in

L’UMP ne veut pas de Nora Berra à Lyon, car “ses origines posent problème”

Les déboires se multiplient pour les petites beurettes de l'UMP. Après la claque magistrale de Rachida Dati qui n' a  pas été investie à Paris comme elle le souhaitait  par la commission nationale d'investiture de l'UMP, c'est au tour de Nora Berra,  secrétaire d'Etat à la Santé d'être humiliée par son parti qui refuse de l'investir à Lyon pour les élections législatives de 2012.  «On m'a fait comprendre que mes origines pouvaient poser un certain problème à certains électeurs» constate avec amertume Nora Berra.

Ces deux beurettes choisies sur la base d'un casting ont en commun d'avoir avalé  sans broncher toutes  les déclarations aux relents racistes  et islamophobes des ténors de leur parti UMP, dont elles étaient de simples faire- valoir. Voilà ce qui arrive à celles qui pensaient réellement faire carrière en politique,  non pas pour défendre des convictions, mais avant tout pour occuper des postes et seulement des postes. Berra comme Dati en sont réduites à venir pleurnicher dans les médias, parce que le système politique ne veut plus d'elles, après les avoir utilisées comme  caution ethnique d'une  illusoire politique  de la diversité. Comme dirait Lénine, "c'est l'éternel  retour du réel."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc : un an de prison ferme pour une caricature portant atteinte “à la sacralité du roi”

Exclusivité Oumma TV : le duel Alain Soral/Abdelaziz Chaambi