in

Maroc : Nasser Zefzafi, le leader du Hirak, demande à être déchu de la nationalité marocaine

Depuis la prison de Fès où il croupit désormais, après que sa lourde condamnation à 20 ans de prison ferme a été confirmée en appel, Nasser Zefzafi, 39 ans, le leader du mouvement contestataire Hirak, dans le Rif marocain, a adressé une requête aux autorités du royaume chérifien qui en dit long sur le désespoir et le ressentiment qui le rongent face à l’iniquité de son sort.

Animés par les mêmes sentiments, Nabil Ahamjik, Ouassim el Boustati, Samir Ighid, Mohamed el Haki et Zakaria Adechour, cinq autres militants logés à la même enseigne que lui, ont apposé leur signature à côté de la sienne pour demander à être déchus de la nationalité marocaine.

Arrivée sur le bureau du ministre de la Justice et du procureur général du Roi près de la Cour de Cassation, ainsi que l’a révélé le père de Nasser Zefzafi sur les réseaux sociaux, cette requête sera-t-elle balayée d’un revers de main, comme l’ont été les accusations de « harcèlement, provocations et tortures » portées contre l’institution pénitentiaire par les six détenus du Hirak ?

           Ahmed Zefzafi, père du leader du Hirak

Dans cette missive au vitriol, dont ils ignorent quelle suite lui sera donnée, le chef de file de la fronde nord-marocaine et ses partisans emprisonnés à ses côtés n’ont pas manqué de dénoncer, encore une fois, « l’instrumentalisation de la justice » qui a « rejeté les preuves de leur innocence », en s’indignant contre les « tortures » subies à l’ombre des barreaux, au cours d’interrogatoires musclés. Ils ont aussi déterré des faits mentionnés dans un rapport officiel qui, lui, a été hâtivement « enterré » par les autorités.

Publicité

Voici ce qu’écrivait en avril 2019 l’insurgé du Rif, Nasser Zefzafi, après avoir décidé de s’infliger un terrible supplice, imité en cela par Mohamed El Haki, son compagnon d’infortune : ils se sont cousu les lèvres en signe de leur plus vive protestation.

« J’ai décidé de mener cette bataille, car je suis convaincu de mon droit à la liberté. Je m’oppose à la militarisation du Rif, à l’assassinat et à l’enlèvement des rifains. A ces points, s’ajoute le refus de l’administration de la prison de me remettre mon dossier médical ».

Alors que ses principaux fers de lance ont été embastillés, il est bon de rappeler que le mouvement de protestation pacifique du Rif marocain est né d’un drame épouvantable, en octobre 2016, quand un malheureux vendeur de poissons, qui s’opposait à la saisie de sa marchandise, finit broyé dans une benne à ordures.

Publicité

Publicité

17 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Azul fellawen,

    il est temps aux Amazighs de toute l’Afrique du Nord de récupérer leur terre et dignité et de chasser ces descendants des SAALIKES qui avaient généralisé la barbarie et la violence.
    ZEFZAFI doit être le président d’une Maroc Amazighe et Marocaine pas Arabe ni musulmane puisque l’islam est un fonds de commerce des Oumayades, Abassides pour coloniser, s’enrichir et avoir plus d’esclaves sexuels (femmes et enfants).
    Qui prouve que ce Mohamerde avait existait, scientifiquement, il n y a aucune preuve à part des bla bla !!!!

    Vive ZEFAZAFI, vive le RIF et vive TAMAZGHA.

    Une Kabyle est passée par là.
    M6 est un homo sexuel, qu’il aille chez le drogué MBS, ils vons bien s’entendre.

  2. C’est le régime qui doit être déchu de la nationalité marocaine, et non ces militants qui ne demandent que leurs droits légitimes de vivre dignement dans leur pays.

  3. @eeljam. Je ne suis pas politicien ni journaliste. Bref je ne vois pas trop de quels intérêts vous parlez. En France la politique ne crée que davantage de pauvreté et de précarité. On accepte des migrants qui ne sont même pas des demandeurs d’asile alors qu’on a de plus en plus de pauvres, de chômage et que l’intégration dans les quartiers populaires est une illusion. Alors franchement la France qui irait défendre les droits de l’homme à l’étranger, au Maroc ou ailleurs ça me fait doucement rigoler. Qu’on s’occupe déjà des nôtres avant de prétendre aider ailleurs. Quand on voit le patron du Medef se réjouir de l’immigration on comprend ce que ça veut dire qu’elle est une chance : profit au détriment des plus faibles. Et ce n’est pas pour autant que je voudrais un régime communiste, cette saloperie qui a plongé dans une misère noire les peuples en tuant leurs libertés. Non juste que le gouvernement respecte le pacte républicain, protège les français, arrête de dépenser leur argent sans répondre à leurs aspirations, de créer des masses pauvres corvéables à merci et ponctionne les plus riches pour les soutenir. Alors bonne chance aux marocains mais ils vont devoir se débrouiller seuls et critiquer la France, ses médias, ses hommes politiques ne leur sera d’aucune aide. Pleurer n’a jamais résolu quoique ce soit.

