in

Les Tunisiens, indignés, manifestent contre Trump et en soutien à la Palestine

Se moquant des résolutions des Nations Unies et des accords internationaux comme de l’an quarante, l’incendiaire Donald Trump, en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, est allé très loin dans l’aplaventrisme honteux devant l’ultrasionisme au pouvoir et son puissant lobby américain, l’AIPAC, au point de réduire en cendres le faible espoir de paix au Proche-Orient.

Avec une telle décision, aux répercussions désastreuses, le fou furieux qui préside aux destinées de la première puissance mondiale a sciemment ouvert la boîte de Pandore, poussant les Palestiniens, outrés, et les peuples arabes solidaires à descendre dans la rue pour que gronde leur puissante clameur de colère.

En Tunisie, l’annonce du transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem a soulevé l’indignation populaire dans différentes villes du pays, et particulièrement au coeur de sa cité phare, Tunis où, depuis hier soir, des centaines de manifestants battent le pavé, en brandissant haut le drapeau palestinien. Tous appellent à soutenir la Palestine outragée, une fois de plus, une fois de trop, et exigent des autorités tunisiennes qu’elles rompent immédiatement leurs relations diplomatiques avec les Etats-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le show Macron dans les rues d’Alger

Existe-t-il un “racisme d’Etat?”