in

Liberté pour Salah Hamouri : Elsa Lefort, son épouse, doit être reçue par le président Macron !

31 aout 2017 Paris place des Invalides devant le ministère des affaires étrangères. Rassemblement pour la libération de Salah Hamouri, de nouveau arrêté au mois d'aout en Israel. Ptraick Le Hyaric et Bertrand Heilbronn président de l'AFPS sont reçu en délégation. @Julien Jaulin/hanslucas

Ce 17 avril 2018, Journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens, a été l’occasion pour le Comité de soutien à Salah Hamouri d’exprimer avec force sa solidarité envers tous les prisonniers politiques palestiniens, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, victimes du régime colonial israélien.
Plus de 6 000 prisonnier.e.s politiques palestinien.ne.s sont actuellement derrière les barreaux, dont plus de 350 enfants et 1500 malades. Ces prisonniers sont détenus dans des conditions avilissantes, en violation des droits de l’homme et de la 4ème Convention de Genève. L’arrestation et la détention de milliers de Palestiniens est l’un des piliers de la politique coloniale israélienne pour affaiblir la société palestinienne. Les prisonniers politiques palestiniens sont le symbole d’une société et d’une nation elle-même prisonnière et enfermée par sa politique coloniale.
Parmi ces prisonniers, il y a notre compatriote Salah Hamouri, incarcéré comme plus de 400 palestiniens sous le régime arbitraire de la détention administrative. Depuis des décennies, des milliers de Palestiniens sont emprisonnés sans être informés de la raison de leur emprisonnement, sans inculpation ni procès. Cette détention administrative peut être renouvelée indéfiniment, tous les six mois, selon le bon vouloir des autorités israéliennes.
Alors que la détention administrative de Salah Hamouri a été prolongée, fin février 2017, pour une période de 4 mois, la France se montre passive pour obtenir sa libération qu’elle demande par ailleurs.
Depuis l’arrestation de Salah Hamouri dans la nuit du 23 août 2017, à son domicile de Jérusalem-Est, par une troupe de l’armée d’occupation, Emmanuel Macron n’a toujours pas reçu, Elsa Lefort, sa femme, malgré ses demandes répétées. Cela n’est pas acceptable.
Le parcours de Salah Hamouri, sa vie, sont symboliques du destin de celui de millions de Palestinien.ne.s, victimes de l’occupation israélienne. La France ne peut pas tolérer qu’un de ses citoyens soit arbitrairement privé de liberté par Israël. La France doit agir avec conviction pour la libération de Salah Hamouri, pour faire respecter ses droits. Nous exigeons qu’Emmanuel Macron reçoive en personne Elsa Lefort.
INTERPELLONS LE PRÉSIDENT MACRON avec le hashtag : #LiberezSalah !
Facebook : Emmanuel Macron
Twitter : https://twitter.com/emmanuelmacron
Instagram : www.instagram.com/emmanuelmacron/
A voir ou à revoir, le témoignage d’une grande dignité d’Elsa Lefort – expulsée sans ménagement de Jérusalem en 2016, alors qu’elle était enceinte – sur le plateau de l’Esprit d’Actu, en septembre 2017.

 
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ghana : Les musulmans appelés à utiliser Whatsapp pour l’appel à la prière

L’achat de faux « j’aime » sur Facebook déclaré « haram » par le Grand mufti d’Egypte