  4. M Zefzafi et ses collègues continuent à faire preuve de courage. Malheureusement les Marocains sont trop occupés par leur quotidien et leurs rêves d’Europe pour lui emboiter le pas. –
    Au final, on pourrait assimiler les rêves d’Europe à des demandes de déchéance de nationalité plus feutrées, plus hypocrites : ” je ne peux pas me réaliser dans ce pays donc je le quitte mais je garde le contact, je reviendrais de temps en temps voir la famille, j’achéterai une appart à 25 000 euros pour mes vacances d’été, je ferai l’aumône à ceux qui restent… .
    D’ailleurs si on proposait aux jeunes marocains candidats à l’exil de venir en Europe en échange de l’abandon de leur nationalité, je ne suis pas sûre que beaucoup refusent.
    Soit dit en passant, je pense que les autres jeunes des pays du Maghreb feraient à peu de chose prés la même chose, à l’exception, peut être, des Algériens plus nationalistes et plus marqués par la colonisation.

  5. Pourquoi les soi-disant berbéristes algériens qui luttent pour leur soi-disant identité ne soutiennent pas ces pauvres soi-disant berbéristes marocains? Moi je sais pourquoi.

    • En Algérie, les choses sont claires, les gens veulent négocier la suprématie du politique sur le militaire
      et juger les généraux qui ont crée le terrorisme pour gagner la cause du peuple et depuis vingt ans , ils ont crée la débauche économique pour faire semblant que c’est toujours eux la solution.

      Au Maroc, les gens continue de parler gouvernement , justice,
      Il faut négocier le départ du palais royal qui tient l’armée en otage.

      Le roi n’est pas une constante spatio-temporelle.
      Personne n’est le centre et les gens tournent autour.

  6. 1) Une hirondelle ne fait pas le printemps fut-il arabe. Ou dit autrement aujourd’hui l’exception confirme la règle 2) Une démocratie récente (moins de 10 ans) où l’égalité entre hommes femmes n’atteint toujours pas le niveau occidental, ça interroge. Effectivement d’où vient l’inégalité en matière d’héritage ? On se le demande. Quant à la liberté de la presse on est encore loin de la France pour en revenir à nos moutons.

  7. La Tunisie est une démocratie composée de 99% de musulmans.
    Il faut revoir le discours imbécile.
    La démocratie est compatible avec l’Islam et l’Islam est compatible avec la démocratie.

    • Ben, aux ordres des intérêts français, aux ordres des politiciens achetés, aux ordres des journalistes qui profitent des vacances gratuites et des salaires mirobolants dans des gazettes marocaines. De plus le Maroc paie des agences de communication en France pour influencer dans son sens, acheter des articles de presse redorant l’image du Maroc, sponsorisant la TV, la Radio, les médias écrits etc… . Le Maroc a profondément intégré ses agents au sein de l’Elysée. Il y a un tel lobbyisme de la part du Maroc, notamment en s’aidant du CRIF et autres politiciens ayant des origines marocaines.
      D’ailleurs les opposants marocains ne peuvent exister en France, je me rappelle des écrivains expulsés vers des pays africains dans les années 80/90.
      La France use de son droit de véto à l’ONU pour éviter des problèmes au Maroc concernant le Sahara Occidental.
      Et j’en oublie….
      Je sais que c’est compliqué et beaucoup en même temps. Il y a un tel black out sur ce qu’il se passe dans ce pays que c’est à vomir.

  8. Et les berbères ? On en parle ? Surtout pas ! Ca vous obligerez à apprendre l’histoire… Et tout le monde sait quel est votre rapport à l’histoire… Ce site nous fait suffisamment rigoler. Bon alors bds contre les arabes colonisateurs ?
    Pour ce qui est du Maroc, il faut demander au roi du marais…

    • Arrêtez de parler de berbères, arabes, colonies et je ne sais quoi. Vous n’avez pas marre de parler d’ethnies, vous avez vu le résultat dans pays africains, les massacres etc..
      Quel pays actuel a la même population depuis 2 mille ans ?
      aucun!
      Il y a eu et il y aura un brassage des populations que ça vous plaise ou non, c’est ça l’histoire.
      Bref tous les maghrébins devraient réagir face à cette injustice qui touche le Rif.

  9. Les médias français aux ordres ont rapporté sans tiquer qu’il a eu un procès aux normes internationales. Sans aucun commentaire.
    C’est lamentable !

    • Bien sûr aux normes internationales qu’on définit et redéfinit à sa guise et toute les 5min.
      Ses médias, je n’en attendais pas mieux. Entre copains on peut veiller sur nos intérêts.
      Si seulement savait fermer leurs gueules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’émir Abdelkader: sa définition lucide du savant qui évite toute forme de sacralisation de sa personne

Christchurch : la visite chargée d’émotion de Bachar Houli, la star musulmane du football australien