in

L’intervention héroïque du maire de Bonneuil-sur-Marne : il neutralise, avec des habitants, un homme armé lors de la fête de l’Aïd

De là à subodorer que le capharnaüm politique ambiant, la rhétorique inflammable du RN et la perspective cauchemardesque de son accession au pouvoir ont armé le bras du dangereux énergumène qui, hier, a gâché de la pire manière qui soit la grande fête de l’Aïd à Bonneuil-sur-Marne, il n’y a qu’un pas… Un pas que le premier magistrat de la cité, ce véritable héros du jour, se refuse pour l’heure à franchir.

Unanimement salué pour avoir, sans l’once d’une hésitation, fait face au redoutable trouble-fête qui, muni d’une arme à feu, a surgi brutalement dans le gymnase où étaient rassemblés plus de 2 000 de ses administrés musulmans, Denis Öztorun, le valeureux maire PCF, reste toutefois humble et circonspect. 

Humble, parce que d’autres citoyens courageux se sont interposés avec lui pour éviter que la belle célébration familiale de l’Aïd al-Adha ne tourne au drame. Circonspect, parce que les motivations de l’homme, déterminé à nuire, qui a fini par être maîtrisé et livré à la police n’ont pas été officiellement divulguées. Même si leur caractère islamophobe et mortifère est sur toutes les lèvres.

Publicité
Publicité
Publicité

Encore sous le choc, à l’instar des familles musulmanes prises pour cible qui en frémissent d’effroi rétrospectivement, l’édile a exhorté, à quelques encablures d’un scrutin législatif à hauts risques, à « éviter toutes spéculations malsaines » et  à « rester unis pour faire prévaloir les valeurs de fraternité, de solidarité et de paix ».

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Canada : le geste fort de soutien à Gaza d’une étudiante sur la scène des remises de diplômes

L’émouvante prière de l’Aïd al-Adha au nord de Gaza, dans un paysage de désolation