vous êtes bien en droit de vous croire supérieur à une eucaryotte, félicitations, raciste de mes deux
      Judas
      les Iscariottes sont cuittes

      • Cémwé : Piqué au vive, le moralisateur prétentieux !
        Adil El Miloudi est un chanteur marocain né à Casablanca. Avec un pédigrée comme ça, se serait un juif, lol
        Vous nous la jouez façon Tarik !

    • 🙂
      Ah mais le pompon c’est quand même son prénom, Adil, le juste… Et madame sa frangine ?
      En vous imitant je dirais que SURvivre aux côtés du « juste », ne garantit pas non plus la balade des justiciables heureux
      miloudi di bonheur… balade des gens heureux… un CD, décédée la mélomane sauf si elle l’envoie croupir en prison avant, histoire que des hommes pour changer lui apprennent à vivre.
      Amen!

  11. Celui là a eu la “gentillesse” de faciliter la tâche aux enquêteurs ! Il reste à lui demander combien d’années souhaite passer à “la maison de repos” pour mieux se consacrer à ses chansons pour vanter d’autres “exploits” en matière de torture “légale”. Ceci pour la justice marocaine. Quant à la police espagnole, elle devra l’attendre à son retour en Espagne pour reprendre le travail manqué “grâce” à l'”indulgence” de sa femme battue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’argent doit-il avoir un coût ?

Comment la France a tenté de sauver le régime de Bouteflika