in

Les islamophobes allemands du Pediga organisent leur première manifestation au Royaume-Uni

Dans leur cas particulier, l’expression « aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte » est synonyme d’aller voir ailleurs si le terreau de l’islamophobie est plus fertile, les néo-fascistes allemands du Pegida (Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident) essaiment sous d’autres cieux européens, qu’ils espèrent plus cléments que l’Allemagne, là où la parution dans la presse de la photo de leur leader grimé en Adolf Hitler leur a été fatale, décimant en un éclair la direction en chemise brune du mouvement.

Face à une mobilisation qui s’essouffle, voire est en train de se tarir Outre-Rhin, après avoir fait trembler les pavés de cités phares de longs mois durant, leurs rangs grossissant alors à vue d’œil à l’effarement de la Chancelière Angela Merkel qui n’a pas eu de mots assez forts pour condamner leurs provocations et exactions, c’est au Royaume-Uni, et notamment à Newcastle, que ces semeurs de haine s’apprêtent à faire une incursion samedi 28 février. Une incursion forcément fracassante, qui va tenter d’exporter, à grand renfort de slogans orduriers et au bruit sec de leurs rangers, l’une de ces manifestations houleuses, où les esprits sont chauffés à blanc, dont ils ont le funeste secret…

Pour l’heure, l’annonce de l’arrivée en force des nervis du Pegida Outre-Manche, à quelques encablures des élections législatives qui doivent s’y tenir, a mis sur le pied de guerre les partisans de l’anti-fascisme qui préparent activement une série de contre-manifestations. Pendant ce temps-là, un peu moins de 600 hooligans britanniques ont d’ores et déjà fait part de leur intention de brandir les bannières anti-islam et anti-immigration à Newcastle, sur la page Facebook dédiée à un nationalisme sur lequel plane plus que jamais le spectre du nazisme.

   

Emporté par la polémique et tombé en disgrâce, Lutz  Bachamnn, le "führer" du Pegida, a été poussé à la démission fin janvier, entraînant dans sa chute d'autres proches lieutenants et affidés, à la suite de la diffusion d'une photo dûment authentifiée dans la presse allemande, et notamment de Dresde, le montrant affublé d'une petite moustache et d'une mèche façon Adolf Hitler. Une manière de montrer l'adoration sans bornes vouée à son grand inspirateur et maître à agir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un prédicateur belge condamné à 12 ans de prison (vidéo)

Le Premier ministre marocain dénonce la “campagne sauvage” dont sont victimes des musulmans dans certains pays occidentaux