in

L’industrie du halal en vedette à Dubaï

Industrie pleine d’avenir, à l’aune des 11% de croissance annuelle évaluées d’ici à 2019 qui laissent entrevoir des perspectives radieuses, le halal a été sous les feux des projecteurs à Dubaï, lors du troisième Sommet mondial de l’économie Islamique, les 9 et 10 octobre derniers.

Vedette incontestée de ce colloque de haut vol réunissant la fine fleur du monde des affaires, des décideurs, des experts, ainsi que des universitaires, au cœur de l’émirat phare du Golfe persique, réputé pour ses projets touristiques grandioses, qui aspire à en devenir la vitrine et la plaque-tournante rayonnantes, ce marché sans frontières et désormais très diversifié aiguise les appétits en Orient comme en Occident.

Alors qu’elle pèse de tout son poids dans l’économie mondiale ( 3 700 milliards de dollars d’ici à 2019, selon une étude commandée par les autorités de Dubaï), Amina Ahmed Mohammad, l’une des chevilles ouvrières de ce grand forum économique, a mis en avant le large spectre d’activités que couvre l’industrie florissante du halal : « Au-delà de la viande et de la nourriture, le halal englobe également les voyages, le tourisme, la finance, les cosmétiques, les produits pharmaceutiques, la mode et tous les secteurs considérés comme licites en vertu de la loi islamique », a-t-elle souligné au micro d’Euronews.

« Le halal est un mode de vie dont nous enseignons les principes fondamentaux à nos coreligionnaires et clients. Un nombre croissant de musulmans à travers le monde veulent consommer en s’y conformant rigoureusement », a renchéri Abul Rob, le responsable de la société britannique HalalEat.

A Dubaï, l’industrie du halal s’est vu dérouler le tapis rouge, ses experts appelant à soutenir la production « halalisée » en provenance des pays non musulmans, aussi longtemps qu’elle sera placée sous la supervision des autorités musulmanes ad hoc, seules habilitées à valider l’authenticité de sa précieuse certification.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un biopic sur Larbi Ben M’hidi sortira en 2017

Quand certains politiques français quémandent de l’argent à l’ambassade du Qatar