in

L’Irak dénonce les frappes américaines meurtrières sur son sol contre des milices pro-iraniennes

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a affirmé lundi que les frappes américaines contre des milices pro-Iran en Irak et en Syrie étaient un message « fort » pour prévenir toute nouvelle attaque contre les intérêts américains. Selon le Pentagone, ces frappes ont été menées avant l’aube, en représailles aux attaques ayant visé ces derniers mois les intérêts américains en Irak et imputées par les Etats-Unis aux factions irakiennes fidèles à l’Iran. Bagdad a dénoncé une « violation flagrante » de sa souveraineté.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’Emir Abdelkader et l’avenir de l’Algérie

Gaza : un peu de musique au milieu des ruines