in

Maroc : les mosquées doivent réduire leur consommation d’énergie

Réaliser des économies d’énergie, voilà un maître mot déclinable dans toutes les langues et sous tous les régimes, à l’image du Maroc qui en a fait un objectif prioritaire dans le cadre d’une stratégie globale visant à faire la chasse au gaspillage, les 15 000 mosquées du royaume n’échappant pas à cette impérieuse consigne nationale.

Incités à donner l’exemple en passant progressivement aux ampoules économiques et aux panneaux solaires, les lieux de culte marocains ne seront pas tous soumis simultanément à cette obligation de réduire leur consommation d’électricité, l’accord scellé, mardi, à Rabat, entre les ministères des Habous et Affaires islamiques et celui de l'Énergie et de l'Environnement ayant en effet prévu de procéder par étapes.

Ainsi, un millier d’enceintes sacrées seront les premières à devoir changer leurs habitudes, accompagnées dans cette transition par une formation appropriée qui sensibilisera leurs hauts dignitaires à une meilleure maîtrise de la consommation d’énergie, ainsi qu’à la meilleure manière d’y parvenir.

A terme, le Maroc ambitionne de diminuer de 40% la consommation d’électricité dans l’ensemble de ses mosquées, un but, corroboré par une étude de la Société des investissements énergétiques, qui par conséquent ne semble pas inatteignable.

Lorsqu’arrive l’heure de la douloureuse dans les mosquées, à savoir la facture d’électricité qui s’élève à 3,5 millions d’euros par an pour l’ensemble d’entre elles, le ministre des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, saisit l’occasion pour réitérer ses appels à cesser les frais, en lançant un message fort censé résonner chez tous les Marocains : notre religion dit que "Les gaspilleurs sont les frères des démons", insiste-t-il, en précisant que les prévisions d’ici à 2030 alertent sur une consommation nationale d'énergie qui devrait quadrupler, d’où l’importance que revêt ce programme "Spécial mosquées" à l'intérieur d'un grand plan national qui aspire à économiser 30% de la consommation des administrations du pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les merveilles de l’islam – La mosquée Alhambra (vidéo)

L’université américaine Brandeis ne remettra pas un doctorat honorifique à l’islamophobe Ayaan Hirsi Ali