in

L’inquiétude du CFCM face aux accusations d’antisémitisme portées contre les jeunes français musulmans

Le Conseil Français du Culte Musulman tient à exprimer sa vive inquiétude face aux accusations autour de l’antisémitisme supposé des jeunes de confession musulmane, notamment après la diffusion d’extraits d’enregistrement en lien avec la tuerie abjecte de Toulouse et de Montauban.

Le CFCM demande à ce que les actes de violences commis par des citoyens français ne soient pas imputés à leur origine religieuse sans prendre les précautions qui s’imposent dans de pareilles situations.

Le Conseil Français du Culte Musulman réaffirme solennellement que les citoyens de France, nourris d’une spiritualité musulmane authentique, sont des citoyens responsables et respectueux du pacte civique qui les relie à leurs concitoyens et qu'ils adhèrent totalement aux valeurs qui régissent notre pays.

Les musulmans de France ne comprennent pas et n’acceptent pas que certains, ouvertement ou insidieusement, mettent en doute leur adhésion pleine et entière aux valeurs de la paix et de la justice qui fondent notre pays, et jettent la suspicion et la défiance sur leur religion.

Fait à Paris le 10 juillet 2012

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une étude sur l’islam européen insiste sur la stabilité des relations entre “l’Etat et l’islam”

Le MRAP porte plainte contre Renaud Camus, orateur des «Assises Internationales contre l’islamisation»