in

Londres : l’assaillant est un ex-prisonnier déjà condamné pour terrorisme

L’homme qui a tué deux personnes vendredi lors d’une attaque “terroriste” au couteau à London Bridge, avant d’être abattu par la police, était Usman Khan, 28 ans, un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, a annoncé samedi le chef de l’antiterrorisme britannique, Neil Basu.

Publicité

19 commentaires

Laissez un commentaire
  1. “un ex-prisonnier condamné pour terrorisme” voyez vous ça, et par qui mes aieux? un tribunal britannique je suppose qui vaudra pour paroles d’évangiles quand la messe sera dite(laïcité oblige, grâce à des preuves “irréfutables” et rapportées par des enquêteurs du réputé Scotland yard ou serait-ce par un tabloîd quid du Daily Mirror. On croirait lire le roy du mal à bar.

    Ne serait-ce pas toujours les mêmes, ceux qui utilisent à tout bout champ…médiatique, le terrorisme, le radicalisme, le fanatisme bref, tous ces mot en isme qui renverront subliminalement à l’islamisme, qui ont inventés le concept du mot-clef pour les besoins d’en convaincre l’opinion, tout en mettant au point et dans le plus grand secret par ailleurs, une armée de gars désœuvrés et désorientés qu’ils nommeront djihadistes pour les employer dans les basses besognes mais qu’ils n’hésiteront pas à “dessouder” ou à lâcher (comme ici ou ailleurs) si d’aventure le vent venait à tourner, pour s’assurer et légitimer le droit de disposer des richesses du monde?

    Dis le roy des œillères, tu y crois à cette fadaise selon laquelle l’arabe serait venu ici pour bouffer le pain du français?

    • Eh bien oui les tribunaux britanniques n’ont toujours pas compris la forte résilience de la brutalité de l’islamo-terrorisme.
      Ce sont de pauvres naïfs si pas des collaborateurs tacites de ce terrorisme.

    • @Rachid

      Si Dreyfus avait assassiné des gens après sa sortie du bagne, il eut été
      loisible de douter de son innocence. Accessoirement, Leroy n’a tué personne. Et sa remarque est pertinente. Un type condamné pour terrorisme qui tue à sa sortie de cabane, difficile de douter de ses motivations. Je commence à comprendre pourquoi les flics l’ont flingué alors, que, selon l’article, il avait été désarmé. Sur que ça n’est pas très légal, mais on peut comprendre.
      Dernier point. Vous êtes raisonnable dans vos propos, habituellement. D’où vient ce délire conspirationniste? Un problème digestif?

    • Rachid, vous serez toujours impayable et j’aime vous lire car je me marre. Toujours à nier les évidences lorsqu’elle ne vont pas dans le bon sens.
      Je ne suis pas vraiment réjoui de vous avoir comme concitoyen, mais bon, il faut faire avec. Après tout, vous êtes francophile…

  2. Salam, je veux bien faire des efforts, mais il y a un contexte politique dans le pays, et ce n’est pas la première fois. Notez que Boris Jhonson, le ministre sortant a dit suspendre sa campagne, ce qui est une autre façon de la poursuivre et d’exploiter politiquement et électoralement l’évènement. Non pas que ça mache toujours, mais en principe, le thème de la sécurité profite à la majorité sortante surtout si elle est de droite. En 2017, un évènement semblable est arrivé la veille d’un grand rassemblement anti-Brexit, le caractère politique était assez évident d’autant que l’homme pareillement muni d’arme blanche a pénétré dans l’en ceinte du palais de la chambre des communes. Dès que j’ai su la chose, j’ai compris que le grand rassemblement prévu le lendemain samedi serait annulé ou rassemblerait peu de gens. Nous sommes au pays du novichok. A priori, l’évènement d’hier est en faveur de la majorité sortante et peut-être de Boris Johnson, et presque certainement dans le sens du brexit en faveur duquel la reine elle-même s’est prononcée mais qui devenait incertain dans les sondages. Bon autrement, je ne comprends pas que l’homme soit désarmé, tenu au sol et qu’on ne l’apréhende pas vivant, que s’est-il passé exactement?

    Souvenez-vous d’un fait semblable en France mais encore plus délibéré, la fusillade aux Champs-Elysées survenue comme sur commande au moment du débat des onze candidats aux présidentielles avant le premier tour en 2017, oui, affirmatif, je suis complottiste si ça veut dire n’être pas naïf et ne pas agréer les choses troubles et cachées. La lumière n’est toujours pas faite en France dans le cas de Rachid Elbey, je ne comprends pas comment il se fait que lui-même, ne fasse pas campagne pour qu’on fasse totalement la lumière sur les faits, bon sang, un homme est mort, suscidé paraît-il, et un Musulman, l’iman de Brest continue de vivre d’une vie quotidienne ordinaire, ça je comprends pas, au lieu de ses ennuyeuses conférences il ferait mieux de se mettre en quête de la vérité quoi qu’il lui en coûte personellement, parfois l’Islam ça se prouve et se mérite.

    Ceci est écrit pour déplaire et faire mal au cœur aux anti-complottistes de profession dont je me contrefous.

    Croissant de lune.

    • Croissant de lune : Peut être que l’ imam de Brest, n’ a pas le caleçon tout propre, ce qui expliquerait , alors, il rabat son caquet, lui, qui l’ avait si pendue, a une certaine époque. Il doit faire partie de ces gens qui n’ aimeraient que les renseignements leurs tourne autour, c’ est pas plus bête que ça. Et moi non plus, je ne suis pas complotiste, lol

    • Justement, on n’ose plus nommer les choses correctement, par peur ou quand ça dérange : il s’agissait donc d’un terroriste islamiste. D’ailleurs déjà condamné pour cette raison à 16 ans de prison.

    • @ Mohammed, des vocables Saoudistes plutôt salafis, les gens du chancre Saoudiste comme vous devraient moins se montrer, un jour il vous faudra rendre des comptes, ça approche, l’Arabie subit de vrais revers militaires et c’est très bien.

      Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ahmed Kathrada, le héros musulman de la lutte anti-apartheid

Paris: Marche pour l’annulation de la tenue de l’élection présidentielle du 12 décembre en Algérie